67P/Tchourioumov-Guérassimenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

67P/Tchourioumov-Guérassimenko
67P/Churyumov-Gerasimenko

Description de cette image, également commentée ci-après

Reconstruction tridimensionnelle du noyau de Tchourioumov-Guérassimenko grâce à des observations effectuées par le télescope spatial Hubble.

Caractéristiques orbitales
Époque 3 septembre 2002 (JJ 2452520.5)
Demi-grand axe 3,5073 ua
Excentricité 0,6315
Périhélie 1,2923 ua
Aphélie 5,722 ua
Période 6,568 a
Inclinaison 7,1205°
Dernier périhélie 28 février 2009
Prochain périhélie 13 août 2015
Caractéristiques physiques
Diamètre du noyau entre 3,5 et 4 km
Découverte
Découvreurs Klim Tchourioumov et Svetlana Guérassimenko
Date 11 septembre 1969

67P/Tchourioumov-Guérassimenko[1] (en anglais 67P/Churyumov-Gerasimenko), surnommée « Tchouri » (Chury) et parfois abrégée (en français) en 67P/TG[2] ou 67P/T-G, est une comète périodique. C'est la destination que la sonde Rosetta de l'Agence spatiale européenne, lancée le 2 mars 2004, devrait atteindre en août 2014.

Découverte[modifier | modifier le code]

Cette comète a été découverte par Klim Ivanovitch Tchourioumov alors qu'il examinait une plaque photographique de la comète 32P/Comas Solá prise le 11 septembre 1969 par Svetlana Ivanovna Guérassimenko à l'institut d'astrophysique d'Almaty alors Alma-Ata. Il trouva un objet cométaire près des bords de la plaque et supposa qu'il s'agissait de Comas Solá. À son retour à Kiev, les plaques furent minutieusement inspectées et le 22 octobre, on découvrit que l'objet ne pouvait être la comète en question car sa position différait de plus de 1,8° de la position attendue. Un examen plus attentif révéla une faible image de Comas Solá à sa bonne position ce qui prouva que l'objet identifié par Tchourioumov était une comète qui n'avait pas encore été découverte.

Exploration[modifier | modifier le code]

La sonde spatiale Rosetta, lancée en 2004, doit explorer la comète courant 2014.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Des clichés pris par le télescope spatial Hubble[Quand ?] a permis d'estimer le diamètre de l'objet à environ 4 kilomètres. En juillet 2014, de nouvelles images prises par Rosetta révèlent que le noyau de « Tchouri » est un binaire à contact, d'une taille globale de 4 kilomètres sur 3,5[3].

Sa masse est estimée à 3,14×1012 ± 0,21×1012 kg et sa masse volumique globale à 102 ± 9 kg/m³[4].

Trajectoire orbitale[modifier | modifier le code]

L'orbite de 67P/Tchourioumov-Guérassimenko possède une histoire assez intéressante. Lorsqu'une comète s'approche de Jupiter ou de Saturne, son orbite est souvent modifiée. Pour cette comète, on a pu calculer qu'avant 1840, il était complètement impossible de l'observer, sa distance au périhélie étant située à environ ua.

À cette époque, la gravitation exercée par Jupiter modifia son orbite et sa distance au périhélie devint 3 ua. Plus tard, en 1959, une autre approche avec Jupiter modifia à nouveau son orbite, la distance au périhélie devenant la valeur actuelle, soit 1,28 ua.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tchourioumov-Guérassimenko est la forme francophone usuelle, basée sur la forme russe du nom de ses découvreurs, même si Tchourioumov et Guérassimenko étaient ukrainiens : la transcription de leur nom ukrainien donnerait Tchourioumov-Guérassymenko, mais cette forme n'est utilisée par personne. La forme anglophone, Churyumov-Gerasimenko, se base également sur la forme russe : la transcription depuis l'ukrainien donnerait Churyumov-Gerasymenko.
  2. « VIDEO. La sonde Rosetta s'est réveillée d'un sommeil de 31 mois », France TV Info, 20 janvier 2014.
  3. http://www.cieletespace.fr/node/12004
  4. (en) « 67P/Churyumov-Gerasimenko mass determination based on a new method for modeling non-gravitiational forces and accelerations », L. Maquet (IMCCE), F. Colas (IMCCE), L. Jorda (LAM) et J. Crovisier (LESIA). Lunar and Planetary Science Conference Asteroids, Comets, Meteors, 16-20 Mai 2012. Niigata, Japon.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :