CONSERT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

CONSERT acronyme de COmet Nucleus Sounding Experiment by Radiowave Transmission (en anglais Expérience de sondage d'un noyau de comète par transmission d'ondes radio) est une expérience scientifique embarquée à bord de la sonde spatiale Rosetta et lancée en 2004. La sonde spatiale développée par l'Agence spatiale européennedoit se placer en août 2014 en orbite autour du noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko et déposer en novembre de la même année un atterrisseur à sa surface. Rosetta a pour objectif d'étudier la structure du noyau de la comète, sa composition ainsi que son comportement à l'approche du Soleil (dégazage). CONSERT est un sondeur radiofréquence qui doit permettre l'étude de la structure interne du noyau de la comète.

Contexte : la structure du noyau d'une comète[modifier | modifier le code]

Un noyau cométaire est une structure de petite taille (généralement de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres) de forme irrégulière composée essentiellement de glaces (en majorité de la glace d'eau) et de poussières principalement des minéraux silicatés cristallisés comme l'olivine et l'enstatite. Ils sont également riches en molécules organiques. La densité de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko est faible puisqu'elle est estimée à 0,37 ce qui implique que sa porosité (la proportion des vacuités à l'intérieur du noyau) est proche de 80%[1] .

Principes de fonctionnement[modifier | modifier le code]

CONSERT est un radar bistatique utilisant des ondes métriques (90 MHz). L'émetteur de CONSERT placé à bord de la sonde en orbite autour du noyau de la comète envoie un signal radio qui se propage jusqu'à l'atterrisseur en traversant une partie du noyau. Un récepteur placé à bord de l'atterrisseur retransmet le signal reçu à l'orbiteur. L'étude du signal mesuré (délai, puissance, chemins multiples) permet d'effectuer une espèce de tomographie du noyau[2].

Objectifs[modifier | modifier le code]

Ces données doivent permettre de mieux comprendre le processus de formation et d'évolution des comètes en répondant à des interrogations importantes sur la physique de ces petits corps[2]  :

  • structure : homogène, en couches, composé de blocs
  • nature des matériaux réfractaires qui la compose : chondrites, autres
  • propriétés diélectriques

Développement[modifier | modifier le code]

Consert est un instrument conçu et réalisé par l'IPAG (CNRS/UJF, Grenoble, France), le LATMOS (CNRS/UVSQ, Paris, France) et le Max-Planck-Institut für extraterrestrische Physik (Lindau, Allemagne) sous financement des agences spatiales française CNES et allemande DLR.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Y Brouet, A.C. Levasseur-Regourd, A.C. Encrenaz et S. Gulkis, « Mesures de la permittivité relative complexe de matériaux granulaires poreux, dans le cadre de la mission Rosetta », URSI-France,‎ mars 2013, p. 18-27 (ISSN 0376-4265, lire en ligne)
  2. a et b « CONSERT/ROSETTA », sur Observatoire des Sciences de l'Univers de Grenoble,‎ 2 aout 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rita Schulz, Claudia J. Alexander, Hermann Boehnhardt et Karl-Heinz Glassmeier, Rosetta : ESA's Mission to the origin of the solar system, Springer Publishing (en) New York,‎ novembre 2008, 785 p. (ISBN 038777517X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]