Bulle locale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bulle.
Vue d'artiste représentant la Bulle locale ainsi que la Bulle d'Antares.

En astronomie, la bulle locale (Local Bubble en anglais), ou bulle locale interstellaire désigne une région de quelques centaines d'années-lumière au sein de laquelle est situé le système solaire, et qui émet un surplus de rayons X. Elle est soupçonnée d'être issue d'un ensemble d'explosions de supernovae survenues il y a quelques millions d'années. Il a été proposé que la supernova ayant engendré le pulsar très énergétique PSR J0633+1746 (Geminga) fasse partie des progéniteurs de la bulle locale[1],[2].

Une carte 3D très détaillée de la bulle locale a été publiée par quatre astrophysiciens dont trois Français dans le numéro de février 2010 de la revue Astronomy & Astrophysics. L'article est en téléchargement libre[3].

La bulle locale elle-même n'est pas entièrement vide contrairement à ce qu'on peut être tenté de croire. En effet le soleil (et le système solaire entier) se trouve actuellement à l'intérieur d'un petit nuage interstellaire très diffus mais dont la température moléculaire est de l'ordre de 6000° K, ce qui pour donner une idée représente approximativement la même température que la surface du soleil[4],[5].

Forme[modifier | modifier le code]

La bulle locale a une forme évoquant un sablier. Le système solaire est situé dans un de ses deux lobes, l'autre lobe est centré au voisinage de l'étoile β Canis Majoris (Murzim).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Neil Gehrels & Wan Chen, The Geminga supernova as a possible cause of the Local Interstellar Bubble, Nature, 361, 25 février 1993, p.706-707, DOI:10.1038/361706a0.
  2. Serge Jodra, Geminga, la supernova de la préhistoire, Ciel & Espace, no 278, mars 1993, p.18-21.
  3. (en) B. Y. Welsh, R. Lallement, J.-L. Vergely, S. Raimond, New 3D gas density maps of NaI and CaII interstellar absorption within 300 pc., Astronomy and Astrophysics, Volume 510, February 2010, Article A54, DOI: http://dx.doi.org/10.1051/0004-6361/200913202
  4. M. Opher, F. Alouani Bibi, G. Toth, J. D. Richardson, V. V. Izmodenov, T. I. Gombosi, A strong, highly-tilted interstellar magnetic field near the Solar System, Nature, 462, 1036-1038 (24 December 2009) | doi:10.1038/nature08567
  5. Dr. Tony Phillips, Voyager Makes an Interstellar Discovery, NASA Science News, December 23, 2009 avec infographie très explicative.

Liens externes[modifier | modifier le code]