Ceinture de Gould

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gould.

La ceinture de Gould — calque de l'anglais Gould's belt ou Gould belt — est un anneau partiel d'étoiles de la Voie lactée. D'environ dix millions de masses solaires[1] et un kiloparsec (3 000 années-lumière) de diamètre[1], il est incliné d'environ 16 à 20 degrés par rapport au plan galactique[1]. Il contient beaucoup d'étoiles de type O et B, et pourrait constituer le bras spiral local dont le Soleil fait partie -- à environ 325 années-lumière de son centre. On pense qu'il est âgé de 30 à 50 millions d'années et son origine est inconnue.

Historique[modifier | modifier le code]

L'astronome britannique John Herschel (1792-1871) est le premier[2] à relever, dès 1847, la distribution asymétrique des étoiles brillantes par rapport du plan galactique[3]. En 1879, l'astronome américain Benjamin A. Gould (1824-1896) conclut que les étoiles les plus brillantes sont alignées sur un grand cercle coupant le plan galactique et incliné d'environ 20 degrés par rapport à celui-ci[4],[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Kenji Bekki, « Dark impact and galactic star formation : origin of the Gould belt », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 398, no 1,‎ , p. L36-L40 (DOI 10.1111/j.1745-3933.2009.00702.x, Bibcode 2009MNRAS.398L..36B, arXiv 0906.5117, résumé, lire en ligne [html])
  2. (en) Michael A. C. Perryman, Astronomical applications of astrometry : Ten years of exploitation of the Hipparcos satellite data, Cambridge, Cambridge University Press,‎ , XXI-670 p. (ISBN 978-0-521-51489-7 et 978-1-107-40700-8, OCLC 244652602, notice BnF no FRBNF41457102), § 6.10.5 : The Gould Belt, p. 324 et s., en part. l'encadré, p. 325 (lire en ligne [html])
  3. (en) John F. W. Herschel, Results of astronomical observations made during the years 1834, 5 ,6, 7, 8, at the Cape of Good Hope, Londres, Smith, Elder & Co.,‎ (DOI 10.3931/e-rara-22242, Bibcode 1847QB3.H52........), no 321, p. 385 (lire en ligne [html]) : « the zone of large stars wich is marked out by the briliant constellation of Orion, the bright stars of Canis Major, and almost more conspicuous stars of Argo–the Cross–the Centaur, Lupus, and Scorpio. A great circle passing through ε Orionis and α Crucis will mark out the axis of the zone in question, whose inclination to the galactic circle is therefore about 20°, and whose appearance would lead us to suspect that our nearest neighbours in the sideral system (if really such), form part of a subordonate sheet or stratum deviating to that extent from parallelism to the general mass which, seen projected on the heavens, form the Milky Way. »
  4. (en) Patrick Moore, The Astronomy Encyclopædia, Londres, Mitchell Beazley,‎ (réimpr. 2002), 464 p. (ISBN 978-0-85533-604-2 et 9780855336042), p. 164
  5. (en) « The Gould Belt », The GAIA Study Report (consulté le 18 juillet 2006)
  6. (en) « Gould Belt », The Encyclopedia of Astrobiology Astronomy and Spaceflight (consulté le 18 juillet 2006)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]