Jean-Pierre Bastiat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Bastiat

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (71 ans)
à Pouillon (France)
Taille 1,99 m (6 6)
Poste deuxième ligne, troisième ligne centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1967-1980[1]US Dax
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1969-1978
1978
Drapeau : France France
Barbarians
32 (24)
1 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Jean-Pierre Bastiat, né le à Pouillon (Landes), est un joueur français de rugby à XV évoluant en deuxième ligne et troisième ligne centre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Bastiat obtient sa première cape le à l'occasion d'un match contre l'équipe de Roumanie. Il fait partie du fameux XV de France vainqueur du Tournoi des Cinq Nations 1977 avec les seuls quinze mêmes joueurs pour les quatre matchs aux côtés de Jacques Fouroux, Jean-Pierre Rives, Robert Paparemborde ou Jean-Claude Skrela.

Blessé (entorse du genou) lors d’un banal match de championnat contre Tyrosse lors de la saison 1978-79, il doit mettre prématurément un terme à sa carrière de joueur. Pourvoyeur incomparable de ballon en touche, il manquera beaucoup tant à l’équipe de France qu’à son club de Dax au point qu’il fera un dernier essai, la veille de Noël 1978 avec la réserve de Dax. Ce sera son dernier match officiel.

Il est aussi candidat aux élections européennes de 1989 sur la liste Chasse, pêche, nature et traditions, figurant en position non-éligible. En 2014, il est candidat aux municipales de la ville de Dax, face au maire sortant PS Gabriel Bellocq. Au premier tour, sa liste divers droite récolte 38,87 % des voix, et 42,64 % au second tour. Sa liste remporte alors sept sièges au conseil municipal de la ville, mais il décide de ne pas y siéger[2].

Intégré à l'équipe dirigeante du club de rugby de l'US Dax depuis 1981, il est en le président de 1990 à 1995[3].

En 2004, il obtient le prix Alain Danet de l'Académie des sports pour la réussite de sa reconversion professionnelle.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Mailharin, Julien Grousset, « Les anciens Dacquois au chevet de leur USD », sur www.sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le 8 janvier 2015)
  2. « Landes : élus mais battus, ils ont décidé de ne pas siéger », Sud Ouest, (consulté le 10 novembre 2018)
  3. Laborde 2015, p. 313-320.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [Laborde 2015] Gérard Laborde, Les coqs landais, France Libris, , 534 p. (ISBN 978-2-9510061-4-0) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]