Championnat de France de rugby à XV 1990-1991

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Championnat de France de rugby 1990-1991
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) FFR
Éditions 92e
Lieu(x) France métropolitaine
Nations Drapeau de la France France
Participants 80 équipes
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur 2e division 1990-1991

Palmarès
Tenant du titre Racing club de France
Vainqueur Bègles-Bordeaux
Finaliste Stade toulousain

Navigation

Le championnat de France de rugby à XV 1990-1991 est disputé par 80 clubs groupés initialement en vingt poules de quatre. Les deux premiers de chaque poule (soit 40 clubs) forment alors le groupe A et disputent ensuite une phase de qualification en étant groupés en cinq poules de huit. Les trois premiers de chaque poule et le meilleur quatrième du groupe A (soit 16 clubs) sont qualifiés pour disputer les huitièmes de finale.

L'équipe de Bègles-Bordeaux remporte le Championnat de France de rugby à XV de première division 1990-1991 après avoir battu le Stade toulousain en finale. Elle gagne son 2e bouclier de Brennus après celui remporté en 1969, aussi aux dépens du Stade toulousain.

Narbonne remporte son troisième Challenge Yves du Manoir consécutif en battant Bègles-Bordeaux.

À l'issue de la saison 1990-91, quatre clubs sont relégués en division inférieure, ce sont : Oloron, Bergerac, Hagetmau et Bourg-en-Bresse. Aucun de ces 4 clubs n’est remonté depuis.

Qualifications (16 poules de 5[modifier | modifier le code]


à l’extérieur[modifier | modifier le code]

  • Tulle-Auch 9-18
  • Saint-Girons-Auch 13-23
  • Hagetmau-Auch 12-15

Groupe A[modifier | modifier le code]

Phase de groupe[modifier | modifier le code]

Les équipes sont listées dans leur ordre de classement à l'issue de la première phase qualificative. Les trois premiers de chaque poule et le meilleur quatrième du groupe A sont qualifiés pour disputer les huitièmes de finale.

Poule 1
Poule 2
Poule 3
Poule 4
Poule 5

1/8e de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les quarts de finale.

Équipe 1 Équipe 2 Match aller Match retour
USA Perpignan AS Béziers 15-9 3-27
Biarritz olympique RC Nîmes 13-10 12-18
Montpellier RC Stadoceste tarbais 18-9 3-18
RC Toulon CA Bègles-Bordeaux 18-9 6-22
Stade montois RC Narbonne 15-12 0-51
CA Brive Stade toulousain 9-9 12-15
US Dax AS Montferrand 9-15 38-22
FC Auch Racing club de France 18-15 3-43

Agen est absent des phases finales pour la première fois depuis 1950.

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Les équipes dont le nom est en caractères gras sont qualifiées pour les demi-finales.

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
AS Béziers RC Nîmes 30-17
Stadoceste tarbais CA Bègles-Bordeaux 8-19
RC Narbonne Stade toulousain 6-24
US Dax Racing club de France 6-18

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
AS Béziers CA Bègles-Bordeaux 12-13
Stade toulousain Racing club de France 13-12

Finale[modifier | modifier le code]

Équipes CA Bègles-Bordeaux - Stade toulousain
Score 19-10
Date 1er juin 1991
Stade Parc des Princes
Arbitre Patrick Robin
Les équipes
CA Bègles-Bordeaux Titulaires : Serge Simon, Vincent Moscato, Philippe Gimbert, André Berthozat, Christophe Mougeot, Michel Courtiols, Sébastien Conchy, Jean-Jacques Alibert, Bernard Laporte, Christophe Reigt, William Téchoueyres, Philippe Soulé, Régis Frenzel, Marc Sallefranque, Marc Geneste
Remplaçants : Laurent Verge, Christian Delage, Éric Michaud, François Labat, Patrick Tauzin, Thomas Clamens
Stade toulousain Titulaires : Gérard Portolan, Patrick Soula, Claude Portolan, Hugues Miorin, Jean-Marie Cadieu, Olivier Marin, Bruno Dalla-Riva, Albert Cigagna, Jérôme Cazalbou, Philippe Rougé-Thomas, David Berty, Pierre Bondouy, Michel Marfaing, Jean-Michel Rancoule, Stéphane Ougier
Remplaçants : Joël Garcias, Éric Bonneval, Éric Jamin, Bruno Coumes, Hervé Lecomte, Philippe Carbonneau
Points marqués
CA Bègles-Bordeaux 2 essais par Coutiols (6e) et Mougeot (36e), 1 transformation (6e) et 2 pénalités par Sallefranque, 1 drop par Reigt
Stade toulousain 2 essais par Cazalbou (66e et 76e) une transformation Ougier (76e)


Premier titre pour la première ligne Simon-Moscato-Gimbert, les rapetous, qui en gagnera un autre en 1998 avec le Stade français.

Groupe B[modifier | modifier le code]

Phase de groupes[modifier | modifier le code]

Poule 1
Pos Équipe Points
1 SC Graulhet
2 Aurillac
3 US Coarraze Nay
4 Blagnac
5 Saint-Girons SC
6 Stade lavelanétien
7 Avenir aturin
8 Vic-en-Bigorre
Poule 2
Pos Équipe Points
1 Istres
2 Rumilly
3 Oyonnax
ES Avignon Saint-Saturnin
Paris université club
RC Vichy
FC Saint-Claude
Lyon OU
Poule 3
Pos Équipe Points
1 RC Châteaurenard
2 UMS rugby Montélimar
3 ASPTT Paris
Ussel
Carcassonne
Valence sportif
Voiron
8 Cronenbourg
Poule 4
Pos Équipe Points
1 Marmande
2 Miélan
3 SC Angoulême
AS Mérignac
Orthez
Saint-Jean-de-Luz OR
SC Tulle
8 Boucau Tarnos
Poule 5
Pos Équipe Points
1 Valence d'Agen
2 Tyrosse
3 Cahors Rugby
Albi
Lombez Samatan
Saint-Gaudens
Villefranche de Lauragais
8 Stade bagnérais

Phase finale[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]