Aubéron (maison d'édition)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Obéron.

Les éditions Aubéron ont été créées en 1990, à Bordeaux, par Antoine Burguete, qui fut auparavant libraire, représentant d’une filiale de diffusion du groupe Gallimard (CDE), puis directeur d'une société de distribution régionale. Aujourd'hui la maison d'édition est basée à Aïcirits-Camou-Suhast, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les éditions Aubéron, du nom d’un personnage de la chanson de geste Huon de Bordeaux publient dans différents domaines : littérature générale, romans historiques (les cycles de Pierre Naudin ou de Bernard Mahoux, ou les romans préhistoriques de Marc Klapczynski), mais aussi des biographies, des recueils de contes traditionnels ainsi que de rééditions d'auteurs classiques, comme Pierre Loti ou Frédéric Mistral. Une part du catalogue est consacrée aux livres régionaux, et à deux régions en particulier : l'Aquitaine (Pays basque, Landes, Gironde, Charente...) et la Provence.

Quelques œuvres publiées[modifier | modifier le code]

Pierre Naudin [1]:

Bernard Mahoux :

  • La Malédiction des Trencavel (sept volumes)

Marc Klapczynski :

  • Ao, l’homme ancien, (traduit en espagnol, en coréen et en tchèque), adapté au cinéma par Jacques Malaterre sous le titre Ao, le dernier Néandertal[2]

André Dufilho :

  • Docteur, un cheval vous attend - Mémoires d'un médecin du Pays basque

Alain Quella-Villéger :

  • Pierre Loti, le pèlerin de la planète, (traduit en turc et en japonais)

Michel Lamy :

  • Les Templiers : ces grands seigneurs aux blancs manteaux, (traduit en espagnol et en portugais)

Xavier de Fourvière :

  • Lou Pichot Tresor (dictionnaire français-provençal)
  • Grammaire provençale, suivie d'un guide de conversation.

Jean-François Bladé :

  • Contes populaires de la Gascogne, (édition intégrale)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]