Transports dans l'Orne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les principales infrastructures de transport dans le département de l'Orne sont routières et ferroviaires.

Transports Routiers[modifier | modifier le code]

Infrastructure routière[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Réseau routier de l'Orne.
Réseau routier de l'Orne

L'Orne est enclavée au niveau des transports. Elle n'a inauguré sa première autoroute qu'en 2005, et l'autoroute doublant la N 12 (Paris-Rennes-Brest) ne passe pas dans l'Orne (par Alençon) bien que ce soit plus direct, mais par Le Mans.

L'infrastructure routière se traduit principalement par la N 12 (Paris-Alençon-Rennes) dont la section Paris-Alençon est en cours d'aménagement à 2×2 voies.

L'infrastructure autoroutière est présente par l'A 28 (Rouen-Alençon-Le Mans-Tours) [axe Calais-Bayonne, projet du Grand contournement de Paris], et par l'A 88 (une partie est en service, une deuxième en construction et une dernière en voie express aux normes non-autoroutières) qui ira à terme de Caen à l'A 28 au niveau de Sées. Elle permettra de faire par autoroute Caen-Alençon-Le Mans-Tours.

Cette route est mise progressivement en 2×2 voies. Il existe déjà des portions en 2×2 voies entre Alençon et Hauterive, entre Mortagne-au-Perche et Le Mêle-sur-Sarthe et le contournement de Tourouvre. Des travaux sont en cours pour la portion entre Hauterive et Le Mêle-sur-Sarthe.

En 2009 le département de l'Orne compte 12 060 km de routes (hors chemin ruraux) dont 75 km d'autoroutes, 40,4 km de routes nationales 2X2 voies, 40,5 km de routes nationales 2 voies, 5 824 km de routes départementales et 6 080 hm de voies communales[1].

Transport interurbain[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Réseau de bus Cap'Orne.

Le réseau de transport interurbain du département, géré par le conseil général de l'Orne, se nomme Cap'Orne. Il permet grâce à ses 250 autocars de transporter chaque année 1,7 million de voyageurs répartis dans 252 communes[2].

Covoiturage[modifier | modifier le code]

Le conseil général de l'Orne a mis en place un site internet pour le covoiturage dans le département[3].

Infrastructure ferroviaire[modifier | modifier le code]

Réseau ferré de l'Orne

Au niveau ferroviaire, le réseau est jugée "vétuste". La "Convention Orne" signée entre le Conseil général et le Conseil régional a pour but de moderniser le réseau ferroviaire ornais (électrification de la ligne Paris-Granville,...). Aucun TGV ne dessert le département.

La ligne Paris-Granville est la principale ligne du département, elle mène à la capitale. Elle dessert L'Aigle, Argentan et Flers. La radiale Caen-Tours dessert Argentan et Alençon. Ces deux lignes ont un tronçon commun entre Argentan et Surdon. Une ligne SNCF par autocar assure le raccordement de la ligne Paris-Granville aux villes de La Ferté-Macé et de Bagnoles-de-l'Orne. Les Alençonnais peuvent se rendre à Paris par TGV via la gare du Mans puisque la liaison Alençon-Le Mans est relativement rapide. Enfin, la ligne Paris-Brest traverse l'Orne sur une dizaine de kilomètres avec trois haltes ferroviaires intégrées au réseau TER Centre-Val de Loire.

Voir aussi :

Voies vertes[modifier | modifier le code]

Le département de l'Orne compte 2 voies vertes aménagées sur d'anciennes voies ferrées et qui s'intègrent à la Véloscénie  :

  • Alençon - Condé-sur-Huisne inaugurée en juin 2010. Cette voie verte aménagée sur l'ancienne ligne Alençon - Condé-sur-Huisne fait 67 km et traverse les parcs naturels régionaux du Perche et de Normandie-Maine. Elle comporte 42 km accessibles aux cavaliers et des aires de repos aménagées tous les 5 kilomètres.
  • La Selle la Forge (périphérie de Flers) - Saint-Roch-sur-Egrenne aménagée en 2004. Cette portion de 30 km se prolonge vers la baie du Mont-Saint-Michel à l'Ouest et vers la côte Normande (Caen, Cabourg) au Nord. Elle traverse un paysage bocager et permet de découvrir la tradition minière (du XVIe s. à 1970), la cité médiévale de Domfront et la vallée de la Varenne.

Transports Aériens[modifier | modifier le code]

Aéroport de Flers - Saint-PaulAéroport d'Alençon - ValframbertAéroport d'ArgentanAéroport de Bagnoles-de-l'Orne - CouterneAéroport de L'Aigle - Saint-MichelAéroport de Mortagne-au-Perche

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chiffres clés de l'Orne 2009 publiées par le conseil général de l'Orne.
  2. « Site du conseil général de l'Orne - transports en commun », chiffres clés de 2007 (consulté le 13 juin 2009)
  3. Conseil général de l'Orne, « Site covoiturage.orne.fr - Acceil » (consulté le 11 avril 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]