Ligne de Domfront à Pontaubault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Domfront à Pontaubault
Ancienne gare de Barenton - Le Teilleul
Ancienne gare de Barenton - Le Teilleul
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Domfront, Pontaubault
Historique
Mise en service 1893
Concessionnaires Gebhard fils, Riche frères et Parent-Pécher (1872 – 1883)
Ouest (1883 – 1908)
État (non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1995)
Ligne déclassée (depuis 1995)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 437 000
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Pente maximale 15
Nombre de voies Voie unique
(Anciennement 2 voies de Romagny à Saint-Hilaire-du-Harcouët)

La ligne de Domfront à Pontaubault est une ancienne ligne ferroviaire française qui reliait les villes d'Avranches et Domfront, en région Basse-Normandie. Après sa fermeture, elle est déclassée et sa voie déposée. Depuis, la plate-forme a été réaménagée en voie verte.

Elle constitue la ligne 437 000 du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une ligne d'Avranches à la limite du département de l'Orne dans la direction de Passais est concédée par un traité signé le 14 avril 1872 entre le conseil général de la Manche et Messieurs Gebhard fils, Riche frères et Parent-Pécher. Cette convention est approuvée par un décret le 25 octobre 1873 qui déclare la ligne d'utilité publique à titre d'intérêt local[1].

La loi du 17 juillet 1879 (dite plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient, en n° 47, une ligne de « Fougères à Vire et à un point à déterminer entre Bayeux et Caen » et, en n° 51, une ligne « de la limite de la Manche, vers Avranches, à Domfront (Orne) »[2]. La première ligne est en tronc commun avec la ligne de Domfront à Pontaubault entre Romagny et Saint-Hilaire-du-Harcouët. La seconde est la deuxième partie de la ligne qui n'a pas encore été déclarée d'utilité publique et qui permet d'assurer la continuité.

La section d'Avranches à la limite de l'Orne est reclassée dans le réseau d'intérêt général, et celle de la limite de la Manche à Domfront est déclarée d'utilité publique par une loi le 23 février 1881[3]. Elle est concédée à titre définitif par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 17 juillet 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[4].

La dernière utilisation de cette voie était la liaison fret avec l'usine Acôme de Mortain vers Flers.

Ouverture :

Fermeture au service voyageurs : [5] (mais rouverte pendant la guerre entre le et 1946)

Fermeture au service marchandises :

  • section de Domfront à Romagny : [5]
  • section de Romagny à Fontenay-Milly : années 1960
  • section de Fontenay-Milly à Saint-Hilaire-du-Harcouët : [5]
  • section de Saint-Hilaire-du-Harcouët à Pontaubault : [5]

La ligne a été déclassée du réseau ferré national :

  • section de Romagny (PK 28,400) à Saint-Hilaire-du-Harcouët (PK 36,700) ;
  • section de Domfront (PK 0,695) à Romagny (PK 28,400) en 1995 ;
  • section de Saint-Hilaire-du-Harcouët (PK 36,700) à Pontaubault (PK 61,320) en 1995[6].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 4178 - Décret qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer partant d'un point pris sur la ligne de Saint-Lô à Lamballe, à ou près Avranches, et aboutissant à la limite du département de l'Orne, dans la direction de Passais : 25 octobre 1873 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 10, no 256,‎ , p. 567 - 588 (lire en ligne).
  2. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  3. « N° 10354 - Loi qui incorpore dans le réseau d'intérêt général le chemin de fer d'intérêt local d'Avranches à la limite de l'Orne, vers Domfront, et qui déclare d'utilité publique l'établissement du chemin de fer de l' limite de l'Orne à Domfront : 23 février 1881 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 22, no 599,‎ , p. 161 - 162 (lire en ligne).
  4. « N° 14218 - Loi qui approuve la convention passée, le 17 juillet 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 359 - 367 (lire en ligne).
  5. a, b, c et d Historail d'avril 2011
  6. Décret du 20 septembre 1995 ; Journal officiel de la République française, 27 septembre 1995, p. 14093 [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes[modifier | modifier le code]