Ligne d'Alençon à Condé-sur-Huisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne
d'Alençon à Condé-sur-Huisne
Ligne d'Alençon à Nogent-le-Rotrou
via Mortagne-au-Perche
Image illustrative de l’article Ligne d'Alençon à Condé-sur-Huisne
Bâtiment voyageurs Gare d'Alençon vers 1900
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Alençon, Mortagne-au-Perche, Condé-sur-Huisne
Historique
Mise en service 1873
Fermeture 1953 – 1984
Concessionnaires Orne (1870 – 1890)
État (Non concédée) (1890 – 1891)
Ouest (1891 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2001)
Ligne déclassée (à partir de 2001)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 423 000
Longueur 66,3 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 15 
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne ferroviaire d'Alençon à Condé-sur-Huisne est une ancienne ligne de chemin de fer française, se trouvant dans le département de l'Orne et la région Basse-Normandie. Elle reliait entre elles les localités d'Alençon et Condé-sur-Huisne, et plus largement les villes d'Alençon à Nogent-le-Rotrou par Mortagne-au-Perche, en débouchant sur la Paris - Le Mans à Condé-sur-Huisne. Elle permettait ainsi une traversée ferroviaire du Perche. Elle constituait la ligne 423 000 du réseau ferré français.

Cette ligne est aujourd'hui reconvertie en voie verte[1], la Voie verte Condé-sur-Huisne-Alençon.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est déclarée d'utilité publique et classée d'intérêt local par un décret impérial du [2].

Le , elle est mise en service d'Alençon à Condé-sur-Huisne.

La ligne est cédée à l'État par le syndic de faillite de la Compagnie des chemins de fer de l'Orne par une convention signée avec le ministre des Travaux publics le . Cette convention est approuvée par une loi le , qui intègre aussi la ligne au réseau de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest[3].

Fermée définitivement en 1984, la ligne est déclassée le d'Alençon (pk 0,392) à Condé-sur-Huisne (pk 65,920). En 2002, elle est rachetée par le conseil général de l'Orne à Réseau ferré de France.

Les travaux de la Voie verte Condé-sur-Huisne-Alençon commencent le , après l'attribution de subvention par le conseil général de l'Orne, et elle est inaugurée le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le site de la Voie Verte ALENÇON / CONDE - SUR - HUISNE
  2. « N° 17763 - Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer d'intérêt local d'Alençon à Condé-sur-Huisne : 12 mars 1870 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie impériale, série XI, vol. 35, no 1807,‎ , p. 581 - 600.
  3. « N° 23838 - Loi qui incorpore le chemin de fer d'Alençon à Condé-sur-Huisne dans le réseau de l'Ouest : 20 juin 1891 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 42, no 1413,‎ , p. 1010 - 1011 (lire en ligne).