Communauté urbaine d'Alençon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté urbaine d'Alençon
Blason de Communauté urbaine d'Alençon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Pays de la Loire
Département Orne
Sarthe
Forme Communauté urbaine
Siège Alençon
Communes 31
Président Joaquim Pueyo (PS)
Date de création
Code SIREN 246100663
Démographie
Population 55 924 hab. (2018)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Superficie 461,70 km2
Localisation
Localisation de Communauté urbaine d'Alençon
Localisation dans l'Orne (5 communes dans la Sarthe).
Liens
Site web cu-alencon.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté urbaine d'Alençon (ou CUA) est une communauté urbaine française, située dans les départements de l'Orne et de la Sarthe et les régions Normandie et Pays de la Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Issue du district de l’Agglomération alençonnaise, créé le , la communauté urbaine est née en sous l'impulsion d'Alain Lambert[1],[2], sénateur-maire d'Alençon, qui en prend la présidence. Devenu ministre et conseiller municipal de Saint-Céneri-le-Gérei entre-temps, il cède sa place en 2004 à Christine Roimier, maire d'Alençon, et la retrouve le . À la suite de la victoire de la gauche à Alençon aux municipales de 2008, Joaquim Pueyo prend la tête de l'intercommunalité.

Le , le périmètre de la CUA est agrandi à trente-cinq communes[3], intégrant les communes de la communauté de communes de l'Est Alençonnais (sauf Hauterive qui rejoint la communauté de communes de la Vallée de la Haute Sarthe), de la communauté de communes de la Vallée du Sarthon et quatre communes de la communauté de communes du Bocage Carrougien (Ciral, Longuenoë, Saint-Didier-sous-Écouves et Saint-Ellier-les-Bois).

La commune de Chenay la rejoint le [4].

Le , la commune sarthoise de Villeneuve-en-Perseigne, alors isolée, rejoint la communauté urbaine[5]. Compte tenu de la création de la commune nouvelle d'Écouves par fusion de trois communes au , de celle de Saint-Paterne - Le Chevain par fusion de deux communes au et de celle de L'Orée-d'Écouves par fusion de quatre communes au , la CUA compte alors trente et une communes.

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à la jonction du sud du département de l'Orne et du nord de la Sarthe, la communauté urbaine d'Alençon regroupe 31 communes et s'étend sur 461,7 km2[6].

Carte de la communauté urbaine d'Alençon au .

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté urbaine est composée des 31 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Alençon
(siège)
61001 Alençonnais 10,68 25 870 (2019) 2 422
Arçonnay 72006 Arçonnéens 7,85 1 899 (2019) 242
Cerisé 61077 Ceriséens 4,42 866 (2019) 196
Champfleur 72056 Champflorains 13,14 1 336 (2019) 102
Chenay 72076 Cheneysiens 2,16 241 (2019) 112
Ciral 61107 Ciraliens 17,99 393 (2019) 22
Colombiers 61111 Colombariens 12,34 329 (2019) 27
Condé-sur-Sarthe 61117 Condéens 8,46 2 490 (2019) 294
Cuissai 61141 Cuisséens 8,78 410 (2019) 47
Damigny 61143 Damigniens 4,81 2 464 (2019) 512
Écouves 61341 36,4 1 647 (2019) 45
La Ferrière-Bochard 61165 10,82 746 (2019) 69
Gandelain 61182 Gandelainais 15,31 418 (2019) 27
Héloup 61203 Hélouins 12,96 902 (2019) 70
Lalacelle 61213 Lacellois 13,37 275 (2019) 21
Larré 61224 Larrétois 5,67 452 (2019) 80
Lonrai 61234 Lonréens 6,14 1 129 (2019) 184
Ménil-Erreux 61263 Hirouldains 11,05 207 (2019) 19
Mieuxcé 61279 Mieuxcéens 10,36 611 (2019) 59
L'Orée-d'Écouves 61228 44,45 770 (2019) 17
Pacé 61321 Pacéens 7,56 420 (2019) 56
La Roche-Mabile 61350 Rochessois 5,21 160 (2019) 31
Saint-Céneri-le-Gérei 61372 Girois 3,86 115 (2019) 30
Saint-Denis-sur-Sarthon 61382 Dionysiens 13,81 1 128 (2019) 82
Saint-Ellier-les-Bois 61384 13,68 256 (2019) 19
Saint-Germain-du-Corbéis 61397 Corbenois 7,52 3 780 (2019) 503
Saint-Nicolas-des-Bois 61433 25,26 284 (2019) 11
Saint-Paterne - Le Chevain 72308 12,93 2 106 (2019) 163
Semallé 61467 Semailléens 14,04 338 (2019) 24
Valframbert 61497 Valframbertois 13,95 1 768 (2019) 127
Villeneuve-en-Perseigne 72137 86,7 2 191 (2019) 25

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018 2019
48 53053 59056 86157 34057 94257 47856 61755 92456 001
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au 01/01/2020.
(Sources : Insee[7])

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté urbaine est situé à Alençon.

Les élus[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire de la communauté d'agglomération se compose de 64 conseillers[8],[9], représentant chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[8],[9] :

Nombre de conseillers Communes
27 Alençon
4 Saint-Germain-du-Corbéis
2 Condé-sur-Sarthe, Damigny, Saint-Paterne - Le Chevain,
Villeneuve-en-Perseigne
1 (+1 suppléant) les 25 autres communes

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 1997[10] novembre 2004 Alain Lambert UDF Maire d'Alençon
novembre 2004[11] septembre 2006 Christine Roimier DVD Maire d'Alençon
septembre 2006 avril 2008 Alain Lambert DVD Sénateur de l'Orne
avril 2008 juin 2017 Joaquim Pueyo[12] PS Maire d'Alençon
juin 2017 juillet 2020 Ahamada Dibo[13] PS Retraité de l’Éducation nationale, adjoint au maire d'Alençon
juillet 2020 En cours Joaquim Pueyo[14] PS Maire d'Alençon

Compétences[modifier | modifier le code]

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Le régime fiscal de la communauté urbaine est la fiscalité professionnelle unique (FPU).

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la communauté urbaine d'Alençon - La communauté urbaine d’Alençon (consulté le 3 août 2008)
  2. Ouest-France du 21 décembre 1996, « Le district d’Alençon communauté urbaine », « Le district d'Alençon devient communauté urbaine, par treize « oui » et deux « non » ».
  3. « Préfecture de l'Orne - Recueil des actes administratifs spécial n° 1 de novembre 2012 » [PDF] (consulté le ) : page 1, arrêté NOR – 1111 – 2012 - 00069 du 5 novembre 2012.
  4. « Préfecture de l'Orne - Recueil des actes administratifs de juillet 2013 » [PDF] (consulté le ) : page 3, arrêté NOR – 1111 – 2013 – 00028 du 2 juillet 2013.
  5. « Recueil des actes administratifs du 18 octobre 2016 » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Orne (consulté le ) : arrêté 1111-16-00068.
  6. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le )
  7. « Population en historique depuis 1968 - CU d'Alençon (246100663). », sur Insee, (consulté le )
  8. a et b « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 - Orne », sur Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  9. a et b « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 - Sarthe », sur Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  10. Ouest-France du 18 janvier 1997, « Alain Lambert président, 15 vice-présidents - La communauté urbaine installée ».
  11. Ouest-France du 6 novembre 2004, « La Communauté urbaine, une alchimie subtile » : « première session présidée par Christine Roimier, à l'issue du vote qui donne au maire d'Alençon 45 voix sur 48 ».
  12. Réélection 2014 : « Communauté urbaine d'Alençon. Joaquim Pueyo réélu à la présidence », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le )
  13. « Ahamada Dibo élu président de la communauté urbaine d’Alençon », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le )
  14. « Joaquim Pueyo retrouve la tête de la communauté urbaine d’Alençon », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le )