Pré-en-Pail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pré-en-Pail
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Villaines-la-Juhel
Intercommunalité Communauté de communes du Mont des Avaloirs
Code postal 53140
Code commune 53185
Démographie
Gentilé Prézien
Population 1 928 hab. (2013)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 37″ nord, 0° 11′ 58″ ouest
Altitude Min. 174 m – Max. 416 m
Superficie 44,73 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Pré-en-Pail-Saint-Samson
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de Mayenne
City locator 15.svg
Pré-en-Pail

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de Mayenne
City locator 15.svg
Pré-en-Pail

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Pré-en-Pail

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Pré-en-Pail

Pré-en-Pail est une ancienne commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Pré-en-Pail-Saint-Samson.

Elle est peuplée de 1 928 habitants[Note 1] (les Préziens).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe au pied de la forêt de Multonne, et du mont des Avaloirs, dans le parc naturel régional Normandie-Maine. Bien que située dans le Maine, elle est limitrophe de la Normandie, et ne se trouve qu'à une vingtaine de kilomètres d'Alençon.

Couvrant 4 473 hectares, son territoire est le plus étendu de son canton.

Communes limitrophes de Pré-en-Pail[1]
Saint-Calais-du-Désert,
Saint-Aignan-de-Couptrain
Saint-Samson Lalacelle (Orne)
Saint-Cyr-en-Pail Pré-en-Pail[1] Champfrémont,
Boulay-les-Ifs
Villepail,
Crennes-sur-Fraubée
Gesvres Saint-Pierre-des-Nids

Toponymie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les origines du toponyme Pré-en-Pail sont latines comme beaucoup de communes en France. Le mot pré vient de pratus qui veut dire « prairie », « herbe des prairies », « cultures », « vaste étendue », « champ ». Le mot Pail permet la distinction avec les autres prés des alentours. Il vient aussi du latin et signifie « marais ». Pré-en-Pail signifie donc « les prés dans les marais ». Cette commune est entourée de forêts ; au Moyen Âge, la presque totalité des lieux était recouverte de forêts. Il y a eu un début d'habitation à partir du XIIe siècle ; quelques ermites devaient se partager ce vaste territoire forestier. Les forêts qui existent portent les noms de Multonne, Monnaye, d'Écouves et bien sûr de forêt de Pail. La forêt de Pail était donc une forêt avec des marais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au , la commune fusionnera avec la commune voisine de Saint-Samson, pour former la commune nouvelle de Pré-en-Pail-Saint-Samson, fusion entérinée par un arrêté préfectoral du 4 décembre 2015[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Pré-en-Pail

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
Parti : au 1er mi-parti d'or au sautoir d'azur, au 2e d'argent à trois fasces d'azur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
 ? mars 2001 Maryvonne Monréal    
mars 2001 mars 2014 Yves Cortès[3] UMP Ingénieur, chef d'entreprise
mars 2014[4] en cours Denis Geslain Droite Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune de Pré-en-Pail comptait 1928 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres chiffres sont des estimations. Pré-en-Pail a compté jusqu'à 3 736 habitants en 1851.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 246 2 336 2 669 3 206 3 344 3 458 3 495 3 382 3 736
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 435 3 300 3 309 3 134 3 262 3 255 3 235 3 107 3 044
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 865 2 746 2 686 2 413 2 531 2 369 2 398 2 297 2 138
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013
2 150 2 315 2 445 2 560 2 422 2 138 2 128 2 042 1 928
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le mont des Avaloirs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mont des Avaloirs.

Culminant à 416,23 m, c’est le point le plus élevé du massif armoricain et du Grand Ouest. Un belvédère de 17 mètres de hauteur le couronne.

En bas, le site est équipé d’une table de lecture du paysage. De nombreuses promenades sont possibles depuis ce lieu, notamment vers la Pierre au Loup, la source de la Mayenne.

La corniche de Pail[modifier | modifier le code]

La corniche s’étend entre Pré-en-Pail et sa forêt (forêt de Pail). On la parcourt le long de la D 20 en direction de Villaines-la-Juhel. Elle est classée zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique. Elle culmine à plus de 350 mètres et est notamment couverte de bruyère. Depuis la corniche, le regard embrasse un vaste panorama. Non loin de Villepail, on trouve une tourbière, dernier témoin de la période glaciaire, dans une ancienne carrière de grès. La température au sol y est négative environ 300 jours. Seules y poussent des espèces végétales adaptées à ces conditions extrêmes et notamment des plantes carnivores.

Monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive de Pré-en-Pail fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[9].

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (deux fleurs) au concours des villes et villages fleuris[10]

Pré-en-Pail dans la littérature[modifier | modifier le code]

Pré-en-Pail est citée (orthographiée « Pré-en-Paille ») dans le poème d’Aragon, Le Conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[14].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. « recueil des actes administratifs de Mayenne »
  3. Réélection 2008 : Liste des maires de la Mayenne actualisée au 16 septembre 2009, site de la préfecture de la Mayenne, consulté le 19 septembre 2009
  4. « Denis Geslain a été désigné maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 16 avril 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  7. Liste des communes concernées par un site Natura 2000 en Mayenne, consulté le 9 novembre 2015
  8. « Sauvegarde des vitraux », sur le blog de l'association de sauvegarde de l'église..
  9. « Site officiel de la Ligue du Maine – US Pré-en-Pail » (consulté le 8 juin 2011)
  10. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le 8 juin 2011)
  11. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris : Seghers, 2004 (2e édition). (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375
  12. « Projection du film Pré-en-Pail dans les années 30 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er mai 2017)
  13. « Festival 8-9,5-16 », sur cecascinescopie.unblog.fr (consulté le 1er mai 2017)
  14. « Pré-en-Pail sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Compléments[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]