Condé-sur-Huisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Condé-sur-Huisne
Condé-sur-Huisne
L'église Notre-Dame.
Blason de Condé-sur-Huisne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Bretoncelles
Intercommunalité Communauté de communes Cœur du Perche
Maire délégué Martine Le Nay
2016-2020
Code postal 61110
Code commune 61116
Démographie
Gentilé Condéens
Population 1 302 hab. (2016)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 50″ nord, 0° 51′ 01″ est
Altitude Min. 107 m
Max. 220 m
Superficie 17,51 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Sablons-sur-Huisne
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Condé-sur-Huisne

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Condé-sur-Huisne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Condé-sur-Huisne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Condé-sur-Huisne

Condé-sur-Huisne est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Sablons-sur-Huisne[1].

Elle est peuplée de 1 302 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au cœur du Perche. Son bourg est à 8 km au nord-est de Nogent-le-Rotrou, à 8,5 km au sud-est de Rémalard et à 17 km au sud-ouest de La Loupe[2].

Le point culminant (220 m) se situe en limite est, près du lieu-dit la Tuilerie. Le point le plus bas (107 m) correspond à la sortie de l'Huisne du territoire, au sud-ouest.

Traversée du village en poids-lourd.
Communes limitrophes de Condé-sur-Huisne[3]
Saint-Germain-des-Grois Bretoncelles Coulonges-les-Sablons
Condeau Condé-sur-Huisne[3] Coulonges-les-Sablons
Condeau,
Margon (Eure-et-Loir)
Margon (Eure-et-Loir) Coudreceau (Eure-et-Loir)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Condato en 954[4].

Condé est l'évolution phonétique du gallo-roman CONDĀTE en langue d'oïl. Ce type toponymique est issu du gaulois condate « confluence, réunion ». On le rencontre dans de nombreux noms de communes, dont le déterminant complémentaire est souvent, comme ici, le nom du cours d'eau principal. Il en est ainsi de Condé-sur-Iton, Condé-sur-Noireau, Condé-sur-Sarthe, Condé-sur-Vire, auxquels on peut ajouter Condé-sur-Laizon devenu après fusion Condé-sur-Ifs. Pour Condé-sur-Seulles et Condé-sur-Risle, la rivière ne reçoit pas mais se sépare momentanément en deux cours d'eau[5].

Le gentilé est Condéens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Condé-sur-Huisne

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
D’argent à la fasce ondée d'azur chargée de deux poissons affrontés du champ, accompagnée, en chef, d'une tête de cheval au naturel et, en pointe, d'un château de trois tours de sable, celles des flancs couvertes et celle du milieu chargée d'un écusson d'argent aux trois chevrons de gueules, posé sur une terrasse de sinople[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) décembre 2015 Jean-Pierre Gérondeau[7] SE Notaire, conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[7]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Sablons-sur-Huisne le jusqu'en 2020 et Jean-Pierre Gérondeau devient maire délégué. À la suite du décès de celui-ci le [8], Denis Bobin est élu maire de la commune nouvelle le et Martine Le Nay est le nouveau maire délégué de Condé-sur-Huisne[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune comptait 1 302 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Condé-sur-Huisne[10]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Condé-sur-Huisne a compté jusqu'à 1 423 habitants en 1800.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
1 2531 4231 3321 2461 3511 3361 3311 3471 279
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 2921 2411 2631 2931 2281 1521 2051 2251 137
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 1541 1131 0511 0201 0511 043965962923
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016
9501 0501 1341 1311 1751 2521 3131 3051 302
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La motte castrale du Ribray.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Espoir Football Club condéen fait évoluer une équipe de football en division de district[19].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs du 2 octobre 2015 » (consulté le 22 octobre 2015)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 111
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 85
  6. « GASO, la banque du blason - Condé-sur-Huisne Orne » (consulté le 6 octobre 2011)
  7. a et b Réélection 2014 : « Condé-sur-Huisne (61110) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juin 2014)
  8. « Décès du Président du Parc du Perche, Jean-Pierre Gérondeau », sur le-perche.fr, Le Perche (consulté le 20 juillet 2016)
  9. « Denis Bobin a été élu maire de la commune nouvelle », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 20 juillet 2016)
  10. Date du prochain recensement à Condé-sur-Huisne, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .
  13. « Motte féodale de Rivray », notice no PA00110781, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Ancienne chapelle de Rivray », notice no PA00110780, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Maître-autel et 4 autels latéraux », notice no PM61000292, base Palissy, ministère français de la Culture.
  16. « Tableau : L'Ascension », notice no PM61000293, base Palissy, ministère français de la Culture.
  17. « Ensemble de 3 verrières (hagiographiques) : Apparition de la Vierge à sainte Bernadette, Apparition du Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie Alacoque, le Bon Pasteur. », notice no IM61004205, base Palissy, ministère français de la Culture
  18. « Ensemble de 9 verrières (hagiographiques et décoratives) : Présentation au Temple, Jésus au milieu des docteurs, Visitation, Adoration des bergers, Présentation de la Vierge au Temple, Annonciation, Assomption. », notice no IM61004206, base Palissy, ministère français de la Culture
  19. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Esp.F.C. condéen sur Huisne » (consulté le 26 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]