Peter Kingsbery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Kingsbery

Description de cette image, également commentée ci-après

Peter Kingsbery

Informations générales
Naissance 2 décembre 1952 (62 ans)
Phoenix (Arizona)
Site officiel http://www.peterkingsbery.net

Peter Kingsbery, né le 2 décembre 1952 à Phoenix (Arizona), est un auteur compositeur interprète américain, également pianiste, claviériste et guitariste. Il a cocréé le groupe Cock Robin au début des années 1980, et lorsque celui-ci s'est séparé, a poursuivi une carrière solo. Depuis 2006 et la reformation du groupe, il met à nouveau ses talents d'auteur-compositeur, chanteur et musicien au service de Cock Robin.

Carrière[modifier | modifier le code]

Au début[modifier | modifier le code]

Peter Kingsbery grandit à Austin (Texas) où il suit des études de musique classique. Il s'installe ensuite à Nashville (Tennessee) où il commence une carrière de musicien (il accompagne Brenda Lee au piano pour quelques tournées), puis au début des années 1980 à Los Angeles. Il entame également une carrière d'auteur-compositeur de chansons. Il cède des chansons à Smokey Robinson, et l'une de ses compositions, Pilot Error, chantée par Stephanie Mills, obtient un certain succès dans les charts dance en 1983. Toujours au début des années 1980, il crée le groupe Cock Robin avec Anna LaCazio.

La carrière solo[modifier | modifier le code]

Après la séparation du groupe en 1990, Peter Kingsbery poursuit une carrière solo en France, où il s'installe. Après avoir signé chez un nouveau label (Barclay), il enregistre son premier album en 1991 en Californie, qu'il coproduit avec son ami, le batteur Pat Mastelotto. Kingsbery étend son champ musical en jouant non seulement du piano ou de l'orgue, mais aussi de l'accordéon. Tranchant avec le style de Cock Robin, il introduit des instruments plus classiques comme des instruments à vent (saxophone, flûte, trombone et euphonium) ou traditionnels comme l'oud (ou luth oriental, conférant des accents slaves à la chanson Hélène). Outre Mastelotto, certains des musiciens avec lesquels Kingsbery enregistre cet album ont participé à l'aventure de Cock Robin : Clive Wright, John Pierce, Corky James et Tim Pierce. Phil Solem, du groupe The Rembrandts, contribue également à cet opus. Contrairement à ce qu'il avait l'habitude de faire dans les albums de Cock Robin, Kingsbery enregistre une reprise : How Can I Be Sure, un succès du groupe The Rascals datant de 1968. Cet album est suivi d'une tournée en France, qu'il réalise uniquement au piano dans de petites salles en province et à Paris (en 1992, il joue devant un Théâtre Grévin comble).

Peu de temps après, Kingsbery participe à Tycoon, le cd de Starmania dans son adaptation en anglais par Tim Rice. Il y interprète Only The Very Best, qui va devenir un très grand succès, et Ego Trip.

Quelques années plus tard sort son deuxième album. Enregistré dans différents studios (à Los Angeles, Londres, Paris, Toulouse, Biarritz et Bruxelles), il continue d'employer des instruments classiques (cordes, trompette et harmonica). Parmi les musiciens, outre les habituels Clive Wright et Pat Mastelotto, figurent quelques Français comme le batteur Hervé Koster ou le musicien de jazz Stéphane Belmondo. Cet album est également suivi d'une tournée de quelques dates en France.

Sorti en 1997, le troisième album se détache des autres par plusieurs côtés. Entièrement enregistré en France (à Charenton, Carpentras et Paris) avec la participation de musiciens français tels que Matthieu Chedid, il comprend plusieurs reprises dont certaines de Kingsbery lui-même. Fait unique dans la discographie du chanteur auteur-compositeur, le titre de l'album n'est pas issu d'une de ses chansons originales mais d'un hit du groupe américain The Left Banke datant de 1966-1967, Pretty Ballerina. Comme auto-reprises, on trouve une nouvelle version de Brand New Year, morceau du précédent album, et surtout la chanson More Than Willing, du premier album de Cock Robin, à laquelle participe pour l'occasion Anna LaCazio, donnant un irrésistible mais éphémère parfum de retrouvailles à cet opus.

Le rythme d'enregistrement en studio se ralentit dans les années qui suivent, Kingsbery continuant à se produire dans de petites salles. Il faut attendre 2002 pour trouver un nouvel album du chanteur dans les bacs, totalement atypique tant dans le style que dans la langue : à l'exception d'une chanson, le cd est chanté en français. Pari audacieux, l'album ne bénéficie toutefois pas pour l'occasion des textes de Kingsbery, qui a dû faire appel à un parolier français, Patrice Guirao. Musicalement l'audace est également présente avec une large place faite aux synthés et rythmiques électriques.

Aucun des quatre albums de Peter Kingsbery n'a atteint le succès des albums de Cock Robin, et Kingsbery n'a plus retrouvé le niveau de notoriété qui était le sien, même en France. Ses réalisations solo sont pourtant de grande qualité et on peut regretter que le groupe n'ait pas poursuivi sa carrière en adoptant une telle audace stylistique.

Depuis 2006, Peter Kingsbery se retrouve à nouveau sur le devant de la scène avec le retour de Cock Robin.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1991 : A Different Man
  • 1995 : Once In A Million
  • 1997 : Pretty Ballerina
  • 2002 : Mon Inconnue
  • 2015 : The Landing

Voir également la discographie de Cock Robin.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :