Albin de la Simone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Albin de la Simone
Nom de naissance Albin l'Eleu de la Simone
Naissance (45 ans)
Amiens, Somme
Drapeau de la France France
Activité principale musicien, auteur-compositeur-interprète, arrangeur
Genre musical Chanson française
Labels tôt Ou tard
virgin
cinq7
Site officiel albindelasimone.com

Albin de la Simone est un auteur-compositeur-interprète et arrangeur français.

Chanteur, auteur et compositeur, il a sorti quatre albums depuis 2003 et donné beaucoup de concerts. Il a été nommé aux Victoires de la musique 2014 dans la catégorie « Révélation scène ».

Musicien, il travaille depuis le milieu des années 1990 en tant que clavier, bassiste, arrangeur ou réalisateur pour un grand nombre d'artistes : Miossec, Vanessa Paradis, Keren Ann, Arthur H, Alain Souchon, Raphael, Mathieu Boogaerts, Jean-Louis Aubert, Salif Keita entre autres - voir discographie complète plus bas.

Parcours artistique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Après des études d'arts plastiques à l'Institut Saint-Luc de Tournai (Belgique), et d'arrangement est orchestration au CIM à Paris, il commence sa carrière en tant que compositeur et pianiste de jazz (son père était clarinettiste de jazz « New Orleans », membre de l’orchestre « Les Barbecues » (Grand Prix du « Jazz-Club de France » en 1966)).

En 1995, avec son quintet, il est finaliste du Concours national de jazz de la Défense.

Entre 1995 et 2000, il tourne en Afrique et dans le monde avec Salif Keïta (musicien) et Angélique Kidjo.

Parallèlement, il rencontre des chanteurs de sa génération (Mathieu Boogaerts, Matthieu Chedid, Arthur H, Nina Morato...) et se découvre une vocation : il écrit ses premières chansons vers la fin des années 90.

2003 - 2004 : Premier album[modifier | modifier le code]

En 2003, il fait ses premiers concerts en tant que chanteur, au Japon, dans le cadre d'une tournée en première partie de Mathieu Boogaerts.

En septembre sort Albin de la Simone, son premier album sur le label Virgin, co réalisé avec Renaud Letang. Il y chante notamment Elle aime en duo avec Feist, et Patricia avec Alain Souchon. Il fait ses premiers concerts (Les étoiles, à Paris, les Francofolies à la Rochelle), et beaucoup de premières parties.

Il compose en partie la BO du film Tiresia de Bertrand Bonello.

2005 - 2007 : Je Vais Changer[modifier | modifier le code]

Le sort son second album Je Vais Changer. En plus de ses propres compositions apparaissent Ces mots stupides en duo avec Jeanne Cherhal, reprise de Somethin' Stupid chanté par Frank Sinatra dont l'adaptation française avait été interprétée par Sacha Distel et Joanna Shimkus, ainsi que Elle fréquentait la rue Pigalle, chanson rendue célèbre par Édith Piaf. Cet album se conclut sur un solo de piano de 20 minutes.

Il repart sur les routes avec trois musiciens pour une tournée qui dure jusqu'en mai 2006. Sa chanson Non merci ressort dans une nouvelle version réalisée par Matthieu Chedid en novembre 2005 accompagnée d'un clip vidéo de Laurent Thessier.

Ce même mois, il est nommé au Prix Constantin.

Pour Jeanne Cherhal, il réalise l'album L'eau qui sort fin 2006.

Fin 2006 sort le conte musical Le Soldat Rose, dans lequel il joue le rôle du Cousin Puzzle, un personnage maniaque de l'ordre.

Il participe activement aux émissions musicales Klang et Die Nacht réalisées par Paul Ouazan pour Arte.

Sur Arte, une émission Die Nacht (50 minutes) lui est consacrée.

En 2007, il publie à la Machine à Cailloux le livre La Marmite, une réflexion sur les processus de création.

Il partage avec Sarah Murcia les arrangements de Roots 67, la nouvelle émission musicale de Paul Ouazan pour Arte.

Il part en tournée aux claviers avec Vanessa Paradis.

2008 - 2012 : Bungalow ![modifier | modifier le code]

Le , sort son troisième album intitulé Bungalow ! sur le label Cinq7/Wagram. Le nom est inspiré par le bungalow sur l'île de Bali dans lequel il s'était isolé pour écrire la majeure partie de cet album.

Il part en tournée accompagné de son groupe et de deux choristes marionnettes, Rose et Barbara Barnes.

Il réalise arrangements et la direction musicale, toujours avec Sarah Murcia, des 15 chansons 80's de Nighting Eighties, la nouvelle émission de Paul Ouazan diffusée sur Arte.

En 2009, il enregistre une nouvelle version de sa chanson Adrienne en duo avec Vanessa Paradis. Un clip dans lequel elle le kidnappe en Cadillac tourne sur les chaînes musicales. L'album Bungalow ! ressort le 2 mars en version double, agrémenté du duo et d'un concert acoustique dont le public forme une chorale. La pochette passe de rouge à bleu. Il tourne avec la version acoustique de Bungalow !Alhambra, au Café de la Danse, à La Java, aux Trois Baudets, à Montréal...) accompagné par François Lasserre, Pascal Colomb, Raphaël Chassin et ses choristes Rose et Barbara Barnes.

Il accompagne Iggy Pop pour quelques concerts TV et radio.

En 2010, Albin et le pianiste Alexandre Tharaud font un concert commun à la MC2 de Grenoble, qu'ils rejoueront plus tard à Alès, Aurillac puis au festival de musique classique Juventus et au Grand Théâtre de Québec.

Pour Vanessa Paradis, il arrange et dirige une tournée acoustique de théâtres en France et en Amérique, et réalise le CD/DVD live Une nuit à Versailles.

Il s'installe pour une quinzaine de concerts solo non-sonorisés à la Loge (Paris) et joue ce spectacle un peu partout.

Il réarrange le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns pour un spectacle jeune public joué tout le mois de décembre décembre au Théâtre des Champs-Élysées.

Il monte avec ses amis J. P. Nataf, Bastien Lallemant, Bertrand Belin, Pascal Parisot et Holden le collectif « Dahu » dont la naissance a lieu en public dans une salle du Cent Quatre en décembre.

Il participe à l'album Songs de l'Ensemble Contraste en chantant la Chanson de Maxence (Michel Legrand) en duo avec la soprano Karine Deshayes.

En 2011, il s'installe en résidence au CentQuatre où travaille à l'écriture de son futur album. Il y présente régulièrement en concert ses nouvelles chansons, la plupart du temps non-sonorisé et continue les concerts dans cette forme. Notamment aux Francofolies de Spa, Francofolies de La Rochelle et Francofolies de Montréal.

Il participe à de nombreuses siestes acoustiques de Bastien Lallemant avec ses amis du Dahu ainsi que de nombreux artistes, musiciens, et écrivains.

En 2012, il signe sur le label tôt Ou tard.

Il crée Les Films Fantômes, un spectacle musical dans lequel il présente au public des films qui n'existent pas (avec les comédiens Marie Payen et Gilles Kneusé, 6 musiciens et une exposition) à la MC2 (Grenoble) et à la Filature (Mulhouse).

Il monte la version québécoise des Films Fantômes pour le Festival du nouveau cinéma de Montréal. Y participent six musiciens et les comédiens Marc Labrèche, Andrée Lachapelle, Sophie Cadieux, Laurent Lucas, Monique Giroux, Pierre Lapointe, Ariane Moffatt... L'exposition occupe un étage entier du PHI center.

Il tourne en solo puis en trio avec Anne Millioud-Gouverneur au violon et Maëva Le Berre au violoncelle.

Il réalise l'album Bye bye Manchester de Mélanie Pain

Il participe au spectacle de Bertrand Bossard Le Jeu des mille euros.

Il donne un concert / performance au Musée d'art moderne de la ville de Paris entre les œuvres de Van Dongen, Delaunay et Arp.

2013 - 2016 : Un homme[modifier | modifier le code]

Le sort son quatrième album, Un homme. Le disque présente un duo avec la chanteuse islandaise Emíliana Torrini et les participations des musiciens Alexandre Tharaud et J. P. Nataf. La critique le salue unanimement.

Il part en tournée non-sonorisée en trio avec Anne Millioud-Gouverneur au violon et Maëva Le Berre au violoncelle.

Il crée le spectacle L'Amour Ping Pong avec l'écrivaine Brigitte Giraud. Ce spectacle tourne régulièrement depuis dans les lieux et festivals littéraires et musicaux.

Il écrit la chanson "Monsieur" sur l'album Punkt de Pierre Lapointe

Il participe à un spectacle hommage à Alain Bashung au CentQuatre aux côtés de Kent, Miossec, Brigitte Fontaine, Bertrand Cantat, Yan Péchin et Chloé Mons.

Il présente les Films Fantômes au CentQuatre. En plus du spectacle, l'exposition prend de l'ampleur, présentant une cinquantaine de documents, interviews, affiches, bonus auxquels s'ajoutent la participation de Karin Viard et Léa Drucker.

Il réalise et arrange l'album Ici-bas, ici-même de Christophe Miossec qui sortira en avril 2014.

En février 2014, il est nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie « Révélation scène ».

Son concert non sonorisé, en trio avec Maëva le Berre et Anne Gouverneur (violon et violoncelle) remporte un grand succès et tourne beaucoup. Ils tournent jusqu'à la fin 2014, jouant notamment dans les festivals Mythos (Rennes), Les nuits Botaniques (Bruxelles), Printemps de Bourges, Picardie Mouv', Francofolies de Montréal, Francofolies de La rochelle, Fnac Live (Paris), les Rendez-vous de la Lune (Paris), et dans les théâtres parisiens l'Atelier, le Ciné 13 et les Bouffes du Nord.

Il participe avec Christophe Miossec à une performance de Sophie Calle à Saint-Servais en Bretagne.

Il fait des performances musicales dans les expositions du photographe belge Jean-François Spricigo.

Il chante avec Emiliana Torrini Moi moi lors du concert de la chanteuse islandaise au Trabendo à Paris.

Il continue à jouer le spectacle L'amour Ping-Pong avec Brigitte Giraud.

En novembre 2014, il fait une tournée de 15 jours au Québec accompagné par deux musiciennes québécoises.

En 2015, il présente les Films Fantômes à la Philharmonie de Paris pendant trois soirs.

En juin 2015 il présente Général Darger et les Piranhas, une performance-visite-guidée dans l'exposition Henry Darger au Musée d'art moderne de la ville de Paris.

Il compose la musique du documentaire Nos chers paradis de Blandine Grosjean diffusé sur Arte en novembre 2015

Au printemps 2016 il réarrange des chansons d'Emiliana Torrini à sa demande pour l'Orchestre symphonique d'Islande. Deux concerts sont donnés à Reykjavik en mai 2016.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums en public[modifier | modifier le code]

Collaborations studio[modifier | modifier le code]

Albin de la Simone a participé aux albums suivants, en tant qu'instrumentiste, choriste, arrangeur ou réalisateur : (du plus récent au plus ancien)

Musicien accompagnateur en concert 
En tant qu'interprète 

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Marmite (Éditions La Machine à cailloux), livre d'entretiens sur le thème de la création artistique.

Liens externes[modifier | modifier le code]