Sylvain Chomet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sylvain Chomet
Description de cette image, également commentée ci-après
Sylvain Chomet en 2014.
Naissance (58 ans)
Maisons-Laffitte (France)
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Réalisateur
Scénariste
Dessinateur
Musicien
Films notables La Vieille Dame et les Pigeons
Les Triplettes de Belleville
Attila Marcel
L'Illusionniste

Sylvain Chomet, né le à Maisons-Laffitte, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée, et un réalisateur et un scénariste de films d'animation français, dont Les Triplettes de Belleville et L'Illusionniste. En 2013, il réalise un film avec des acteurs humains, Attila Marcel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sylvain Chomet obtient son baccalauréat arts plastiques en 1982 puis, en 1984, il s'inscrit à l'École supérieure des arts appliqués Duperré section stylisme et expression visuelle. Il abandonne en cours d'année et part alors pour Angoulême, où il sort diplômé de l'École des Beaux-Arts en 1987[1].

L'année précédente, il publie sa première bande dessinée Le Secret des libellules chez Futuropolis puis, en collaboration avec Nicolas de Crécy, il sort une adaptation du premier roman de Victor Hugo Bug-Jargal.

Il part ensuite pour l'Angleterre où il réalise quelques spots publicitaires en free lance (Renault, Swissair, Swinton...). De retour en France, il réalise le clip vidéo Ça va, ça va pour le groupe vocal TSF.

Sylvain Chomet écrit ensuite le scénario de Le Pont dans la vase (Glénat), dessiné par Hubert Chevillard puis de Léon la came (Casterman), avec Nicolas de Crécy.

En 1991, il entame la production de La Vieille Dame et les Pigeons avec la collaboration de Nicolas de Crécy aux décors. Il part ensuite pour le Canada et termine son film en 1996.

En 2003 sort Les Triplettes de Belleville, son premier long métrage qui lui aussi reçoit une nomination aux oscars dans deux catégories (« Meilleur film d'animation » et « Meilleure chanson originale [réf. souhaitée]», musique de Benoît Charest interprétée par Matthieu Chedid). En 2004, il ouvre son propre studio d'animation à Édimbourg en Écosse, le studio Django.

À la sortie des Triplettes de Belleville, Nicolas De Crécy accuse Chomet de plagiat, expliquant que cela met fin à toute collaboration entre les deux hommes[2],[3].

En 2005, il passe à la caméra en réalisant, pour le film Paris, je t'aime, le court métrage 7e arrondissement (tour Eiffel) : « J'aurais bien voulu tourner dans le 14e arrondissement, mais au final, j'ai tourné dans le 7e arrondissement, dont personne ne semblait vouloir. C'est vrai que la Tour Eiffel n'est pas facile à cadrer, mais j'ai trouvé ça très intéressant »[réf. souhaitée].

Depuis, il a produit et réalisé à Édimbourg L'Illusionniste, basé sur un script inachevé de Jacques Tati et Henri Marquet[4]. Tati a écrit le manuscrit de L'Illusionniste comme lettre personnelle à sa fille aliénée[5],[6]. En 2013, il réalise un film avec des acteurs humains, Attila Marcel, avec Guillaume Gouix[7].

En , il réalise un couchgag (le dernier gag du générique, changeant à chaque épisode) pour la série américaine Les Simpson[8].

Sylvain Chomet entreprend un nouveau projet : Les Triplettes de Belleville dans Go Ouest, un spectacle musical adapté du film d'animation Les Triplettes de Belleville. Il en est l'auteur, le metteur en scène et le co-compositeur. Il signe également la musique en collaboration avec Dada et Franck Monbaylet. La tournée a lieu en .

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • Le Secret des libellules, Futuropolis,
    Scénario, dessin et couleurs : Sylvain Chomet
  • Bug Jargal, Ikusager,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin : Nicolas de Crécy - Couleurs : Nicolas de Crécy
  • 1 Le Pont dans la vase T1 l'anguille, Glénat,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin : Hubert Chevillard - Couleurs : Zaza et Zik
  • 1 Léon la came, Casterman,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin et couleurs : Nicolas de Crécy
  • 2 Le Pont dans la vase T2 Orlandus, Glénat,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin : Hubert Chevillard - Couleurs : Zaza et Zik
  • 2 Léon la came T2 Laid, pauvre et malade, Casterman,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin et couleurs : Nicolas de Crécy
  • 3 Le Pont dans la vase Malocchio[9], Glénat,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin : Hubert Chevillard - Couleurs : Hubert Chevillard, Janet Gale
  • 3 Léon la came T3 Priez pour nous, Casterman,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin et couleurs : Nicolas de Crécy
  • 4 Le Pont dans la vase T4 Barthélemy, Glénat,
    Scénario : Sylvain Chomet - Dessin : Hubert Chevillard - Couleurs : Samuel Dhaussy, Monica Langlois

Films[modifier | modifier le code]

Courts métrages

Spectacle musical[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Les Triplettes de Belleville dans Go Ouest

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Les Simpson Saison 25 épisode 12 "Diggs", gag du canapé

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sylvain Chomet », sur Glénat.
  2. Clémentine Gallot, « Un pape de la BD française en visite à New York », France-Amérique,‎ (lire en ligne)
  3. Détail des accusations de Nicolas De Crécy.
  4. Emmanuel Cirodde, « Sylvain Chomet adapte Tati dans "L'illusionniste" », L'Express,‎ (lire en ligne).
  5. La postérité de M. Hulot
  6. Chomet tackles Tati script
  7. Emmanuel Cirodde, « Sylvain Chomet (Attila Marcel): "Je n'avais pas le bagage pour faire de la vue réelle" », L'Express,‎ (lire en ligne).
  8. « Sylvain Chomet a réalisé un générique des “Simpson” », Télérama,‎ (lire en ligne).
  9. Philippe Audoin, « La Vase communiquante », BoDoï, no 10,‎ , p. 41.
  10. Mattéo Sallaud, « BD : au festival d’Angoulême, le prix du meilleur album prend du poids chaque année », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]