Ariane Moffatt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moffatt.
Ariane Moffatt
Description de cette image, également commentée ci-après

Ariane Moffatt en 2009

Informations générales
Nom de naissance Ariane Moffatt
Naissance (37 ans)
Saint-Romuald (Drapeau : Québec Québec, Canada)
Activité principale Chanteuse, auteure-compositrice-interprète
Genre musical Pop rock
Instruments guitare, piano, batterie, claviers
Années actives Depuis 2002
Labels Simone Records (depuis 2015)
Audiogram (2002-2015)
Site officiel www.arianemoffatt.com

Ariane Moffatt, née le à Saint-Romuald au Québec, est une chanteuse et auteure-compositrice-interprète pop rock canadienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ariane Moffatt obtient un diplôme d'études collégiales en musique au Cégep de Saint-Laurent en chant jazz[1] et amorce un baccalauréat à l’UQAM en musique populaire et chant classique. Puis elle délaisse les bancs d’école pour suivre Marc Déry en tournée, et c’est Daniel Bélanger qui l’invite ensuite à se joindre à sa tournée Rêver mieux en tant que claviériste-choriste. À cette période, elle se produit également en première partie des concerts de Daniel Bélanger, seule avec sa guitare[2].

Au rang de ses influences, elle cite Tori Amos et Ben Harper[2], mais aussi Bashung, Keren Ann, ou Philippe Katerine[2], dont elle reprend le morceau Être humain sur scène lors de sa tournée européenne en 2009.

Ariane Moffatt en 2015

Ariane Moffatt lance son premier album solo, Aquanaute, en 2002. Avec des pièces comme Point de mire, Poussière d’ange et Fracture du crâne, l’auteure-compositrice s’impose alors parmi les artistes phares de la nouvelle génération musicale. L’accueil qu’elle reçoit se traduit par la vente de 120 000 exemplaires et les Félix Album pop-rock, Réalisation et Révélation de l'année.

En 2004, elle rencontre Matthieu Chedid aux FrancoFolies de Montréal. La jeune femme remixe le titre de Matthieu Chedid La Bonne Étoile pour en faire un duo virtuel, qui sortit sur une nouvelle version de l'album Aquanaute, et également en single par Matthieu Chedid. Celui-ci l'invite à jouer en France ; c'est cette chanson qui la fait sortir de l'anonymat en France.

Elle rentre ensuite au Québec où elle se met aussitôt à l'écriture puis la réalisation de l'album Le cœur dans la tête, qui sort en 2005. Sacré à nouveau Album pop-rock, il permet à Ariane Moffat de remporter le titre d'interprète féminine de l’année. Le disque suivant, Tous les sens, jouit de beaucoup de promotion en France. Portée par la pièce Je veux tout (chanson populaire de l’année à l’ADISQ), l’auteure-compositrice est nommée aux Victoires de la musique et remporte le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros.

Ariane Moffatt joue ensuite en première partie du spectacle d'Alain Souchon à l'Olympia en .

Le disque Tous les sens sort au printemps 2008. Elle collabore pour cet album notamment avec Yael Naim. La sortie en Europe se fait un an plus tard ; elle en assure la promotion en venant jouer en direct dans de nombreuses émissions de radio[3],[4]. La même année, elle collabore au premier album d'Amandine Bourgeois[5].

Le 24 et , elle est invitée aux concerts du Pascale Picard Band au Bataclan à Paris où elle chante Je veux tout accompagnée par Pascale Picard, Mathieu Cantin, Philippe Morissette et Serge Poulin. Puis elle reste pour le jam meydley de fin de concert du groupe.

En 2010, elle participe à la bande originale de la série télévisée Trauma de Fabienne Larouche à la Télévision de Radio-Canada, où elle interprète plusieurs succès dont Everybody Hurts du groupe R.E.M., et Hallelujah de Leonard Cohen[6]. Le , Ariane se produit sur la scène du Zénith de Paris à l'occasion des Victoires de la musique, où elle est elle-même en nomination dans la catégorie « Groupe ou artiste révélation scène de l’année »[7],[8].

Le , elle fait la première partie de Matthieu Chedid à l'Olympia. Le , en entrevue à l'émission Tout le monde en parle, elle révèle son homosexualité, confirmant les rumeurs qui circulaient déjà depuis quelque temps après avoir été vue en compagnie d'une autre femme[9]. Le 14 février 2013, Ariane Moffatt annonce que sa conjointe Florence Marcil-Deneault est enceinte de jumeaux. Les deux garçons naissent le 9 juillet 2013[10].

Le , débute la diffusion de La Voix à TVA. Elle y est une des quatre coachs de l'émission. Première émission regardée par 2 593 000 téléspectateurs. La finale des auditions à l'aveugle bat le record des cotes d'écoute au Québec avec 2 832 000 téléspectateurs.

Son cinquième album est baptisé d'après l'heure qu'elle croisait souvent le soir, 22h22. Elle dit avoir retrouvé son inspiration de création en s'imaginant une signification derrière l'apparition de ce 22h22 sur son cadran. L'album lui vaut à l’automne 2015 les Félix de l’Album pop et celui d’Interprète féminine de l’année.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Albums[modifier | modifier le code]

Aquanaute (2002-2004)[modifier | modifier le code]

L'album Aquanaute, sorti en 2002 sous le label Audiogram, a été un succès auprès du public, il atteint des chiffres de vente de plus de 100 000 disques au Canada ; il a été certifié disque de platine au Québec. Pour cet album, Ariane a été mise en nomination onze fois au Gala de l’ADISQ, et y a reçu trois Félix : révélation de l’année, album pop-rock de l’année et réalisation musicale de l’année, prix partagé avec Francis Collard et Joseph Marchand[11].

L’album est disponible en Europe sous étiquette EMI/Virgin, en magasin depuis octobre 2006.

À la Station C (2005)[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un double DVD sorti en coffret accompagné d'un CD enregistré en public. Ce DVD a été récompensé par un Félix en 2006[12].

Le cœur dans la tête (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Son deuxième album, Le cœur dans la tête, est disponible au Québec depuis novembre 2005. Pour cet album, Ariane a reçu deux Félix au gala de l'ADISQ de 2006 : album pop-rock de l’année, et interprète féminine de l'année[12].

Tous les sens (2008-2011)[modifier | modifier le code]

Ariane Moffatt en spectacle en 2009.

L'album Tous les sens, paru en avril 2008 au Canada, est coréalisé avec Jean-Philippe Goncalves ; il est disponible depuis avril 2008 au Canada, et mai 2009 en France. Grâce à ce disque Ariane Moffatt reçoit quatre Félix en 2008, celui de l'album pop-rock de l’année, de la chanson populaire de l'année pour Je veux tout, de l'arrangeur de l'année, et de la prise de son et mixage de l'année[13] ; ainsi qu'un Grand Prix de l'Académie Charles Cros en 2009.

MA (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Son quatrième album, MA, est disponible depuis février 2012 partout au Canada. MA est son premier album bilingue qui est comme toujours écrit, produit et interprété par elle-même. Cet album est réédité en novembre 2012, agrémenté d'un CD Ma Remix.

22h22 (2015-présent)[modifier | modifier le code]

Son cinquième album, 22h22, est disponible depuis le 10 mars 2015.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Point de Mire
  • 2003 : La Barricade
  • 2003 : Poussière d'ange
  • 2004 : Fracture du crâne
  • 2005 : Ariane Moffatt à la Station C (Coffret DVD + CD live)
  • 2006 : Hasard
  • 2006 : Montréal
  • 2006 : Retourne chez elle
  • 2008 : Réverbère
  • 2009 : Je veux tout
  • 2009 : Jeudi, 17 mai
  • 2012 : Mon corps
  • 2012 : In Your Body
  • 2012 : Too late
  • 2015: Debout
  • 2016: Les Tireurs Fous / Miami

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2003 : trois Prix Félix : révélation de l’année, album pop-rock de l’année et réalisation musicale de l’année ;
  • 2006 : trois Prix Félix : album pop-rock de l’année, et interprète féminine de l'année, DVD ;
  • 2008 : quatre Prix Félix : l'album pop-rock de l’année, chanson populaire de l'année pour Je veux tout, arrangeur de l'année, et prise de son et mixage de l'année ;
  • 2009 : Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros ;
  • 2013 - Prix de lutte contre l'homophobie, Fondation Émergence[14],[15]
  • 2015 : Deux Prix Félix : Album de l'année Pop (22h22) et Interprète féminine de l'année

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :