Magyd Cherfi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Magyd Cherfi
Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Zebda, à droite de l'image.

Informations générales
Naissance (54 ans)
Toulouse
Activité principale chanteur, écrivain, acteur
Genre musical Chanson française
Pop rock
Années actives Depuis 1985
Site officiel www.magydcherfi.com

Magyd Cherfi, né le à Toulouse, est un chanteur, écrivain et acteur français d'origine algérienne, membre du groupe Zebda.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

1962–1985 : Enfance et débuts en musique et en écriture[modifier | modifier le code]

Issu de parents d'origine kabyle, il passe son enfance à Toulouse. Il demande à 18 ans sa réintégration dans la nationalité française[pas clair] mais l'obtient difficilement en raison de son militantisme[réf. nécessaire] Dès le lycée, il écrit des scénarios de films amateurs, mais il échoue au concours d'entrée de l'IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques).

1985–2003 & 2008–2015 : Zebda[modifier | modifier le code]

En 1985, il commence à chanter avec des amis qui constitueront plus tard le groupe Zebda. Il est l'auteur de tous les textes du groupe.

En 1999, pendant l'apogée du groupe Zebda, il est décoré en tant que chevalier des Arts et des Lettres.

Entre 2004 et 2008, il se consacre à sa carrière solo et sort ses deux premiers albums solo.

Entre 2008 et 2015, il reprend du service avec Zebda repart pour deux nouveaux albums suivis de tournées à travers la France[1].

2004–aujourd'hui : Carrière solo[modifier | modifier le code]

2004: Cité des étoiles[modifier | modifier le code]

Lorsque Zebda fait une pause en 2003, il réalise un album solo, Cité des étoiles, qui sort en mars 2004. Il écrit dans le même temps un recueil de nouvelles à caractère autobiographique, Livret de famille.

2007 : Pas en vivant avec son chien et engagement politique[modifier | modifier le code]

Son deuxième album Pas en vivant avec son chien est sorti le . Dans le même temps, il publie un second recueil de nouvelles, La trempe chez Actes Sud.

À cette occasion, le chanteur toulousain, déjà bien connu pour ses prises de position politiques au sein du mouvement Motivé-e-s et sa candidature aux élections municipales, mène sa campagne dans l'univers virtuel Second Life. Par ailleurs, pour l'élection présidentielle de 2007, il était un soutien officiel de José Bové, et pour les élections européennes de 2009, un soutien du Front de Gauche.

À l'élection municipale de 2008 à Toulouse, il occupe la 67e place[2] sur la liste du socialiste Pierre Cohen, geste qui lui a été reproché par les autres membres du mouvement Motivé-e-s[3].

En décembre 2008, interrogé au sujet de son prochain album solo, Magyd répond : « Pour mes deux premiers albums, j'étais trop pressé. Je vais faire attention de ne pas aller trop vite »[4].

Le 14 novembre 2015, à la suite des attentats de Paris, il publie une tribune intitulée Carnages dans le journal Libération[5]. Cette dernière fait le tour du web et le mène sur des chaînes de télévision et des stations de radio.

2016/2017 : Catégorie reine[modifier | modifier le code]

Après 9 ans sans sortir d'album solo, il lance en janvier 2016 une campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank pour récolter des fonds afin de produire son nouvel album[6][réf. insuffisante]. Elle connaît un fort engouement et dépasse les 50% de son objectif en une semaine pour atteindre finalement 112 % de l'objectif visé en 60 jours de collecte[réf. nécessaire]. À cette occasion, le 18 février 2016, il sort "Tu", premier extrait du prochain album.

En , il publie chez Actes Sud son troisième récit, Ma part de Gaulois se retrouve dans la première sélection du prix Goncourt 2016[7]. Le , il est lauréat du prix Le Parisien Magazine parrainé par Laurent Ruquier[8].

Venu présenter son nouveau livre Ma part de Gaulois dans l'émission On n'est pas couché diffusée le 29 octobre 2016, il annonce à Laurent Ruquier la sortie fin février 2017 de son nouvel album solo dont il confirme le titre comme étant non plus "L'Épreuve reine" mais "Catégorie reine", album qu'il a pu produire grâce au financement participatif[réf. nécessaire].

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Avec Zebda[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Participations diverses[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Il fait partie du collectif Les Oiseaux de passage qui reprend des textes de Georges Brassens en hommage à l'artiste disparu.
  • 2002 : Il participe à l'album en hommage à Serge Reggiani, Autour de Serge Reggiani en hommage à l'artiste en reprenant Ballade pour un traître.
  • 2004 : Il écrit le texte Tonton d'América pour le chanteur de reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly.
  • 2005 : Il écrit le texte La Femme du Soldat inconnu pour le troisième album des Femmouzes T.
  • 2005 : Il écrit cinq des onze textes de l'album de Mouss et Hakim, ses compagnons au sein de Zebda.
  • 2006 : Il participe à l'album en hommage au chanteur belge Arno Putain, putain, une tribu pour Arno en hommage à l'artiste en reprenant Lola, etc..
  • 2007 : Il participe à l'album Du simple au néant des Ogres de Barback sur le titre Pardon Madjid.
  • 2007 : Il écrit les textes Je te promets, De l'eau de l'air, Souffrir et Une Faim pour l'album éponyme de Mellino.
  • 2012 : Il interprète le couplet de fin sur le titre « Alger pleure » de Médine pour l'album Made in.

Livres[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]