Magyd Cherfi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Magyd Cherfi
Description de cette image, également commentée ci-après
Magyd Cherfi à droite de l'image, avec Zebda.
Informations générales
Naissance (59 ans)
Toulouse, Haute-Garonne, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteur, écrivain, acteur
Genre musical Chanson française, pop rock
Années actives Depuis 1985
Site officiel www.magydcherfi.com

Magyd Cherfi, né le à Toulouse, en Haute-Garonne, est un chanteur, écrivain et acteur français, membre du groupe Zebda.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts (1962–1985)[modifier | modifier le code]

Issu de parents d'origine algérienne, Magyd Cherfi passe son enfance à Toulouse. À l'âge de 5 ans, il souffre de dyslexie comme il l'indiquera dans la chanson le petit Robert. À l'âge de 11 ans en entrant au collège, il découvre le rugby. Dès le lycée, il écrit des scénarios de films amateurs, mais il échoue au concours d'entrée de l'IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques). Dès sa jeunesse, il écrivait des poèmes pour ses camarades. Il avait un don et une passion pour la littérature[1].

Zebda (1985–2003, 2008–2015)[modifier | modifier le code]

En 1985, il commence à chanter avec des amis qui constitueront plus tard le groupe Zebda. Il est l'auteur de tous les textes du groupe. En 1999, pendant l'apogée du groupe Zebda, il est décoré en tant que chevalier des Arts et des Lettres.

Entre 2004 et 2008, il se consacre à sa carrière solo et sort ses deux premiers albums solo. Entre 2008 et 2015, il reprend du service avec Zebda repart pour deux nouveaux albums suivis de tournées à travers la France[2].

Cité des étoiles (2004–2005)[modifier | modifier le code]

Lorsque Zebda fait une pause en 2003, Magyd réalise un album solo, Cité des étoiles, qui sort le et qu'il promeut lors de sa toute première tournée en solo sans le groupe. Dans le même temps, il écrit Livret de famille, un recueil de nouvelles à caractère autobiographique.

Pas en vivant avec son chien et politique (2007–2015)[modifier | modifier le code]

Son deuxième album, Pas en vivant avec son chien, sort le . Magyd le défend lors d'une nouvelle tournée en solo. Dans le même temps, il publie un second recueil de nouvelles, La trempe, chez Actes Sud. À cette occasion, le chanteur toulousain, déjà bien connu pour ses prises de position politiques au sein du mouvement Motivés ! et sa candidature aux élections municipales, mène sa campagne dans l'univers virtuel Second Life. Par ailleurs, il était un soutien officiel de José Bové pour l'élection présidentielle de 2007 et un soutien du Front de Gauche pour les élections européennes de 2009.

À l'élection municipale de 2008 à Toulouse, il occupe la 67e place[3] sur la liste du socialiste Pierre Cohen, geste qui lui a été reproché par les autres membres du mouvement Motivés ![4]. En , interrogé au sujet de son prochain album solo, Magyd répond : « Pour mes deux premiers albums, j'étais trop pressé. Je vais faire attention de ne pas aller trop vite »[5].

Le , à la suite des attentats de Paris, il publie une tribune intitulée Carnages dans le journal Libération[6]. Cette dernière fait le tour du web et le mène sur des chaînes de télévision et des stations de radio.

Ma part de Gaulois et Catégorie reine (2016–2021)[modifier | modifier le code]

Après 9 ans sans sortir d'album solo, il lance en une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank pour récolter des fonds afin de produire son nouvel album[7] qui connaît un fort engouement et dépasse les 50 % de son objectif en une semaine pour atteindre finalement 112 % de l'objectif visé en 60 jours de collecte[réf. nécessaire]. À cette occasion, il sort le le titre Tu, premier extrait du futur album dont le titre de travail est annoncé comme étant L'Épreuve reine. En , il publie chez Actes Sud son troisième récit, Ma part de Gaulois, qui se retrouve dans la première sélection du prix Goncourt 2016[8]. Le , il est lauréat du prix Le Parisien Magazine parrainé par Laurent Ruquier[9].

Venu présenter son nouveau livre Ma part de Gaulois dans l'émission On n'est pas couché diffusée le , il annonce à Laurent Ruquier la sortie fin de son nouvel album solo dont il confirme le titre comme étant non plus L'Épreuve reine mais Catégorie reine. Finalement, Catégorie reine paraît officiellement le . Après la tournée Ma part de Gaulois de « lectures, rencontres et dédicaces » de son livre éponyme menée de à et la tournée concomitante Longue haleine de « lectures musicales » du même livre menée d' à , Magyd se lance en dans Un Tour de Magie, une grande tournée de concerts de près de deux années commencée le à Bourgoin-Jallieu (Les Abattoirs) et achevée le à Saint-Maurice-l'Exil (Espace Louis Aragon). Le répertoire de la tournée comprend la quasi-intégralité du nouvel album, quelques chansons des deux premiers albums, quelques reprises de Zebda et Mimi la douce, la reprise de Pierre Perret issue de sa collaboration discographique (en 2017) avec Les Ogres de Barback.

Toulouse Contour (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Formé en 2011 par Magyd Cherfi, Art Mengo et Yvan Cujious, le trio Toulouse Contour (TCT) donne ses premiers concerts dès 2013 (lors desquels il interprète des reprises de Francis Cabrel, Nino Ferrer, Claude Nougaro, Pierre Perret, Juliette, Pierre Vassiliu, Marcel Amont, Gold, Jean-Pierre Mader ou Pierre Groscolas...) mais publie seulement le (chez Bleu Citron / L’Autre distribution) son tout premier album (de chanson française) intitulé Le temps additionnel, accompagné du single "Demain, demain". Le trio y est accompagné d'une batterie et d'un accordéon. "Fruit de plusieurs mois de travail", l'album comprend 10 titres : 5 reprises ("Le Sud" de Nino Ferrer, "Les murs de poussière" de Francis Cabrel, "Lady Lay" de Pierre Groscolas, "Oualalaradime" de Zebda... des chansons que le groupe reprenait déjà sur scène) et 5 chansons originales (aux textes signés Magyd Cherfi). Certaines sont empreintes de nostalgie : "Le temps additionnel", "Demain demain", "Le blues du popotin", "Les mots tendres", "Mon enfance". L'album se veut "le chaînon manquant entre la chanson d’hier et le groove du moment". Le groupe se produit le à Pithiviers, le 28 à Comines-Warneton en Belgique, le au Café de la Danse à Paris et le à Tourouvre[10],[11],[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Avec Zebda[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Participations diverses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Magyd Cherfi : de la cité des Izards à Toulouse à la liste du Goncourt », sur LEFIGARO (consulté le )
  2. Photo DDM, michel Labonne, « Toulouse. "On revient pour faire du Zebda" », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. Magyd Cherfi : « Je ne suis pas un candidat bling-bling », Libération,
  4. Magyd, ton choix n’est pas le nôtre,
  5. (fr) « Chanson. Magyd Cherfi au Bijou pour quatre concerts », sur La Dépêche (consulté le )
  6. Magyd Cherfi, « Carnages », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. « Le Toulousain Magyd Cherfi lance une campagne de crowdfunding pour financer son nouvel album », Actu Toulouse,‎ (lire en ligne)
  8. « Académie Goncourt », sur academie-goncourt.fr (consulté le )
  9. a et b Vincy Thomas, « Magyd Cherfi récompensé par le Prix Le Parisien Magazine 2016 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Fnac > Le temps additionnel
  11. La Dépêche du Midi > Article "VIDEO. Toulouse Contour, le nouvel album" par Pascal Alquier publié le
  12. actu.fr > Article "Toulouse. Interview. Un premier album énivrant et nostalgique pour le trio Toulouse Con Tour" par Anthony Assemat publié le
  13. Post Facebook "Mon nouveau récit paraîtra le prochain aux éditions Actes Sud." du
  14. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres hiver 2017 - Ministère de la Culture et de la Communication », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le )
  15. « Prix de saison », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Magyd Cherfi reçoit le 20e Prix littéraire Beur FM Méditerranée pour "Ma part de Gaulois" | Actes Sud », sur www.actes-sud.fr (consulté le )
  17. Assemblée Nationale, « Prix des Députés - Événements - 2017 - 26ème Journée du Livre Politique - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]