David McNeil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McNeil.
David McNeil
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
(70 ans)
High Falls (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père

David McNeil, né le à High Falls (en) (Comté d'Ulster, État de New York), est un auteur, compositeur, interprète de chansons, également auteur de romans, arrivé en France en 1948.

Ses chansons ont, entre autres, été interprétées par Yves Montand (Hollywood, Couleurs, Nostalgie d'Angie…), Alain Souchon (Casablanca, J'veux du cuir, Normandie Lusitania), Julien Clerc (Mélissa, Hélène, Les Aventures à l'eau…) mais aussi Jacques Dutronc, Sacha Distel, Robert Charlebois, Renaud, Laurent Voulzy.

Biographie[modifier | modifier le code]

David McNeil est le fils du peintre français d’origine russe Marc Chagall mais c'est le nom de son père légitime — le mari de sa mère de l’époque — qui lui est donné.

Vers 1970, sa mère vit en Belgique et David McNeil fait partie du milieu du cinéma underground belge. Il compose pour La tête froide de Patrick Hella, est l'assistant de Henri Storck sur Les fêtes de Belgique et réalise plusieurs brûlots dont Week-end en 1968[1], What Happened to Eva Braun? en 1971 et Les aventures de Bernadette Soubirous en 1973.

Après avoir décrit son enfance avec son père, Marc Chagall, dans son livre Quelques pas dans les pas d'un ange, il publie en 2006 Tangage et roulis aux éditions Gallimard. Son dernier livre « 28, boulevard des Capucines », sorti chez Gallimard en 2012, est un livre de souvenirs, évoquant son enfance et les rencontres de sa vie d'artiste : Montand, Voulzy, Charlebois, etc.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums Vinyles[modifier | modifier le code]

Group Captain Crash - Au temps où les abbés - Chuck Berry strikes again - La lamentable histoire de Simon Wiesenthal - Isabelle - Beverly Collines - Louise - Cynthia, sa tour et le satyre centaure - Dans la ville d'Anvers - La fée - Acapulco Gold - Deux mille deux cents cigarettes.
Paroles et musiques de David McNeil. Pierre Barouh joue du piano, et Jacques Higelin de l'accordéon.
  • L'Assassinat (1974)
L'Assassinat - Marcellin, pain et vin - Morning - Le bateau-mouche - Show-biz blues - Chanson pour Lady Jane - Chanson pour Lenny Bruce - Lasso Lucy - Le massacre du printemps - Comme à la TV - Le chevalier tastevin - Hollywood.
Paroles et musiques de David McNeil.
  • J'ai déjà fait mon arche (1975)
J'ai déjà fait mon arche (j'attends les animaux) - Rue Simon Bolivar - Honolulu Lulu - Le professeur a dit - The Campbells are coming (yoho !) - Apocalypso-rock - Maxie, Madge et parfois Dicky Wagner - Annapurna -Papa jouait du rock and roll.
Paroles et musiques de David McNeil.
  • Funky-Punky (1978)
Funky-punky - Au bar du Styx - Magicien - La grande dame de la chanson française - Chanson pour Duke - Lady Wurlitzer - Les photos de Doisneau - Danse - De Benson en P.4 - Vieil homme au cœur tatoué.
Paroles et musiques de David McNeil, sauf Les photos de Doisneau (McNeil/Jack Treese). Laurent Voulzy participe aux chœurs, et il signe les arrangements de Danse.
  • Roule Baba Cool (1979)
Roule baba cool - Si loin de Sarah, de Marianne... - Lapointe à Pitre (fantaisie antillaise) - Ma guitare et moi - Mon Dieu protège tes clowns - Ceux qui en vivent, ceux qui en meurent - Si j'avais été Pâris - 40, rue Monsieur le Prince - Les frères O'Leary - La fille au pull-over.
Paroles et musiques de David McNeil.
  • Rucksack-Alpenstock (1980)
Rucksack-Alpenstock - Boulevard Sébastopol - Cigale - Wimbledon - Côte ouest - Le temps que Pat Garrett descende Billy le Kid - Couleurs - Tourcoing-Dacca-Tourcoing - Paris-Bruxelles - Deux mentholées, trois mandolines - Bye bye Bob Dylan - Nathalie S.
Paroles et musiques de David McNeil.

Albums CD[modifier | modifier le code]

  • D'Hollywood à Babylone (compilation, 1990)
  • Dix ans de Saravah (compilation, 1990)
  • Seul dans ton coin (1991)
Tiramisu - Pull-overs - Tropical tramp - La vendeuse de la papeterie - Passantes de Passy - Seul dans ton coin - New York City - Petite sœur - Gitane - Élise - Calembours-Carambars - Toutes ces choses.
Paroles et musiques de David McNeil, sauf Petite sœur (McNeil/Alain Souchon), Passantes de Passy (McNeil/Jean-Claude Petit), Toutes ces choses (McNeil/Jean-Pierre Auffredo),
  • Les Années Saravah (compilation, 1994)
  • Les Années RCA - Intégrale 1978-1982 (double compilation, 1995)
Titres inédits figurant sur cette compilation : Don't let your chance go by (1968) - Space Plane (1968) - Indigo (1968) - The Machine (1968) - Linda (1969[Lien à corriger]) - My Love (1969) - Blue jeans (1977) - Dis-moi pourquoi (1977) - Les prophètes et les manitous (1977).
On trouve aussi des titres parus hors-albums : Tout le monde peut jouer du rock'n'roll (1981) - Chanteur trente ans, allure élancée (1981) - Prière de laisser mon cœur dans l'état où vous l'avez trouvé en y entrant... (1982) - L'amour est enfant de bohème (1982) - Monte-Carlo (à Crosby, Stills, Nash & Young) (1981) - L'enfer est dans le sac (1984).
  • Live à l'Olympia (1997)
Rue Simon Bolivar - Dans la ville d'Anvers - Au bar du Styx - J'ai déjà fait mon arche (avec Maxime Le Forestier) - Les photos de Doisneau - Papa jouait du rock and roll - Vous souvenez-vous Louisa (avec Robert Charlebois) - Vieil homme au cœur tatoué - Pull-over - Tourcoing-Dacca-Tourcoing (avec Laurent Voulzy) - Couleurs - Fable - Tiramisu - Le bateau-mouche (avec Renaud) - Lasso Lucy - Passantes de Passy - Wimbledon (avec Julien Clerc) - Gitane - New York City (avec Toots Thielemans) - Seul dans ton coin (avec Alain Souchon) - Hollywood (avec tous les artistes).
Paroles et musiques de David McNeil, sauf Les photos de Doisneau (McNeil/Jack Treese).
  • Un lézard en septembre (2014)
Les amours impossibles - Washington Square - Trente ans CFA, en duo avec Alain Souchon et la participation de Françoise Hardy - Jim et Jules, en duo avec Robert Charlebois et la participation de Carla Bruni - Doux bouton d'or - Imbroglios - Un lézard en septembre - Vous souvenez-vous Louisa ? - Tapis volant - Lady Pannonica - Sous ton matelas - Sur douze mesures d'un même blues.
Paroles et musiques de David McNeil sauf Washington Square, musique de David McNeil, Remi Lacroix et Jeremy Mathot et Imbroglios, musique de Robert Charlebois.

Singles[modifier | modifier le code]

  • Quand la lettre est jolie (McNeil/McNeil-Laurent Voulzy) par David McNeil et les chanteurs masqués (hors commerce, 1996)
Les chanteurs masqués sont : Robert Charlebois, Julien Clerc, Maxime Le Forestier, Renaud, Alain Souchon et Laurent Voulzy.

Interprètes de David McNeil (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Sauf indication, toutes les chansons citées sont écrites, pour les paroles, par David McNeil seul. Un titre suivi d'une astérisque indique une chanson adaptée par David McNeil : le titre de la chanson originale est alors précisé entre parenthèses.

  • Robert Charlebois : Léonie (coauteur : Robert Charlebois) - Les années De Gaulle (coauteur : Robert Charlebois) - Le vent (coauteur : Robert Charlebois) - Moins vieux.
  • Julien Clerc : Angela - Assez... assez - Avisos - Blues indigo - Échafaudages - Hélène - J'oublie* (Oblivion) - Les aventures à l'eau - Mélissa - Qu'est-ce que tu crois* (I get along very well without you) - Sexy - To be or not to be bop - Tu t'es en allée - Volons vers la lune* (Fly me to the moon) - Y a plus de rock au Tennessee.
  • Catherine Deneuve : Paris Paris.
  • Sacha Distel : Chanson si tendre - Desperado - Jazz - Latin lover.
  • Jacques Dutronc : Brèves rencontres - Le pianiste dans une boîte à Gand - Transat en solitaire.
  • Élisabeth Anaïs & Sanseverino : Sous les couvertures (coauteur : Élisabeth Anaïs).
  • Jean-Pierre Huser : Chinatown - Jonathan Schlum.
  • Carole Laure : Y a qu'celle* (Anybody with the blues).
  • Philippe Lavil : Retour à la case créole (coauteur : Élisabeth Anaïs).
  • Milva & Astor Piazzola : J'oublie* (Oblivion).
  • Mireille Mathieu
  • Yves Montand : deux albums
In English (1983) : Durango* (Syracuse) - Montsouris Park* (Le jardin) - Portobello* (Le carrosse) - Brother* (Mon frère) - My cowboy song* (Dans les plaines du Far West) - Against my will* (Malgré moi) - Totting up* (L'addition) - Intermission* (Intermède) - My Clementine* (Clémentine) - Hollywood Odyssey* (Hollywood) - Tangerine Luxious Fruit* (Sanguine) - On Bicycle* (La bicyclette) - Autumn Leaves* (Les feuilles mortes).
Montand chante McNeil (1984)

De plus, David McNeil a signé la musique de Boîte de cirage crème de marron pour Pierre Barouh.

Publications[modifier | modifier le code]

Romans et récits[modifier | modifier le code]

  • Tous les bars de Zanzibar, Gallimard, 1974, coll. « Blanche » ; 1994, coll. « Folio » no 2827.
  • Lettres à Mademoiselle Blumenfeld, L’Arpenteur, 1991; Gallimard, coll. "Folio" no 2474.
  • Si je ne suis pas revenu dans trente ans, prévenez mon ambassade, Gallimard, 1996, coll. « Blanche ».
  • La Dernière Phrase, Gallimard, coll. « Blanche », 1999.
  • Quelques pas dans les pas d'un ange, Gallimard, coll. « Blanche », 2003 ; coll. « Folio » no 4183.
  • Tangage et roulis, Gallimard, coll. Blanche, 2006 - prix Le Vaudeville
  • Angie ou les Douze mesures d'un blues, Gallimard, coll. « Blanche », 2007.
  • 28 boulevard des Capucines. Un soir à l'Olympia, Gallimard, coll. « Blanche », 2012.
  • Quatre mots, trois dessins et quelques chansons, Gallimard, coll. « Blanche », 2013.

Livres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Des garçons et des filles : acteur
  • 1969 : Klann - grand guignol : acteur
  • 1969 : La Tête froide : compositeur
  • 1970 : Overdrive : réalisateur, compositeur
  • 1971 : What happened to Eva Braun ? (court-métrage) : réalisateur, compositeur, acteur
  • 1973 : Les Fêtes de Belgique : assistant réalisateur
  • 1977 : Blue Jeans de Hugues Burin des Roziers : compositeur
  • 1984 : Les Boulugres : compositeur

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]