Connétable de Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant l’histoire image illustrant le Moyen Âge
image illustrant les mondes normands image illustrant la Normandie
Cet article est une ébauche concernant l’histoire, le Moyen Âge, les mondes normands et la Normandie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le connétable de Normandie était un haut dignitaire du duché de Normandie pendant la période ducale. Comme tout connétable, il assistait son prince dans ses prérogatives exclusivement militaires. Comme les rois de France ou d'Angleterre, certains des pairs laïcs avaient leur connétable et d'autres officiers à leur service (maréchal, sénéchal, vidame, etc.).

Les fonctions des premiers connétables de Normandie étaient de commander l'armée ducale et de régler les différents d'origine militaire entre les chevaliers ou les hommes de leur ban. Les fonctions principales sont toutefois encore méconnues pour les XIe et XIIe siècles.

L'un des premiers connétables connus est Raoul de Gacé, en 1041, après l'assassinat de Gilbert de Brionne, tuteur du jeune duc Guillaume.

L'office tend à devenir héréditaire et passe dans la famille de Vernon au cours du XIIe siècle. Richard de La Haye épouse Mathilde de Vernon, dame de Varenguebec, et il reçut à cause de cette terre la charge de Connétable de Normandie. Devenue honorifique avec l'entrée de la Normandie dans le domaine royal français, cette dignité fut transmise pendant plusieurs siècles dans leur descendance :

Liste des connétables héréditaires de Normandie[modifier | modifier le code]

  • vers 1041 : Raoul de Gacé, seigneur de Gacé
  • vers 1150 : Richard de La Haye (+ 1169), seigneur de la Haye-du-Puits, seigneur de Varenguebec à cause de sa femme Mathilde de Vernon (+ 1209) ; également connétable du Lincolnshire ; parents de Gillette, qui suivra.
  • vers 1144 : Richard I du Hommet († v. 1180), seigneur du Hommet et de la Rivière, seigneur de Beaumont-le-Richard à cause de sa femme Agnès de Say. Il n'est pas à proprement parler connétable de Normandie, mais connétable royal, puisque sa charge n'est pas territorialisée[1] ;
  • vers 1180 : Guillaume (I) (II) du Hommet († vers 1206), seigneur du Hommet et de Maisy, fils du précédent[1] ;
  • vers 1206 : Guillaume (II) (III) du Hommet († 1240 ?), seigneur du Hommet, et de la Haye-du-Puits, petit-fils du précédent[1] , fils de Richard II et de Gillette de La Haye dame de La Haye et Varenguebec (fille de Richard de La Haye et Mathilde de Reviers de Vernon ci-dessus) ; son frère :
  • 1252-1271 : Jourdain du Hommet, (ca 1194 † 1271), seigneur de Beaumont-le-Richard, puis du Hommet, la Haye-du-Puits, Varenguebec et la Luthumière
    [réf. nécessaire]
  • 1272 : Robert de Mortemer, seigneur du Bec-de-Mortemer, gendre du précédent, seigneur de Varenguebec, la Haye-du-Puits et La Luthumière à cause de sa femme née Julienne du Hommet († av. 1278)
  • 1277 : Guillaume de Mortemer, seigneur de Varenguebec, du Bec-de-Mortemer et de la Luthumière, fils du précédent
  • ...-1283 : Guillaume Crespin, seigneur de Dangu, gendre du précédent, et seigneur de Varenguebec, du Bec-de-Mortemer (ou Le Bec-Vauquelin ; devenu Le Bec-Crespin) à cause de sa femme née Jeanne de Mortemer (+1313)[2]
  • 1283-... : Guillaume Crespin ou du Bec-Crespin, seigneur de Dangu, du Bec-Crespin, de Varenguebec et de La Luthumière, fils du précédent

Maison de Melun[modifier | modifier le code]

  • ...-1382 : Jean II de Melun (ca 1325-1382), vicomte de Melun, comte de Tancarville, chambellan de Normandie, seigneur de Dangu et de Varanguebec à cause de sa femme Jeanne Crespin (+ 1374)
  • 1382-1385 Jean III de Melun († 1385), vicomte de Melun, comte de Tancarville, chambellan de Normandie, seigneur de Dangu, fils aîné du précédent, sans postérité
  • 1385-1415 Guillaume IV de Melun († 1415 à Azincourt), vicomte de Melun, comte de Tancarville, chambellan de Normandie, seigneur de Dangu et de Varenguebec, après son frère Jean III

Maison d'Harcourt[modifier | modifier le code]

Armoiries de Guillaume d'Harcourt († 1487), comte de Tancarville.

Maison d'Orléans-Longueville[modifier | modifier le code]

  • 1488-1491 : François Ier d'Orléans-Longueville (1447-1491), comte de Dunois, de Longueville, de Tancarville, et de Montgomery, baron de Varenguebec, vicomte de Melun, Grand-chambellan de France, gouverneur de Normandie et du Dauphiné, connétable et chambellan de Normandie, à cause de sa mère Marie d'Harcourt (morte en 1464), dame de Parthenay, sœur du précédent
  • 1491-1512 : François II d'Orléans-Longueville, 1470-1512, comte de Longueville, de Dunois, de Tancarville et de Montgommery, prince de Châtelaillon, vicomte de Melun, baron de Parthenay, grand chambellan de France, connétable héréditaire de Normandie. Louis XII l'éleva en 1505 au rang de duc de Longueville. Fils aîné du précédent
  • 1512-1516 : Louis Ier d'Orléans-Longueville (1480-1516), marquis de Rothelin, puis duc de Longueville, comte de Dunois, de Tancarville et de Montgommery, prince de Châtelaillon, vicomte de Melun, seigneur de Parthenay, grand chambellan de France, seigneur de Varenguebec, chambellan et connétable héréditaire de Normandie, Grand chambellan de France, frère du précédent
  • 1516-1524 : Claude d'Orléans-Longueville (1508-1524), duc de Longueville, comte de Montgommery, de Tancarville, vicomte d'Abbeville, chambellan et connétable héréditaire de Normandie. Fils du précédent.
  • 1524-1537 : Louis II d'Orléans-Longueville (1510-1537), duc de Longueville, comte de Montgommery, de Tancarville, vicomte d'Abbeville, chambellan et connétable héréditaire de Normandie. Frère du précédent.
  • 1537-1551 : François III d'Orléans-Longueville (1535-1551), duc de Longueville, comte de Montgommery, de Tancarville, vicomte d'Abberville, comte de Neufchâtel, chambellan et connétable héréditaire de Normandie. fils du précédent
  • 1551-1573 : Léonor d'Orléans (1540-1573), duc de Longueville, prince de Châtellaillon, marquis de Rothelin, comte de Montgommery et de Tancarville, vicomte d'Abberville, de Melun, comte de Neufchâtel et de Valangin, chambellan et connétable héréditaire de Normandie.
  • 1573-1595 : Henri Ier d'Orléans (1568-1595), duc de Longueville, prince de Châtelaillon, comte de Neufchâtel et de Valangin, chambellan et connétable héréditaire de Normandie. Fils du précédent.
  • 1595-1663 : Henri II d'Orléans (1595–1663), duc de Longueville, d'Estouteville et de Coulommiers, prince et souverain de Neuchâtel et de Valangin, prince de Châtelaillon, comte de Dunois, gouverneur de Picardie puis de Normandie. Fils du précédent, chambellan et connétable héréditaire de Normandie.
  • 1663-1669 : Jean Louis Charles d'Orléans-Longueville (1646-1694), duc de Longueville, prince de Châtelaillon, de Neufchâtel et de Valangin, duc d'Estouteville, comte de Saint-Pol et de Tancarville, chambellan et connétable héréditaire de Normandie. Fils du précédent. Entré dans les ordres (l'abbé d'Orléans), ses terres et titres vont à son frère cadet :
  • 1669-1672 : Charles-Paris d'Orléans-Longueville (1649-1672), duc de Longueville, prince de Châtelaillon, de Neufchâtel et de Valangin, duc d'Estouteville, comte de Saint-Pol et de Tancarville, chambellan et connétable héréditaire de Normandie. Frère du précédent.
  • On trouvera à l'article comté de Tancarville le lien généalogique avec les Montmorency-Piney-Luxembourg qui suivent, par les Goyon-Matignon-Torigni et les Colbert de Seignelay.

Maison de Montmorency[modifier | modifier le code]

Survivance[modifier | modifier le code]

Maison de Montmorency[modifier | modifier le code]

Maison de Talleyrand-Périgord[modifier | modifier le code]

  • 1846-1898 : Napoléon Louis de Talleyrand-Périgord (1859-1937), 5e duc de Talleyrand, 5e duc de Dino, prince et 4e duc de Sagan
  • 1811-1898 : 3e duc de Talleyrand, à cause de sa femme Anne Louise Alix de Montmorency (1810-1858), fille du précédent.
  • 1898-1910 : Boson de Talleyrand-Périgord (1832-1910), duc de Sagan, 4e duc de Talleyrand, fils du précédent.
  • 1910-1937 : Marie Pierre Camille Louis Hély de Talleyrand-Périgord (1859-1937), duc de Sagan, 5e duc de Talleyrand, fils du précédent.

Famille de Pourtalès[modifier | modifier le code]

  • 1937-1996 : James de Pourtalès (1911-1996), à cause de sa femme Violette de Talleyrand-Perigord (1915-2003), duchesse de Sagan, dernière de son nom, fille du précédent.
  • 1996- : Hélie Alfred Gérard de Pourtalès de Talleyrand (né 1938), duc de Sagan, fils du précédent.

Incertain :

  • Jean d'Annebault, chevalier, seigneur d'Annebault, Brétot et Appreville[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Daniel Power, « Henry Duke of the Normans (1149/50-1189) », dans Christopher Harper-Bill, Nicholas Vincent, Henry II: New Interpretations, Boydell Press, 2007, p. 109-115.
  2. Louis Pierre d'Hozier, Armorial général de la France, volumes 1-2, p. 283, art. Briqueville-Bretteville, d'après acte de 1398 en faveur de la Maison de Melun-Tancarville
  3. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, 6, p. 4.