Terrain de jeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Structure pour les jeunes enfants regroupant une maison de jeu, un toboggan et un escalier.

Un terrain ou une aire de jeux est un espace regroupant un ou plusieurs jeux pour enfants comme des toboggans, tourniquets, tape-culs et balançoires, généralement situés au sein de Jardins publics, écoles, créches etc

Histoire[modifier | modifier le code]

Aire de jeu à Gauré, dans les années 1960

Les terrains de jeux sont apparus au tournant du XIXe siècle, dans le but de canaliser l'énergie des jeunes enfants et d'éviter la monter de la criminalité. D'abord apparu dans ces centre sociaux à destination des orphelins des guerres, notamment, avec les jardins d'enfants de Friedrich Fröbel, avec le premier en 1837 à Bad Blankenburg. Il pense que les enfants peuvent apprendre mieux par le jeu que par des exercices rébarbatifs et reprend en ce sens les travaux sur la pédagogie de Johann Heinrich Pestalozzi. Il y déploie des jouets aux formes abstraites, ludiques et pédagogiques. différents jeux de mouvements y sont également pratiqués, dont la danse, la course et les comptines mimées. Le jardinage est également pratiqué pour que l'enfant comprenne l'importance des soins et la façon dont les corps grandissent. Ces méthodes ont ensuite inspirées Maria Montessori, Rudolf Steiner ou Célestin Freinet[1].

Les jeux sont ensuite étendus aux quartiers populaires afin de libérer les rues des enfants et favoriser le passages des travailleurs[1].

Normalisations et réglementations[modifier | modifier le code]

Terrain de jeux à Rostock en Allemagne.
Une aire de jeux dans la montagne suisse.

Elles varient selon les pays, les époques ou les types d'aires de jeux. Elles ont en commun de chercher à limiter le risque d'accident pour les enfants, ainsi dans certains pays et de plus en plus le risque d'intoxication chronique ou d'empoisonnement par exemple par les bois traités par des pesticides CCA (oxydes de cuivre, chrome, arsenic) dangereux et très rémanents, pour les enfants et pour l'environnement[2].

Normes[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

En France, il existe une norme AFNOR (NF EN 1176-1 datant d'octobre 2008) pour les « Équipements et sols d'aires de jeux » dont une partie concerne les Exigences de sécurité et méthodes d'essai générales[3]. D'autres normes portent par exemple sur les sols synthétiques absorbant les impacts [4]. D'autres encore portent sur les balancoires, toboggans ou équipements oscillants...

Depuis le 1er juillet 2015, il est interdit de fumer dans des terrains de jeux pour enfants, afin de les protéger de la fumée, mais aussi des mégots de cigarette[5] (toxique si ingéré et potentiellement porteur de microbes ou sources de brûlure dans le cas d'un mégot mal éteint).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ferdinand Cazalis, « Le gouvernement des playgrounds : Histoire fragmentée des aires de jeux, 1770-2010 », sur Jef Klak,
  2. Avis relatif au traitement des bois d'aires de jeux par les «CCA» (oxydes de cuivre, chrome, arsenic)
  3. Voir Portail Afnor
  4. Sols d'aires de jeux absorbant l'impact - Détermination de la hauteur de chute critique NF EN 1177 Octobre 2008 ; Sols d'aires de jeux absorbant l'impact - Détermination de la hauteur de chute critique.
  5. Décret n° 2015-768 du 29 juin 2015

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :