Canton de Marigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Marigny
Canton de Marigny
Situation du canton dans l'arrondissement de Saint-Lô.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement(s) Saint-Lô
Circonscription(s) 1re
Chef-lieu Marigny
Code canton 50 21
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 7 517 hab. (2012)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Superficie 91,64 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton de Marigny est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1848, les cantons de Canisy et de Marigny avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[1].

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Félix Samson-la-Valesquerie Libéral Grand propriétaire terrien à Saint-Ébremond-de-Bonfossé et dans d'autres communes
1848 1852 Henri Houssin-Dumanoir Républicain Médecin, adjoint au maire de Saint-Lô
1852 1860
(décès)
Pierre Lecardonnel   Ancien maire de Saint-Lô (1843-1848)
1860 1867 Auguste-Aimable Le Cardonnel   Banquier à Marigny
1868 1870 Bernardin Gigault
marquis de Bellefonds
(1821-1896)
Légitimiste Propriétaire à Paris
1871 1874
(décès)[2]
Georges de Sainte-Marie d'Agneaux
(gendre du précédent, 1844-1874)
  Propriétaire à Agneaux
1875[3] 1904
(décès)
Gustave Rauline Bonapartiste Propriétaire terrien, maire de Saint-Lô (1874-1878), député (1876-1904)
1904[4] 1916
(décès)[5]
Marcel Rauline
(fils du précédent)
Conservateur
bonapartiste
nationaliste
Employé à la Banque de France, député (1904-1916)
1919 1920
(décès)[6]
Gratien Lehodey proche de
l'Action française
Industriel à Remilly-sur-Lozon
1920[7] 1937 Bernard Quénault de La Groudière URD Propriétaire-agriculteur, maire de Soulles, député (1924-1941)
1937 1940 Gabriel Gaultier de Carville URD-PSF[8] Éleveur, maire de La Chapelle-en-Juger (1925-1947)
1945 1976 Gabriel Gaultier de Carville Indépendant Maire de La Chapelle-en-Juger (1925-1947 et 1950-1977), député (1958-1962)
1976 1994 Paul Lebas CNI Notaire, adjoint au maire de Marigny
1994 2015 Gilles Quinquenel DVD Ingénieur, maire d'Hébécrevon, vice-président du conseil général


Le canton participe à l'élection du député de la première circonscription de la Manche, avant et après le redécoupage des circonscriptions pour 2012[9].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Marigny comptait 7 517 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait onze communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes à l'exception de Carantilly sont rattachées au canton de Saint-Lô-1. La commune de Carantilly est intégrée au canton de Saint-Lô-2.

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Ébremond-sur-Lozon, absorbée en 1832 par Saint-Louet-sur-Lozon, était la seule commune supprimée, depuis la création des communes sous la Révolution, incluse dans le territoire du canton de Marigny[10]. La commune prend alors le nom de Lozon.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 3775 2615 0745 5346 0936 5027 1307 4537 517
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[11] puis population municipale à partir de 2006[12])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]