Lollapalooza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lollapalooza
Image illustrative de l’article Lollapalooza

Genre Rock alternatif, punk rock, heavy metal, pop, hip-hop, electro
Lieu Drapeau des États-Unis Grant Park (Chicago)
Drapeau du Chili Parc O'Higgins (Santiago)
Drapeau du Brésil Autodrome d'Interlagos (São Paulo)
Drapeau de l'Argentine Hippodrome de San Isidro (Buenos Aires)
Drapeau de l'Allemagne Stade olympique de Berlin et Parc olympique de Berlin (Berlin)
Drapeau de la France Hippodrome de Longchamp (Paris)
Date de création
Fondateurs Perry Farrell
Site web lollapalooza.com
Affiche de l'édition 2015 du festival Lollapalooza au Grant Park de Chicago.

Lollapalooza est un festival de musique annuel de quatre jours à Chicago, Illinois à Grant Park. Les performances incluent, sans s'y limiter, le rock alternatif, le heavy metal, le punk rock, le hip-hop et la musique électronique.

Le festival de musique de quatre jours à Grant Park accueille environ 400 000 personnes chaque année.

Conçu et créé en 1991 par le chanteur Perry Farrell, leader du groupe Jane's Addiction comme une tournée d'adieu pour son groupe, Lollapalooza s'est déroulé chaque année jusqu'en 1997 et a été relancé en 2003.

De sa création à 1997 et à son renouveau en 2003, le festival a fait une tournée en Amérique du Nord. En 2004, les organisateurs du festival ont décidé d'étendre les dates à deux jours par ville, mais la mauvaise vente des billets a forcé l'annulation de la tournée 2004.

Depuis 2005, il se déroule à Chicago, Illinois à Grant Park.

En 2010, il a été annoncé que Lollapalooza resterait à Chicago tout en faisant ses débuts en dehors des États-Unis, avec une branche du festival organisée à Santiago, la capitale du Chili, du 2 au 3 avril 2011.

En 2011, la société Geo Events a confirmé la version brésilienne de l'événement, qui s'est tenue au Jockey Club de São Paulo les 7 et 8 avril 2012.

En 2014, la version argentine apparaît, à partir d'avril 2014 à Buenos Aires, et en novembre 2014, la première Lollapalooza européenne a été annoncé, a eu lieu à l'ancien aéroport de Tempelhof à Berlin.

En , LiveNation France annonce[1] la venue du festival à Paris les 22 et sur l'Hippodrome ParisLongchamp[2].

Tournée Lollapalooza (1991-1997)[modifier | modifier le code]

Importance[modifier | modifier le code]

Lollapalooza a eu un impact considérable sur la montée de la musique alternative durant la première moitié des années 1990. Le festival est né en juillet 1991 quelques mois avant l'explosion grunge et la sortie de Nevermind en septembre. L'été 1992 (baptisée year of grunge par Spin Magazine) a accueilli deux des groupes les plus populaires issus de Seattle, Pearl Jam et Soundgarden. Des membres des deux formations se produisaient aussi sous le nom Temple of the Dog. De 1991 à 1995, Lollapalooza a été souvent à l'avant-garde des tendances en matière de musique « alternative » comme on l'appelait à l'époque, d'indie rock, de hip-hop, de funk. Le festival faisait également une large place aux performances de tout genre, body painting par exemple, amuseurs publics, ainsi qu'à l'expression d'idées politiques alternatives.

Critiques[modifier | modifier le code]

D'abord festival underground, célébrant la musique et les arts alternatifs, Lollapalooza a rapidement essuyé des critiques pour être devenu, malgré lui, trop populaire. On[Qui ?] l'a alors taxé de mercantilisme, mais le contenu musical n'en a pas véritablement été affecté, bien que le fait de participer à Lollapalooza contribuait grandement à l'essor des groupes qui y participaient et les sortait instantanément de l'underground.

Le groupe grunge Nirvana devait faire partie du festival de Lollapalooza en été 1994, mais à la suite de la mort de Kurt Cobain quelques mois plus tôt, le groupe s'est dissous. En 1995, le festival a repris une optique plus underground, en présentant Sonic Youth en tête d'affiche. Si Sonic Youth est légendaire et bien connu des amateurs du genre, sa musique peut être inaccessible et sa popularité, si on la mesure en chiffres de ventes, ne se compare aucunement à celle de Smashing Pumpkins, vedette de la tournée précédente.

Après avoir encaissé des baisses de revenus en 1995, le festival a présenté en 1996 son programme le plus commercial, en invitant comme têtes d'affiche le groupe Metallica. Le metal de ce genre n'avait jamais été le style préconisé par Lollapalooza. De plus, la musique alternative du début des années 1990 avait porté un très dur coup à la popularité des groupes hard rock ou metal de la décennie 1980. La présence de Metallica à l'édition 1996 était en soi une opposition à l'essence même du festival; elle devait aliéner nombre de fans, et on peut spéculer que le festival, qui devait prendre fin dans une indifférence relative l'été suivant, ne s'en est jamais véritablement remis.

L'édition 1996 est cependant remarquable pour la présence de Soundgarden, premier groupe à se placer comme une des têtes d'affiche de deux Lollapalooza différents, et pour la participation du légendaire groupe punk The Ramones, qui avait annoncé en 1995 sa séparation après deux décennies de carrière. Les Ramones ont accepté de participer sur invitation de Soundgarden, et ont prolongé leur existence jusqu'à la conclusion de la tournée 1996.

En 2013, le festival a lieu à Santiago du Chili, au Parc O’Higgins. Ce lieu public est converti pendant deux jours en un lieu totalement privé. Ainsi les citoyens ne peuvent visiter le parc sans payer l'entrée au festival. Le prix de l'entrée pour un seul jour représente approximativement le quart du salaire mensuel minimum au Chili.

Lollapalooza dans les années 2000[modifier | modifier le code]

En 2003, Perry Farrell a tenté de faire renaître Lollapalooza en reformant Jane's Addiction puis en invitant Audioslave et Queens of the Stone Age, entre autres, mais les prix élevés ont découragé les fans de se bousculer. La tentative d'organiser une nouvelle tournée en 2004 a mal tourné et le tout a été annulé.

En 2005, au lieu d'un festival itinérant, Perry Farrell organise deux spectacles baptisés Lollapalooza à Grant Park, Chicago. Ce fut un succès, malgré la canicule qui frappait la région. Ils ont entre autres participé : Pixies, Arcade Fire, ...And You Will Know Us by the Trail of Dead, The Killers, Death Cab for Cutie, The Walkmen, Spoon, Weezer, M83, Liz Phair, Dinosaur Jr, Louis XIV, Blonde Redhead, OK Go, Digable Planets, The Dandy Warhols, The Brian Jonestown Massacre, ainsi que Perry Farrell lui-même avec son projet Satellite Party.

Trois nouvelles journées de festivités ont été prévues pour les 4, 5 et , à Chicago encore une fois. Une des rumeurs persistantes veut que les Smashing Pumpkins, un groupe de Chicago qui fut dissous en 2000, effectue un retour pour l'occasion. Par ailleurs se produiront cette année 130 groupes sur 8 scènes : dont les reformés pour l'occasion de Rage Against the Machine, Queens of the Stone Age, Red Hot Chili Peppers, Manu Chao, Sonic Youth, Sleater-Kinney, les Dresden Dolls, Eels, Nada Surf...

Radiohead s'y produit en 2008 et X Japan y fit son premier concert sur le territoire américain a l'édition 2010.

Lollapalooza[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, il se déroule à Chicago, Illinois à Grant Park.

En 2019, Lollapalooza Chicago incluait Lil Wayne, Ariana Grande, Twenty One Pilots, Childish Gambino, The Chainsmokers, The Strokes, Hozier, Tame Impala, Death Cab for Cutie, Meek Mill, Lennon Stella, 21 Savage, J. Balvin, Alesso, Dean Lewis, Bea Miller et bien d'autres[3].

L'événement 2020 a été annulé en raison de la Maladie à coronavirus 2019.

Chili[modifier | modifier le code]

En 2010, il a été annoncé que Lollapalooza ferait ses débuts en Amérique du Sud, avec une branche du festival organisée à Santiago, la capitale du Chili, du 2 au 3 avril 2011. La programmation de Lollapalooza Chile (en) incluait Jane's Addiction, Thirty Seconds to Mars, The National, Manny et Gil The Latin, The Drums, The Killers, Los Bunkers, Ana Tijoux, Javiera Mena, Fatboy Slim, Deftones, Los Plumabits, Cypress Hill, 311, The Flaming Lips et bien d'autres.

Brésil[modifier | modifier le code]

En 2011, une version brésilienne de l'événement a été confirmée, elle s'est tenue au Jockey Club de São Paulo les 7 et 8 avril 2012.

Argentine[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, le festival se déroule à Buenos Aires[4].

2014 (1 et 2 avril)[modifier | modifier le code]

Lorde sur la scène alternative.

2015 (21 et 22 mars)[modifier | modifier le code]

La seconde édition de Lollapalooza Argentine attire plus de 140.000 personnes sur les deux jours[5]

Lollapalooza Argentine 2015.

2016 (18 et 19 mars)[modifier | modifier le code]

2017 (31 mars, 1 avril)[modifier | modifier le code]

2018 (16 et 17 mars)[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Le 4 novembre 2014, il a été annoncé que le tout premier Festival Lollapalooza se tiendra en Europe, il eut lieu à l'ancien aéroport de Tempelhof à Berlin du 12 au 13 septembre 2015.

Depuis 2018, le festival se tient à l'Olympiapark de Berlin.

Suède[modifier | modifier le code]

La première édition scandinave de Lollapalooza s'est tenue à Stockholm les 28 et 29 juin 2019.

France[modifier | modifier le code]

En , LiveNation France annonce[1] la venue du festival à Paris les 22 et sur le terrain de l'Hippodrome ParisLongchamp[2].

La programmation de Lollapalooza Paris 2017 a été annoncée le 17 janvier 2017 mettant en vedette Red Hot Chili Peppers et The Weeknd en tête d'affiche. Par la suite, la programmation comprend Imagine Dragons, Lana Del Rey, DJ Snake, London Grammar, Alt-J, The Roots, Marshmello, Liam Gallagher, Martin Solveig, Skepta, Glass Animals, Milky Chance, Don Diablo, Oliver Heldens, Crystal Fighters, Jauz, Alan Walker et bien d'autres.

L'édition 2020 de Lollapalooza Paris est annulée à la suite de la pandémie du Coronavirus[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « C'est officiel : le festival américain Lollapalooza posera ses valises à Paris en 2017 », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2016)
  2. a et b « Lollapalooza Paris à l’Hippodrome de Longchamp en juillet 2017 », sur www.sortiraparis.com (consulté le 13 janvier 2017)
  3. (en) « Lollapalooza 2019 », sur Songkick (consulté le 5 juillet 2020)
  4. (es) « Ya está la grilla argentina del festival Lollapalooza 2014 », Minutouno,‎ (lire en ligne)
  5. « Lollapalooza en Buenos Aires: dos días a todo volumen », Los Andes,‎ (lire en ligne)
  6. Ouest-France, « Coronavirus. L’édition 2020 du festival Lollapalooza à Paris est annulée », sur ouest-france.fr, Quotidien, (consulté le 13 avril 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]