Jovanotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jovanotti
Description de cette image, également commentée ci-après

Jovanotti en 2008.

Informations générales
Surnom Gino Latino, Jeronimo
Nom de naissance Lorenzo Cherubini
Naissance (49 ans)
Rome, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Disc jockey, producteur, chanteur, rappeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop italien, rap rock, pop[1],[2], pop-rap[3],[4], funk, rock, world music
Instruments Voix
Années actives Depuis 1988
Labels Universal
Site officiel www.soleluna.com

Jovanotti, de son vrai nom Lorenzo Cherubini, né le à Rome, est un chanteur, rappeur, disc jokey et compositeur italien, considéré comme l'un des pionniers du hip-hop italien. Il se popularise dans les années 1990 grâce au hip-hop[5], mais change par la suite pour la world music.

En parallèle à sa carrière, il est politiquement et socialement engagé. Pacifiste[6], il collabore fréquemment avec des associations comme Emergency, Amnesty International, Lega anti vivisezione, Nigrizia et DATA[7].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorenzo Cherubini est né le à Rome, de Mario Cherubini (1934-2015), gendarme du pape au Vatican[8] et de Viola Cardinali (1935-2010). Sa famille est originaire de Cortone (province d'Arezzo en Toscane). Il est le troisième d'une fratrie de quatre enfants : Umberto, Bernardo, Lorenzo et Anna. Au cours de son enfance, Lorenzo va souvent revenir dans sa ville natale, où il réside désormais de façon permanente, et dont il a obtenu la citoyenneté honoraire[réf. nécessaire].

En 2007, Umberto, l'aîné de la fratrie, trouve la mort dans un accident d'ULM[9] à Latina, où il était instructeur d'une école d'aviation, en compagnie de Bruno Bianchella qui pilotait l'appareil. Le 6 septembre 2008, il épouse Francesca Valiani à Cortone, dans l'église de Santa Maria Nuova. De leur union est née Teresa en 1998, à qui Jovanotti dédie la berceuse Per te, l'un des succès de son album Capo Horn (1999), ainsi que Libera sur l'album 2015cc (2015).

Carrière[modifier | modifier le code]

Années 1990 et 2000[modifier | modifier le code]

Jovanotti en 2008.

Le nom Jovanotti provient de la forme plurielle du mot italien giovanotto ("jeune homme"), soit Giovanotti. Lorenzo Cherubini est auditionné à l'origine avec un groupe du nom de I Giovanotti, mais le producteur de disques ne s'intéressera qu'à lui. Le chanteur décide alors de prendre le nom italo-américain de Joe Vanotti qui deviendra finalement Jovanotti.

S'il doit ses premiers succès à des tubes hip-hop, rap et disco, Jovanotti s'est rapproché par la suite du funk, de la world music, de variétés plus classiques et même des tubes aux influences ska.

Il interprète la plupart de ses chansons en italien, mais il a également produit l'un de ses meilleurs albums en espagnol. Son album live comprend une version courte du fameux Rapper's Delight de Sugarhill Gang. Jovanotti apparaît dans plusieurs compilations internationales, notamment Red Hot + Rhapsody, un hommage à George Gershwin en 1998, dans lequel il produit I Got Rhythm. Ses chansons les plus célèbres sont Serenata Rap, L'Ombelico del Mondo et Bella. Jovanotti est également apparu dans l'un des concerts de charité de Luciano Pavarotti en 1996.

Jovanotti dédie plusieurs chansons aux membres de sa famille. Fango à son frère Umberto, décédé en 2007, le tasche piene di sassi à sa mère Viola décédée en 2010. En 1994 il rend hommage à son père avec la chanson éponyme Mario, sur l'album Lorenzo 1994 à son père, décédé le 19 avril 2015 à l'âge de 81 ans à Cortone[10].

La tournée de Quinto mondo, démarre le 17 avril 2002[11].

Années 2010[modifier | modifier le code]

Le 8 janvier 2010 sort Baciami ancora, la bande originale du film Baciami ancora, un film de Gabriele Muccino. Il collabore avec Cesare Cremonini sur le single Mondo, publié le 23 avril 2010.

Le 1er juin 2011, Lorenzo collabore avec Michael Franti & Spearhead pour la version italienne du single The Sound of Sunshine qui atteint la troisième place des classements italiens[12]. Le 11 juin 2011, Jovanotti devient le premier italien à jouer sur la scène du Bonnaroo Music Festival à Manchester, dans le Tennessee[13]. Il écrit aussi la chanson Tu mi porti su pour la chanteuse italienne Giorgia, incluse dans l'album de la chanteuse, Dietro le apparenze. Le 9 septembre 2011, il publie le quatrième single, La notte dei desideri. Le 25 novembre, il publie le cinquième et dernier single, Ora.

Le 4 août 2013, il participe à un concert à Cortone qui fait participer Roberto Saviano[14]. Le 1er octobre sort le nouvel album de Luca Carboni Fisico e politico qui contient la chanson Ci vuole un fisico bestiale en duo avec Jovanotti[15]. Le 19 novembre 2013 sort l'album live Lorenzo negli stadi - Backup Tour 2013. Son single Sabato est publié le 16 décembre 2014 en avant-première de son treizième album studio, intitulé Lorenzo 2015 CC, disponible depuis le 24 février 2015[16], suivi par une tournée Jovanotti Tour 2015 depuis Ancône le 20 juin 2015[17].

Le 26 juillet 2015, il joue en collaboration avec Eros Ramazzotti au Stadio San Paolo de Naples[18]. À la même période, il collabore avec Tre allegri ragazzi morti su la chanson In questa grande città (la prima cumbia), publiée comme single le 25 février 2016[19].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Récompense Nomination Titre Résultat
1996 MTV Video Music Awards Meilleure vidéo européenne[20] L'ombelico del mondo Nomination
1998 Premio Italiano della Musica Album italien de l'année[21] Lorenzo 1997 - L'albero Nomination
Chanson italienne de l'année[21] Bella Nomination
Tournée italienne de l'année[21] Lorenzo Tour 1997 Nomination
Special Award – Radio DeeJay[22] Lui-même Lauréat
1999 MTV Europe Music Awards Meilleur artiste italien[23] Lui-même Nomination
2000 Premio Italiano della Musica Chanson de l'année[24] Il mio nome è mai più (avec Ligabue et Piero Pelù) Lauréat
Clip de l'année[24] Il mio nome è mai più (avec Ligabue & Piero Pelù) Lauréat
Lunezia Award Meilleur album d'un auteur-compositeur[25] Lorenzo 1999 - Capo Horn Nomination
2001 Italian Music Awards Meilleure toirnée[26] Lorenzo Tour 1999 Nomination
Meilleur clip[26] File Not Found Nomination
2002 Premio Videoclip Italiano Meilleur clip de recherche[27] Salvami Lauréat
2005 Premio Videoclip Italian Meilleur clip d'un artiste[28] (Tanto)³ Lauréat
2006 Premio Amnesty Italia Voices for Freedom[29] Mani in alto Nomination
MTV Europe Music Awards Meilleur groupe italien[30] Lui-même Nomination
Premio Videoclip Italiano Clip d'artiste[31] Falla girare Lauréat
2008 Mogol Award Meilleures paroles[32] Fango Lauréat
World Music Awards Artiste italien le plus vendeur[33] Lui-même Lauréat
Premio Videoclip Italiano Special Award for the Art of Music Videos[34] Lui-même Lauréat
[ Musica e Dischi Critics' Prize Meilleur album italien[35] Safari Lauréat
2009 Mogol Award Meilleures paroles[36] A te Nomination
2010 David di Donatello Meilleure chanson[37] Baciami ancora (de l'album Baciami ancora) Lauréat
Nastro d'Argento Meilleure chanson originale[38] Baciami ancora (de l'album Baciami ancora) Nomination
2011 TRL Awards Superman Award[39] Lui-même Nomination
Mogol Award Meilleure paroles[40] Le tasche piene di sassi Lauréat
MTV Europe Music Awards Meilleur artiste italien[41] Lui-même Nomination
Musica e Dischi Critics' Prize Meilleur album italien – pop et rock[42] Ora Lauréat
Meilleure tournée Lorenzo Live - Ora in Tour 2011-2012[42] Lauréat
Rockol Awards Meilleur album italien[43] Ora Lauréat
Meilleur single italien[43] Il più grande spettacolo dopo il Big Bang Nomination
Meilleure tournée italienne[43] Lorenzo Live - Ora in Tour 2011-2012 Nomination
2012 TRL Awards Superman Award[44] Lui-même Nomination
Meilleur clip[44] Il più grande spettacolo dopo il Big Bang Nomination
2013 MTV Italian Music Awards TwITStar[45] Lui-même Nomination
Medimex Awards Artiste de l'année – Special Award[46] Lui-même Lauréat
2015 MTV Italian Music Awards TwITStar[47] Lui-même Nomination
Medimex Awards Meilleur album[48] Lorenzo 2015 CC. Lauréat
Meilleur clip[48] Sabato Lauréat
Meilleure tournée[48] Lorenzo negli stadi 2015 Lauréat
2016 Assomusica Award Music Award for Best Visual Live Show 2015[49] Lorenzo negli stadi 2015 Lauréat
Onstage Awards Platinum Ticket – tournée italienne la plus vue depuis les salles[50] Lorenzo nei Palasport Lauréat
Meilleur performeur[51] Himself Nomination
Meilleure tournée[51] Lui-même Nomination
Live Anthem[51] Gli immortali Nomination
Meilleur look[51] Lui-même Nomination

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Jovanotti for President
  • 1989 : La mia moto
  • 1990 : Giovani Jovanotti
  • 1991 : Una tribù che balla
  • 1992 : Lorenzo 1992
  • 1994 : Lorenzo 1994
  • 1997 : Lorenzo 1997 - L'albero
  • 1999 : Lorenzo 1999 - Capo Horn
  • 2002 : Lorenzo 2002 - Il quinto mondo
  • 2005 : Buon sangue
  • 2008 : Safari
  • 2011 : Ora
  • 2015 : Lorenzo 2015 CC.

Tournées[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Una tribù che balla Tour 1991-1992
  • 1992 : Carboni-Jovanotti in concerto 1992
  • 1992 : Il rap Tour 1992-1993
  • 1994 : Lorenzo in concerto Tour 1994
  • 1994 : Pino Daniele-Jovanotti-Eros Ramazzotti in concerto 1994
  • 1997 : Lorenzo Tour 1997
  • 1999 : Lorenzo Tour 1999
  • 2002 : Lorenzo Live 2002
  • 2005 : Buon sangue Tour 2005
  • 2008 : Safari Tour 2008
  • 2011 : Lorenzo Live - Ora in Tour 2011-2012
  • 2013 : Backup Tour - Lorenzo negli stadi 2013
  • 2014 : Super-Sur-Tour 2014
  • 2015 : Lorenzo negli stadi 2015
  • 2015 : Lorenzo nei Palasport Tour 2015-2016

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Andrea Di Vita, Jovanotti, Milan, Forte Editore, 1988.
  • (it) Paolo Vigano, Jovanotti e dintorni, Milan, Forte Editore, 1989.
  • (it) Massimo Poggini, con Jacek P. Soltan, Jovanotti, Milan, Targa italiana, 1989.
  • (it) Carlo e Norberto Valentini (a cura di), Jeaahhh!!! Lorenzo Jovanotti, Bologne, Carmenta, 1997. (ISBN 88-86580-07-X)
  • (it) Maurizio Macale, Jovanotti. L'ombelico del mondo. Un viaggiatore in rima da La mia moto a Capo Horn, Foggia, Bastogi, 2000. (ISBN 88-8185-255-1)
  • (it) Enrico Deregibus (a cura di), Dizionario completo della canzone italiana, Firenze, Giunti, 2006. (ISBN 978-88-09-04602-3)
  • (it) Tommaso 'Piotta' Zanello, Pioggia che cade, vita che scorre, Roma, Fazi, 2006. (ISBN 88-7966-423-9)
  • (it) Francesco Raffaelli, Voi siete qui, Milano, Rizzoli, 2008. (ISBN 978-88-17-02830-1)
  • (it) Incontro con Jovanotti. L'artista toscano si racconta. Firenze 27 marzo 2008, Palazzo Medici Riccardi, Firenze, Provincia di Firenze, ufficio di Presidenza, 2008.
  • (it) Giuseppe Bottero, Jovanotti. La sostanza dei sogni, Roma, Aliberti, 2009. (ISBN 978-88-7424-492-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) mn0000832982 sur AllMusic.
  2. (it) « Jovanotti », sur MTV (consulté le 14 décembre 2013).
  3. (it) « Lorenzo Jovanotti ospite di Deejay Chiama Italia » (consulté le 14 décembre 2013).
  4. (it) « Jova Live! », sur Lakinzica.it (consulté le 14 décembre 2013).
  5. Jovanotti e il rap
  6. (it) « Jovanotti il pacifista », sur Il foglio (consulté le 5 août 2013).
  7. (it) « Jovanotti », sur Test Tradotti (consulté le 5 août 2013).
  8. (it) Gennaro Marco Duello, « È morto il padre di Jovanotti », sur fanpage.it,‎ (consulté le 17 août 2015).
  9. (it) « Cade aereo: muore il fratello di Jovanotti », sur Corriere della sera,‎ (consulté le 17 août 2015).
  10. (it) « È morto il padre di Jovanotti, a lui Lorenzo dedicò «Mario» », sur Corriere della sera,‎ (consulté le 17 août 2015).
  11. (it) http://www.soleluna.com/deposito/quintomondo/indexquinto.html
  12. (it) FIMI - Federazione Industria Musicale Italiana - Classifiche.
  13. (it) verso bonnaroo | soleluna.
  14. (it) Jovanotti torna nella sua Cortona. Una notte libera di musica-emozione.
  15. (it) Luca Carboni, il nuovo album Fisico & Politico - Il Fatto Quotidiano.
  16. (it) « Jovanotti è tornato, il nuovo album Lorenzo 2015 », sur Mentelocale,‎ .
  17. (it) Edoardo Bridda, « "Sabato" è il nuovo singolo e videoclip di Jovanotti », sentireascoltare.com,‎ .
  18. (it) Jovanotti e Ramazzotti ricordano Pino Daniele al San Paolo di Napoli.
  19. (it) « Tre Allegri Ragazzi Morti, con Jovanotti nasce "Inumani": "È stato molto generoso con noi" », sur La Repubblica,‎ (consulté le 28 février 2016).
  20. (it) « Mtv censura gli affreschi di Giulio Romano », Corriere della Sera,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  21. a, b et c (en) « Tutte le nomination del P.I.M. 1998 », la Repubblica,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  22. (it) (en) « Premio Italiano della Musica », la Repubblica,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  23. (it) « MTV Europe Music Awards: scatta la caccia ai superfavoriti, a Jovanotti il premio per l’Italia? », Rockol.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  24. a et b (it) Antonio Dipollina, « Lacrime e canzoni ricordando De André », la Repubblica,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  25. (it) « Da Jovanotti a Baglioni, i candidati al Premio Lunezia », Rockol.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015).
  26. a et b (it) « Le nomination agli Italian Music Awards: quasi un plebiscito per i Lùnapop », Rockol.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  27. (en) « Jovanotti al M.E.I. », Rockol.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  28. (it) « Comunicato Stampa: Premio Videoclip Italiano, i vincitori », Rockol.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  29. (it) « Premio ‘Una canzone per Amnesty 2006’: Jovanotti e De Gregori tra i candidati », Rockol.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  30. (it) Giuseppe Videtti, « Justin, re degli Mtv Awards. Miglior artista italiano i Finley », la Repubblica,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  31. (it) « Chiude il PVI 2006. 'And the winners are...' »,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  32. (it) « A Jovanotti Premio Mogol per Fango », TGCOM, Mediaset,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  33. (en) « Winners World Music Awards 2008: The Winners », entertainment.ie,‎ (consulté le 1er décembre 2013).
  34. (it) « Premio Videoclip Italiano, ecco il programma della decima edizione », Rockol.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  35. (it) « Musica: a Jovanotti e Coldplay il Premio della Critica di Musica & Dischi », Adnkronos,‎
  36. (it) « Premio Mogol: Povia vince la seconda edizione, Cremonini è il più votato dai nostri lettori », TV Sorrisi e Canzoni,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  37. (it) « David di Donatello, tutti i premi », Corriere della Sera,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  38. (it) « Nastri d'Argento - tutte le cinquine », la Repubblica,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  39. (it) « Trl Awards 2011, tutte le nomination », Excite.it,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  40. (en) « Jovanotti, Le tasche piene di sassi vince il Premio Mogol », La Stampa,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  41. (it) Federica Palladini, « I Modà vincono il Best Italian Act », Elle (Italian Edition),‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  42. a et b (it) « Premio della critica a Jovanotti e Adele », Musica e Dischi,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  43. a, b et c (it) « Rockol Awards 2011, i vincitori: Adele trionfa, bene Jovanotti, Liga e Coldplay », Rockol.it,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  44. a et b (it) « TRL Awards 2012: scopri i nominati e vota ora! », MTV (Italie),‎
  45. (it) « Conto alla rovescia per gli Mtv Awards... Da seguire in diretta su Max », Gazzetta dello Sport,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  46. (it) « Musica: a Jovanotti premio speciale dell'Academy Medimex », Adnkronos,‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  47. (it) « MTV Awards 2015: Via al VOTO! Scopri tutte le categorie e sostieni i tuoi artisti preferiti!!! », MTV (Italie),‎ (consulté le 1er décembre 2015)
  48. a, b et c (it) Gabriele Antonucci, « Jovanotti: Lorenzo 2015 cc premiato dal Medimex come miglior album », Panorama,‎ (consulté le 30 novembre 2015)
  49. (it) « Lorenzo Jovanotti, il Premio Assomusica a coronamento del tour »,‎ (consulté le 19 janvier 2016)
  50. (it) « TimMusic Onstage Awards: Ecco i vincitori! », RAI,‎ (consulté le 18 mars 2016)
  51. a, b, c et d (it) Luca Marra, « Tim Music On Stage Awards 2016: ospiti, nomination. Su Rai 2 il 18 marzo », International Business Times,‎ (consulté le 18 mars 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]