Foster the People

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Foster the People
Description de cette image, également commentée ci-après
Foster the People aux MuchMusic Video Awards en 2011.
Informations générales
Surnom Foster and the People
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Indie pop, neo-psychedelia[1], indietronica, rock indépendant
Années actives Depuis 2009
Labels Startime International, Columbia Records
Site officiel www.fosterthepeople.com
Composition du groupe
Membres Mark Foster
Mark Pontius
Isom Innis
Sean Cimino
Anciens membres Jacob « Cubbie » Fink

Foster the People est un groupe d'indie pop américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Formé en 2009, le groupe est actuellement constitué du chanteur Mark Foster, du batteur Mark Pontius, du guitariste Sean Cimino et du claviériste Isom Innis. Le 23 septembre 2015, le groupe annonce officiellement sur leurs réseaux sociaux le départ du bassiste Cubbie Fink. Sur une décision collective, il quitte le groupe pour « poursuivre d'autres opportunités[2] ».

Leur premier album Torches est sorti en 2011 avec Pumped Up Kicks, Helena Beat, Call It What You Want, Don't Stop (Color on the Walls) et Houdini comme principaux titres. L'album leur vaut deux nominations lors des Grammy Awards. Leur deuxième album, Supermodel, est sorti le [3]. Le premier extrait de l'album est le titre Coming of Age. Le deuxième single est Best Friend. En avril 2017, le groupe annonce l'éventuelle sortie d'un troisième album[4]. Intitulé Sacred Hearts Club, il sortira le 21 juillet 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Mark Foster forme le groupe à Los Angeles en 2009.

Pendant ses études à l'école secondaire de Cleveland, Mark Foster − le chanteur du groupe et principal auteur-compositeur − est reçu, après un test d'aptitude professionnelle, dans l'US Air Force. Toutefois, la perspective de combattre en Irak le fait hésiter. Soutenu par son père, et après avoir été diplômé, Foster emménagea chez son oncle à Sylmar, près de Los Angeles, en Californie pour poursuivre une carrière musicale. Effectuant différents petits boulots la journée, il commença le soir à se rendre à des soirées à Hollywood afin de se constituer un réseau. Foster, au cours de ses premières années à Los Angeles, lutte contre l’addiction à la drogue : « Il y avait ce côté sombre en moi. Mes amis pensaient que j'étais sur le point de mourir. J'étais aveugle face à la drogue. Quand j'avais 19 ans, c'est arrivé à un point où j'ai dit, "Trop c'est trop"... je ne faisais pas grand-chose. Je n'étais pas productif[5]. »

Plusieurs tentatives de fondation d'un groupe ont échoué. Après ses 22 ans, il dit avoir été contacté par Aftermath Entertainment afin de se produire et de leur montrer ses talents musicaux, mais l'occasion est finalement tombée à l’eau. Les années suivantes, Mark Foster a travaillé dans un café tout en se confrontant au problème de la page blanche, mais il est quand même resté à Los Angeles après avoir décroché un travail comme compositeur de refrains publicitaires pour Mophonics[6]. Il a dit de cette expérience, « j'ai vraiment appris ce qui fonctionne d’un point de vue commercial »[5], et il a reconnu que ce travail lui avait fait reprendre confiance en la scène[6]. La musique que Foster compose couvre une large gamme de genres, mais il avait du mal à concilier ses compositions éclectiques. Il a expliqué : « J’aurais voulu écrire une chanson et ça aurait été une chanson de hip-hop, puis j’aurais voulu écrire une chanson qui aurait été très électronique, puis une autre qui aurait été plus spirituelle, et encore une autre qui aurait été un morceau de piano classique. J’essayais constamment d’accorder tous ces éléments, il m'a fallu six ans pour y arriver. »[5] Son envie d’appartenir à un groupe était toujours aussi grande : considérant un concert où il joua de la musique électronique, il dit : « Il n'y avait que moi et un synthétiseur. Vraiment, c'était effroyable. Je savais que j'avais besoin d'un groupe »[6].

Foster the People est issu d'une relation naissante avec le batteur Mark Pontius, qui a quitté son groupe Malbec en 2009 pour en former un autre avec Foster. Pontius est impressionné par la quantité et la diversité des chansons que Foster avait écrites jusque là : « Certaines étaient à la guitare, et d’autres sur l'ordinateur. Mais il était vraiment un chanteur-compositeur génial avec ce rythme très attractif et j’ai senti que l’on pourrait faire tout ce que l’on voudrait avec ça. » Un ami de longue date de Foster, Cubbie Fink, les rejoint peu de temps après en qualité de bassiste[6]. À l’origine, Mark Foster avait appelé le groupe Foster and the People, mais les gens ont entendu « Foster the People ». Finalement, l'image qu'évoquait ce nom « prendre soin/s'occuper des gens » plut au groupe, de sorte que le nom est resté[7].

Premiers albums (2010–2012)[modifier | modifier le code]

Cubbie Fink et Mark Pontius au festival South by Southwest en 2011.

En début janvier 2010, la chaîne Alt Nation de Sirius XM commence à diffuser Pumped Up Kicks, qui est suivie par d'autres chaînes comme KROQ-FM et KYSR en janvier 2011[8],[9]. Mark Foster estime que la diffusion faite par Sirius XM au succès du morceau, « Alt Nation a joué notre musique avant n'importe qui d'autre dans le pays[10]. » Le 29 janvier 2010, la chanson débute dans les Rock Songs du classement Billboard, et une semaine plus tard, est classée dans les Alternative Songs. En mai, la chanson débute 96e du Billboard Hot 100, et plus tard sort leur premier album, Torches. Le succès de Pumped Up Kicks et leur apparition à quelques talk-shows comme le Last Call with Carson Daly, The Tonight Show, Jimmy Kimmel Live!, et The Late Late Show with Craig Ferguson, les aide à atteindre la huitième place du Billboard 200[11].

Sans plus d'expérience sur scène, Foster the People est booké en octobre 2010 pour jouer plusieurs concerts afin de « mettre le pied à l'étriller ». Booker le groupe s'avère difficile, les promoteurs étant hésitant à faire appel à un groupe n'ayant jamais joué en tournée. Foster the People promeut ces concerts en envoyant des e-mails aux fans qui ont téléchargé Pumped Up Kicks depuis leur site web. En début 2011, ils sont annoncés aux Coachella Valley Music and Arts Festival. Puis continue de se populariser en jouant en janvier au club The Echo de Los Angeles[11]. Foster the People publie son premier single à part en janvier 2011, un EP homonyme qui comprend le morceau Pumped Up Kicks, Houdini et Helena Beat qui sert à faire attendre les fans jusqu'à la sortie de leur premier album, Torches. Ils tourneront en Europe et aux États-Unis pendant la seconde moitié de 2011, à des dates presque jouées à guichet fermé[6]. À cette période, le groupe tournera pendant dix mois consécutifs[12].

Pumped Up Kicks est un succès à la croisée des genres ; hormis le fait d'être classé premier des Alternative Songs en juin, et troisième des Rock Songs en juillet, la chanson atteint le top 40 du Hot 100, et dans l'Adult Top 40 et dans le Mainstream Top 40[11]. Pumped Up Kicks termine l'année 2011 comme sixième single le plus vendu de l'année, avec 3,84 millions d'exemplaires[13].

Foster the People participe le 8 octobre 2011 à un épisode du Saturday Night Live, jouant Pumped Up Kicks et Houdini. Kenny G joue cette dernière avec le groupe[14],[15]. À la fin de l'année, ils sont nommés deux fois du Grammy Award : meilleur performance pop pour Pumped Up Kicks et meilleur album alternatif pour Torches[16]. À la cérémonie, le groupe et Maroon 5 jouent avec The Beach Boys[17].

Supermodel (2012–2015)[modifier | modifier le code]

Aux Brit Awards de 2012, Mark Foster annonce un deuxième album du groupe pour 2013. En juin 2013, le groupe joue au Firefly Music Festival et un concert secret zu Troubadour de Los Angeles, jouant quatre nouvelles chansons : A Beginner's Guide To Destroying The Moon, Pseudologia Fantastica, Fire Escape et Coming of Age. Leur deuxième album est annoncé pour novembre 2013, mais Columbia décide de le repousser à janvier 2014[18],[19]. Le premier single, Coming of Age est publié le 14 janvier 2014. Leur deuxième album, Supermodel, est publié le 18 mars 2014[20]. L'album est suivi par trois autres singles (Best Friend, Pseudologia Fantastica et Are You What You Want to Be?) et d'un EP intitulé Spotify Sessions. Le groupe fait la promotion de Coming of Age avec la vidéo d'une peinture mural de Supermodel en plein centre de Los Angeles[21]. Young and Sick, qui a réalisé la couverture de Torches, l'a également fait pour la peinture murale. Elle a pris dix jours à s'achever[22].

Le 24 mars 2015, Foster the People annonce un troisième album[23]. Le 23 septembre 2015, Foster the People annonce le départ de Fink[24]. Le 24 avril 2015, le film Little Boy est publié ; Mark Foster y a coproduit la bande originale[25]. Le 8 décembre 2015, Foster the People publie la chanson The Unforeseeable Fate of Mr. Jones sur BitTorrent[26].

Sacred Hearts Club (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Le 9 octobre 2016, Foster the People joue au Rocking the Daisies Music Festival, jouant trois nouvelles chansons issues de leur troisième album à venir : Lotus Eater, Doing It for the Money, et Pay the Man[27],[28]. Le 5 avril 2017, le groupe annonce une tournée mondiale pour l'été. Le 27 avril 2017, le groupe publie un EP, III, composé de trois chansons issues de leur album à venir (Pay the Man, Doing It for the Money, et SHC)[29]. Le 13 juin, le groupe annonce la sortie de Sacred Hearts Club, pour le 21 juillet[30].

Apparitions[modifier | modifier le code]

La chanson Pumped Up Kicks fait son apparition dans la série Vampire Diaries, dans l'épisode 15 de la saison 2 et aussi dans un épisode de la septième saison des Experts : Manhattan, la chanson Helena Beat apparaît dans l'épisode 19 de cette même saison, et Don't Stop (Color on the Walls) dans l'épisode 08 de la 3e saison. On peut entendre la chanson Call It What You Want dans la bande son du jeux vidéo FIFA 12. On peut aussi l'entendre très légèrement dans certaines chroniques du Petit Journal de Yann Barthès. Pumped Up Kicks apparaît dans la 8e saison des Frères Scott. Elle est aussi utilisée dans le film Fright night sorti en 2011.

La chanson Don't Stop (Color on the Walls) apparaît dans une des publicités pour Canal Satellite ou encore H&M, ainsi que dans la météo de Solweig au Grand Journal. Elle apparaît également dans le film Sexe entre amis et dans l'épisode Les Flamants roses numéro 10, saison 5, de la série Chuck, et fait également partie de la bande originale du jeu vidéo Forza Horizon (2012). La chanson Houdini apparaît quant à elle dans le jeu vidéo SSX (2012) mais également dans la bande originale de la série Suits, avocats sur mesure mais aussi dans le film LOL USA (2012). La chanson Helena Beat est utilisée pour la publicité de la Betterave Sucrière[31]. Enfin, Foster The People est présent dans la bande originale de la série télévisée Awkward, ainsi que dans celle de Hollywood Girls et Cougar Town.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Mark Foster – chant, guitare, piano, claviers, synthétiseur (depuis 2009)
  • Sean Cimino – guitare, piano, claviers, chœurs (depuis 2017, membre de tournée 2010-2017)
  • Isom Innis – piano, claviers, batterie, percussions, chœurs, basse (depuis 2017, membre de tournée 2010-2017)
  • Mark Pontius – drums, percussion, chœurs (depuis 2009)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Jacob « Cubbie » Fink – basse, chœurs, synthétiseur (2009–2015)

Membres studio/tournée[modifier | modifier le code]

  • Phil Danyew – guitare, piano, claviers, synthétiseur, percussions, chœurs (depuis 2014)
  • Tyler Halford – basse, claviers, synthétiseur (depuis 2015)
  • Haley Louise Dekle – chœurs (2014)[32]
  • Arlene Deradoorian – chœurs (2014)[32]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Titre Album Meilleure position Certifications
États-Unis
[33]
États-Unis
Alt

[33]
États-Unis
Rock

[33]
Australie
[34]
Canada
[33]
Irlande
[35]
Nouvelle-Zélande
[36]
Pays-Bas
[37]
Suisse
[38]
Royaume-Uni
[39]
France
[40]
Torches 8 1 1 1 7 13 18 53 61 24 29
Supermodel
  • Date de sortie : 18 mars 2014
  • Label: Startime /Columbia
  • Formats: CD, téléchargement digital, vinyle
3 1 1 8 4 24 17 57 17 26 51
Sacred Hearts Club
  • Date de sortie : 21 juillet 2017
  • Label : Startime/Columbia
  • Formats : CD, téléchargement digital, vinyle

EP[modifier | modifier le code]

Titre Détails
Foster the People
  • Date de sortie : 18 janvier 2011[43]
  • Label : Startime/Columbia
  • Format : Téléchargement digital
III
  • Date de sortie : 27 avril 2017
  • Label: Startime/Columbia
  • Format: Téléchargement digital

Singles[modifier | modifier le code]

Single Année Meilleure position Certifications Album
États-Unis
[33]
États-Unis
Alt

[33]
États-Unis
Rock
[33]
Australie
[44]
Canada
[33]
Canada
Alt
[45]
Allemagne
[46][réf. insuffisante]
Irlande
[47]
Pays-Bas
[37]
Nouvelle-Zélande
[48]
Suisse
[38]
Royaume-Uni
[39],[49]
France
[40]
Pumped Up Kicks 2010 3 1 3 1 3 1 9 11 35 6 17 18 10 Torches
Helena Beat 2011 121 9 15 74 70 1
Call It What You Want 58 139
Don't Stop (Color on the Walls) 2012 86 5 8 56 12
Houdini 37 98
Coming of Age 2014 103 4 64 69 Supermodel
Pseudologia Fantastica 118
Best Friend 119 86 150
Doing It for the Money 2017 14 17 Sacred Hearts Club

Singles promotionnels[modifier | modifier le code]

Single Année Meilleure position Album
États-Unis
[33]
États-Unis
Alt

[33]
États-Unis
Rock
[33]
Australie
[44]
Canada
[33]
Canada
Alt
[52]
Pays-Bas
[37]
Broken Jaw 2012 Torches

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Titre Année Réalisateur(s)
Pumped Up Kicks 2011 Josef Geiger[53]
Helena Beat Ace Norton[54],[55]
Call It What You Want
Don't Stop (Color on the Walls) Daniels[56],[57]
Houdini 2012
Coming of Age 2014 Vern Moen et Zachary Rockwood

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Foster the People », sur AllMusic (consulté le 27 octobre 2014).
  2. « Foster The People on Twitter » (consulté le 24 septembre 2015)
  3. Foster The People, leur nouvel album Supermodel sortira le 17 mars sur Sony Music
  4. (en) « Foster the People "III" (Tringle premiere) », sur josepvinaixa.com/, (consulté le 27 avril 2017).
  5. a, b et c (en) « Band to Watch: Foster the People's Pumped-up Psych-Pop ».
  6. a, b, c, d et e « Foster the People: Pumped up, indeed », Los Angeles Times
  7. USA Today.
  8. (en) James C. McKinley, Jr, « Star-Making Machinery's New Player », The New York Times, (consulté le 20 avril 2015).
  9. (en) Sirius XM Radio, « Grouplove to Perform Private Concert at The Studio at Webster Hall in New York City For SiriusXM Listeners », PRNewswire, (consulté le 11 février 2016).
  10. (en) Spencer Osborne, « FTP to host private concert for SiriusXM », Sirius Buzz, (consulté le 15 novembre 2011)
  11. a, b et c (en) Mitchell Peters, « Foster the People: How a Free Download Begat a Business », Billboard, (consulté le 15 novembre 2011).
  12. (en) Poppy Reid, « Foster The People: Pumped Up Kids », The Music Network, Peer Group Media, (consulté le 9 mars 2012).
  13. (en) Keith Caulfield, « Adele Rules 2011 With Top Selling Album & Song », Billboard, (consulté le 5 janvier 2012).
  14. (en) « Saturday Night Live », Foster the People (consulté le 2 octobre 2011).
  15. (en) Kimberly Potts, « Ben Stiller, Anna Faris Hosting 'Saturday Night Live' »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Reuters (consulté le 2 octobre 2011).
  16. (en) Denise Quan, « Foster the People on inspiration, odd jobs and meeting Bono », CNN, (consulté le 11 janvier 2012).
  17. (en) John Mitchell, « Maroon 5, Foster The People Rock Grammy Stage With The Beach Boys », MTV, (consulté le 14 février 2012).
  18. (en) « Foster the People on Their 'Polarizing' Second Album | Music News », Rolling Stone, (consulté le 17 mars 2014)
  19. (en) « Foster The People frontman thrown out of Prince concert | News », Nme.Com, (consulté le 17 mars 2014).
  20. (en) « Supermodel by Foster the People », Itunes, (consulté le 17 mars 2014)
  21. (en) Mamie Silver, « Foster the People announce tour, free show », Alternative Press (consulté le 27 janvier 2014).
  22. (en) Gavin Edwards, « Foster the People Unveil 'Supermodel' Mural in Los Angeles », Rolling Stone (consulté le 27 janvier 2014).
  23. (en) « Hablamos con Foster The People », YouTube, (consulté le 22 juin 2016)
  24. (en) « Foster The People », sur www.facebook.com
  25. (en) « Little Boy Full Cast & Crew », IMDB, (consulté le 15 décembre 2016)
  26. (en) « Foster The People are back with a new single », sur Gigwise.com, (consulté le 22 juin 2016).
  27. (en) Jarryd-Michael Ramdial, « Lotus Eater – Foster The People (new song 2016, 1 of 2) », YouTube, (consulté le 18 octobre 2016).
  28. (en) Jarryd-Michael Ramdial, « Doing It For The Money – Foster The People (new song 2016, 2 of 2) », YouTube, (consulté le 18 octobre 2016).
  29. (en) « Foster The People are releasing an EP and new album this winter | Music News | triple j », sur www.abc.net.au
  30. (en) Evan Minsker, « Foster the People Detail New Album, Announce Tour », Pitchfork, (consulté le 13 juin 2017).
  31. https://www.youtube.com/watch?v=gurQycU8wYA
  32. a et b (en) CANAL + Music, « Foster The People – Best Friend – Live du Grand Journal », (consulté le 20 mai 2017)
  33. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Foster the People Album & Song Chart History », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 8 août 2011)
  34. a et b « ARIA Top 50 Albums Chart » (version du 6 décembre 2011 sur l'Internet Archive)
  35. « Irish Charts », irma.ie, (consulté le 16 septembre 2011)
  36. « Foster the People », Charts.org.nz (consulté le 30 août 2011)
  37. a, b et c (nl) « dutchcharts.nl – Foster the People discografie », Hung Medien (consulté le 27 juin 2011)
  38. a et b (de) « hitparade.ch – Foster the People discographie », Hung Medien (consulté le 27 juin 2011)
  39. a et b « Foster the People », Chart Stats (consulté le 30 août 2011)
  40. a et b « Foster the People », lescharts.com (consulté le 10 janvier 2012)
  41. a et b (en) « Searchable Database », RIAA (consulté le 1er septembre 2011)
  42. Foster the people. Gold Platinum Database. musiccanada.com
  43. Katelyn Spidle, « Foster The People Release Debut Ep, Full-Length Out This Summer », Live 'N Loud Magazine, (consulté le 30 août 2011)
  44. a et b (en) « ARIA Top 50 Singles Chart » (version du 20 juin 2011 sur l'Internet Archive)
  45. Meilleure position dans les charts canadiens :
    (en) « Pumped Up Kicks Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Alternative Rock – May 31, 2011 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), America's Music Charts (consulté le 31 mai 2011).
    (en) « Helena Beat Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Alternative Rock – October 11, 2011 », America's Music Charts (consulté le 16 octobre 2011)
    « Don't Stop Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Alternative Rock – December 27, 2011 », America's Music Charts (consulté le 27 décembre 2011).
  46. « media-control.de »
  47. (en) « Top 50 Singles, Week Ending 15 September 2011 », GFK, Chart-track.co.uk (consulté le 16 septembre 2011).
  48. (en) « Foster the People », Charts.org.nz (consulté le 30 août 2011)
  49. (de) Tobias Zywietz, « Chart Log UK – Update 10.12.2011 », Zobbel (consulté le 11 décembre 2011).
  50. « Gold Platinum Database: Pumped Up Kicks », Canadian Recording Industry Association (consulté le 5 octobre 2011)
  51. « ARIA Top 50 Singles chart » (version du 6 décembre 2011 sur l'Internet Archive)
  52. Meilleure position des charts canadiens :
    « Pumped Up Kicks Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Alternative Rock – May 31, 2011 », America's Music Charts (consulté le 31 mai 2011).
    « Helena Beat Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Alternative Rock – October 11, 2011 », America's Music Charts (consulté le 16 octobre 2011).
    (en) « Don't Stop Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Alternative Rock – December 6, 2011 », America's Music Charts (consulté le 13 décembre 2011).
  53. Ditzian, Eric, « Foo Fighters Win, Defend Rock Music At VMAs », MTV News, MTV Networks,‎ (lire en ligne)
  54. Gottlieb, Steven, « Foster The People "Helena Beat" (Ace Norton, dir.) », Video Static, (consulté le 12 mars 2012)
  55. Gottlieb, Steven, « Foster The People "Call It What You Want" (Ace Norton, dir.) », Video Static, (consulté le 12 mars 2012)
  56. Gottlieb, Steven, « Foster The People "Don't Stop" (Daniels, dir.) », Video Static, (consulté le 12 mars 2012)
  57. « Houdini | Foster the People | Music Video », MTV, MTV Networks, (consulté le 13 mai 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :