Hippodrome ParisLongchamp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hippodrome de Longchamp)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hippodrome de Longchamp
Image illustrative de l’article Hippodrome ParisLongchamp
Généralités
Adresse 2 route des Tribunes
75016 Paris
Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 51′ 41,6″ nord, 2° 13′ 48,6″ est
Construction et ouverture
Début construction 1857
Architecte Antoine-Nicolas Bailly (1857)
Extension 1964
Utilisation
Courses notables Prix de l'Arc de Triomphe
Administration France Galop
Équipement
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Hippodrome de Longchamp
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Hippodrome de Longchamp

L'hippodrome de Longchamp, désormais[réf. nécessaire] renommé ParisLongchamp est un champ de courses hippiques situé au sud-ouest du bois de Boulogne à Paris en France. Il a été construit en 1857 par l'architecte Antoine-Nicolas Bailly sur le domaine de l'abbaye royale de Longchamp (détruite à l'époque de la Révolution française).

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous la pression du duc de Morny, le bois de Boulogne (ancien domaine royal devenu propriété de la Ville de Paris), est choisi en 1853 pour y implanter un hippodrome. Un décret impérial d'août 1854 officialise le choix du site : la plaine de Longchamp. Le , la ville le concède à la Société d'Encouragement. L'hippodrome est inauguré le dimanche en présence de l'empereur Napoléon III, de l'impératrice Eugénie et du grand-duc Constantin. Le cheval vainqueur de la première course se nomme Éclaireur.

Faisant pleinement partie du bois de Boulogne, c'est un territoire qui appartient à la ville de Paris, qui en a confié de longue date l'exploitation à l'association hippique France Galop.

La course de 1857 avec les tribunes en bois, Le Monde illustré no 3.

Le Grand Prix de Paris est créé en 1863, le Prix d'Ispahan en 1873 et le Prix de l'Arc de Triomphe en 1920. Avant la Première Guerre mondiale, le Grand Prix de Paris est la course hippique la mieux dotée au monde.

L'hippodrome connaît des heures difficiles durant les trois guerres qu'il traverse. Bombardé en 1870 et en 1943, Longchamp sert de parc à bestiaux en 1914. On y réunit des troupeaux de bœufs et de moutons en provenance des régions du Nord envahies par l'ennemi. Des soldats moissonneurs édifient sur la pelouse de magnifiques meules de paille et de foin. De son côté la Croix-Rouge américaine y dresse des ambulances pour recevoir les blessés. Enfin toujours pendant la guerre de 1914-1918, Longchamp devient un camp d'aviation [1]. À l'inverse, l'entre-deux-guerres est une sorte d'âge d'or. 126 000 spectateurs assistent ainsi au Grand Prix de Paris en 1926.

Du XIXe au milieu du XXe siècle, le public, essentiellement parisien, y accède en empruntant la ligne ferroviaire Paris-Versailles (descendant gare de Suresnes-Mont-Valérien ou gare de Suresnes-Longchamp), le chemin de fer du bois de Boulogne ou encore les services de compagnies de bateaux sur la Seine. Cela participe au désenclavement de Suresnes qui accueille, après les courses, les turfistes de Longchamp dans ses guinguettes qui peu à peu se mettent à border ses quais (cf. « Histoire de Suresnes »)[2].

Les tribunes d'origine en bois et en plâtre, restaurées après la guerre franco-prussienne de 1870, sont remplacées en 1904 par des constructions en pierre. De nouvelles tribunes ont été construites entre 1962 et 1964. Les anciennes tribunes de 1904 n'ont cependant pas été détruites mais déplacées vers le sud-ouest de l'hippodrome où elles subsistent toujours dans le prolongement des « nouvelles ».

Vers 1930, des suffragettes manifestent sur l'hippodrome[3].

Le dimanche , alors qu'il rouvre, l'hippodrome est bombardé par des avions alliés, visant les DCA installées sur le champ de course, qui ripostent mais dont une pièce est atteinte. Les bombes de l'aviation tombent alors sur l'hippodrome : six tuent et blessent de nombreux promeneurs et turfistes. Trente équipiers des équipes d'urgence de Suresnes se rendent alors sur les lieux avec la Croix-Rouge, afin de participer aux secours, acheminant les blessés vers l'hôpital Foch avec des fiacres[4]. L'hippodrome accueille plus d'un million de personnes pour les Journées mondiales de la jeunesse 1997[5].

L'hippodrome ferme ses portes à l'automne 2015 pour les rouvrir à l'issue de grandes rénovations dites « du nouveau Longchamp », le . L'architecte chargé du projet du Nouvel Hippodrome de Longchamp est Dominique Perrault à qui l'on doit la Bibliothèque nationale de France. Le montant des travaux, financés par France Galop, est estimé à 131 millions d'euros[6]. En , le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe a eu lieu exceptionnellement sur l'Hippodrome de Chantilly. L'inauguration de ParisLongchamp se déroule le . Un nouvel édifice de 160 mètres est construit, ainsi qu'une brasserie, un restaurant gastronomique prolongé d'un rooftop et une guinguette[7].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

tracé de l'hippodrome

L'hippodrome de ParisLongchamp s'étend sur 57 hectares entre la Seine et le Bois de Boulogne avec ses lieux-dits comme le moulin, le lac ou le petit bois. 48° 51′ 30,62″ N, 2° 14′ 02,23″ E. 17 hectares sont consacrés aux différentes pistes :

  • La grande piste (2 750 mètres),
  • La moyenne (2 500 mètres)
  • La petite (2 150 mètres),
  • La nouvelle (1 400 mètres),
  • La ligne droite (1 000 mètres).
  • 46 départs différents, parcours de 1 000 à 4 000 mètres. Ligne d'arrivée de 650 mètres deuxième poteau.

Depuis le haut de la tribune principale, il est possible de voir le sommet de la Tour Eiffel et des tours du quartier d'affaires de La Défense.

Liste des courses de groupe 1 se déroulant à Longchamp[modifier | modifier le code]

Mois Nom de la course Distance Conditions Allocation
Avril / mai Prix Ganay 2 100 m 4 ans et + 600 000 €
Mai Poule d'Essai des Poulains 1 600 m Poulains de 3 ans 550 000 €
Mai Poule d'Essai des Pouliches 1 600 m Pouliches de 3 ans 550 000 €
Mai Prix Saint-Alary 2 000 m Pouliches de 3 ans 250 000 €
Mai Prix d'Ispahan 1 850 m 4 ans et + 250 000 €
Juillet Grand Prix de Paris 2 400 m 3 ans 600 000 €
Septembre Prix du Moulin de Longchamp 1 600 m 3 ans et + 450 000 €
Septembre Prix Vermeille 2 400 m Pouliches de 3 ans et + 350 000 €
Octobre Prix du Cadran 4 000 m 4 ans et + 300 000 €
Octobre Prix de la Forêt 1 400 m 3 ans et + 300 000 €
Octobre Prix de l'Abbaye de Longchamp 1 000 m 2 ans et + 350 000 €
Octobre Prix de l'Opéra 2 000 m Pouliches de 3 ans et + 400 000 €
Octobre Prix Marcel Boussac 1 600 m Pouliches de 2 ans 300 000 €
Octobre Prix Jean-Luc Lagardère 1 400 m Poulains de 2 ans 350 000 €
Octobre Prix de l'Arc de Triomphe 2 400 m 3 ans et + 5 000 000 €
Octobre Prix Royal-Oak 3 100 m 3 ans et + 350 000 €

L'art à l'hippodrome de ParisLongchamp[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Des artistes célèbres ont peint des scènes de course à ParisLongchamp. Parmi eux, on peut citer Édouard Manet qui peint Les Courses à Longchamp en 1867 ou encore Edgar Degas avec Chevaux de course à Longchamp. Giuseppe De Nittis, en 1883[8]

Autres activités de l'hippodrome de ParisLongchamp[modifier | modifier le code]

Les défilés du 14 Juillet s'y déroulent de 1880 à 1914.

Le pape Jean-Paul II y célèbre une messe solennelle le devant plusieurs centaines de milliers de fidèles à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse.

Des concerts s'y tiennent. Ainsi les Rolling Stones y sont notamment à l'affiche. Le festival musical Solidays a lieu là chaque année depuis 1999.

En 2017, l'hippodrome de Longchamp accueille le festival Lollapalooza pour sa première édition à Paris. Tous les ans, vers le 20 juillet, des artistes s'y succèdent (Red Hot Chili Peppers, Lana Del Rey, Depeche Mode, Diplo, Noel Gallagher, ,The Strokes, Orelsan, Ben Harper, IAM, etc.). Le festival des 18 et 19 juillet 2020 est annulé pour cause de Covid-19[9],[10].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La 29e édition du Téléthon s'y déroule les 4 et , initialement prévue au Champ-de-Mars (Paris) ; le lieu de la manifestation ayant dû être changé suite aux attentats du , et l'hippodrome ayant étant choisi en raison du fait qu'il s'agisse d'un lieu fermé, sécurisé et non accessible au public[11].

En 2016, l'hippodrome accueille pour la première fois en France le Download Festival, qui rassemble des artistes de la scène hard rock/heavy metal.

Cyclisme à l'hippodrome de Longchamp[modifier | modifier le code]

Longchamp est depuis très longtemps (dès 1921), un lieu ancré dans l'histoire du vélo avec en particulier le critérium des As[12]. La course est gagnée quatre fois à Longchamp par Louison Bobet (1949, 1950, 1953, 1954), et aussi quatre fois par Jacques Anquetil (1959, 1960, 1963 et 1965). Et en 1966, Raymond Poulidor termine à la troisième place.

Une route réservée aux vélos fait le tour de l'hippodrome sur une longueur d'environ 3 600 mètres : l'anneau de vitesse[13]. Elle sert quotidiennement de terrain d'entraînement à des cyclistes amateurs du fait de sa longueur et de sa planéité. Le trottoir de cette route est quant à lui utilisé par de nombreux joggeurs. Un projet a été déposé au budget participatif de Paris pour l'aménagement de l'anneau cyclable autour de Longchamp[14] au budget participatif 2019. Ce projet l'emporte avec 775 votes avec un coût prévisionnel de 560 000 .

Une association, Vélo Longchamp, est à l'initiative de ce projet au budget participatif. Vélo Longchamp agit pour sécuriser la pratique de tous les cyclistes. Vélo Longchamp représentait en mai 2020 plus 6500 cyclistes. L'association compte 730 adhérents individuels. Elle travaille en lien avec la Mairie de Paris, FranceGalop et le Golf ParisLongchamp[15]. Elle demande la sécurisation et la rénovation de l'anneau cyclable de Longchamp, notamment afin d'éviter des conflits d'usage avec les utilisateurs du site de l'hippodrome (concert, courses de chevaux, événements divers - congrès du Medef, concert de rock, festival de musique, convention d'entreprise, etc.).

De nombreux cyclistes professionnels viennent rouler sur cet anneau cyclable. Par exemple, Alberto Contador est venu y faire une démonstration[16]

L'anneau cycliste de Longchamp est le segment « vélo » le plus utilisé en France. Le 3 juin 2020, les cycles connectés à STRAVA (application GPS de sport sur smartphone) ont parcourus 3 622 763 tours de Longchamp (3,6 km), soit 13 millions de kilomètres (source Strava)[17].

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Une scène de la bande-dessinée Un cow-boy à Paris (2018) de la série Lucky Luke s'y déroule[18].

Il est aussi évoqué dans le chapitre 11 de Nana, roman d'Émile Zola.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Les Échos, La Reprise des Courses », Les Annales politiques et littéraires,‎ , p. 468, 2e colonne (lire en ligne).
  2. René Sordes, Histoire de Suresnes : Des origines à 1945, Société historique de Suresnes, 1965, p. 446-447.
  3. Annie Metz, « Actualités de la bibliothèque Marguerite-Durand », Archives du féminisme, bulletin n°27, 2019, p. 17.
  4. René Sordes, Histoire de Suresnes : Des origines à 1945, Société historique de Suresnes, 1965, p. 589-590.
  5. Journées mondiales de la Jeunesse, à Paris (1997) : dossier spécial.
  6. « Économie », L'Équipe, no 22353,‎ , p. 30.
  7. Marie-Pierre Gröndahl, « L'hippodrome de Longchamp fait peau neuve », Paris Match, semaine du 3 au 9 mai 2018, p. 27.
  8. Barletta, Pincoteca De Nittis
  9. « Lollapalooza Paris à l’Hippodrome de Longchamp reporté en 2021 », sur www.sortiraparis.com (consulté le 5 juin 2020).
  10. [1].
  11. (fr) « Attentats à Paris : le Téléthon contraint au déménagement », sur RTL.fr, .
  12. « Des concurrents sur leur vélo devant la foule des spectateurs lors de... », sur Getty Images (consulté le 17 novembre 2019).
  13. « schéma directeur velo », Atelier parisien d'urbanisme (APUR) : « dans Les bois sont tous les deux équipés d'anneaux de vitesse qui sont des sites de loisirs et d'entrainement pour les cyclistes. Ils ne constituent pas des itinéraires de promenades », p. 24.
  14. « l'aménagement de l'anneau cyclable autour de Longchamp », sur budgetparticipatif.paris.fr.
  15. Benoit Goupilleau, « Association cycliste de l'Hippodrome de Longchamp », sur Association cycliste de l'Hippodrome de Longchamp (consulté le 5 juin 2020).
  16. « Cyclisme: Contador à Longchamp - 10/10 », BFMTV, (consulté le 17 novembre 2019).
  17. Strava, « Explorateur de Segment (Paris Ile de France) ».
  18. Olivier Delcroix, « La folle chevauchée parisienne de "Luke le chanceux" ! », Le Figaroscope,‎ , p. 12-14 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]