Joachim Garraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garraud.
Joachim Garraud
Description de cette image, également commentée ci-après

Joachim Garraud en 2009.

Informations générales
Naissance (47 ans)
Nantes, France
Activité principale Disc jockey, remixeur, producteur
Genre musical Complextro, electro house
Années actives 1989 à aujourd'hui
Labels Gumprod
Dim Mak Records
Zemixx
Space Invaders Music
Site officiel joachimgarraud.com

Joachim Garraud, né le à Nantes, est un DJ français, remixeur et producteur assimilé aux genres electro house et dance.

Il débute comme DJ vers les années 1990. Remixeur au cours de sa carrière pour nombreux artistes comme Dim Chris, OMD ou Kylie Minogue, il s'oriente également au début des années 2000 vers le mix de la vidéo avec l'audio. Vers cette époque, il rencontre David Guetta avec lequel il partagera nombre de productions. Il collabore avec Jean-Michel Jarre et établi des partenariats avec Serato (en) ou Pioneer afin de mettre en pratique ses idées et innovations qu'il imagine. Producteur, il a cofondé différents labels dont Gum Prod, Square Prod, Gum Records et Space Invaders Music.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié sept ans le djembe et les percussions au conservatoire, il décide de se tourner vers la musique électronique. Après des débuts sur Radio Nantes, il commence fin 1989 en tant que DJ au Boy[1], un club parisien, aux côtés de Laurent Garnier. Il se lance alors avec succès dans l'écriture et la production musicale au sein de la radio Maxximum techno(groupe CLT). Pionnier du numérique, il crée son studio d'enregistrement dans le centre de Paris, rue de Rivoli, ce qui lui permettra de remixer, ou produire des artistes tels que Paul Johnson, Deep Dish, David Bowie, Moby ou Robbie Rivera.

En 1991, il participe à une première Rave Party à Moscou, la Youri Gagarine Party qui regroupa près de 300 000 personnes. De 1993 à 1997, il participe au Festival Techno Manchester à Berlin. Il devient par ailleurs DJ résident au Queen à Paris. Le , il est DJ devant 2,4 milliards de téléspectateurs en direct des pyramides du Caire. Il produit par la suite le son du spectacle et de l'album de Jean-Michel Jarre Métamorphoses.

En 2000, Joachim Garraud crée le label Gumprod en association avec David Guetta pour enchainer en l'année suivante par la coproduction de l'album Just A Little More Love qui se vendra à 200 000 exemplaires sur toute la France. Une des pistes de l'album, Love Don't Let Me Go, vendue en single, sera d'ailleurs n°1 des clubs pendant douze semaines et se vendra à près de 500 000 exemplaires en France.

En 2003, il signe plusieurs remixes pour Kylie Minogue, OMD, Cassius ou encore Cerrone et produit l'album I love 1984 de Geyster. En 2004, il produit le single Money et l'album Guetta Blaster de David Guetta. Cette même année sort le film People dont la musique originale fut cocomposée et produite par Joachim Garraud. Il produit aussi AERO le premier album mixé en 5/1 de Jean-Michel Jarre. Joachim Garraud coécrit et produit le titre The World is Mine avec David Guetta. Il commence alors sa collaboration avec Pioneer pour le développement de nouvelles platines.

En 2005, il crée avec David Guetta le label Fuck Me I'm Famous Records. Il remixe le single Fuck them All de Mylène Farmer et fait une tournée DJ de 10 jours en Chine et au Japon. En collaboration avec Tim Deluxe, Bob Sinclar et David Guetta, Joachim Garraud sort le titre Summer Moon. Il fait aussi des remixes pour Moby, Robbie Rivera, Culture Club, Cerrone ou Eurythmics. Par ailleurs, l'album Guetta Blaster qu'il avait coproduit devient double disque d'or en France avec plus de 200 000 exemplaires vendus. Les deux podcasts Zemixx et Live Videos de Joachim sont classés 1er et 2e du Podcast Chart. Il est aussi le seul DJ français à jouer à la Love Parade à Berlin devant plus d'un million de personnes.

En 2007, Joachim Garraud est parrain de la Technoparade à Paris qui bat un record d'affluence. Il est alors le seul DJ à avoir son propre char. Il y invite d'autres DJ tels que Oliver Huntemann, Laidback Luke, Benny Benassi, DJ Sender ou David Guetta. Le forum Joachimgarraud.com devient alors le plus visité dans la catégorie Musique électronique avec 300 000 visiteurs uniques par mois. Par la suite, il signe chez Joia Records (label de la Swedish House Mafia) avec son maxi Street's Sound, il remporte le Trophée de la nuit 2007 pour « Meilleur DJ français » et est élu « meilleur DJ Electro House de l'année » en octobre lors de la remise des Burn FG DJ Awards. Il remixe avec son ami Fred Rister les tubes de David Guetta Love Is Gone, Baby When The Light qui deviendront la version officielle.

En 2008, après avoir collaboré sur l'album de David Guetta Pop Life, Joachim Garraud sort son premier album : Invasion. Il enchaîne ensuite par une tournée, « Invasion 2008 ». Juste avant le début de cette tournée il participe à la soirée Unighted organisée par Cathy Guetta et mixe ainsi aux côtés de Tiësto, David Guetta, Carl Cox et Martin Solveig. Joachim Garraud est connu pour avoir développé un nouveau concept mêlant Deejaying et improvisation musicale, un véritable concert, une performance live unique qui lui donne rapidement l'occasion de se produire aux quatre coins du monde, jusqu'au Japon. Il regroupe autour de lui une communauté dont le signe de ralliement est un Space Invader. Un de ses slogans est d'ailleurs : « Now you know the truth : Space Invaders are back ». qui veut dire « Maintenant vous connaissez la vérité : les Envahisseurs de l'espace sont de retour ».

En 2009, Joachim est élu meilleur producteur français (Only For Dj's Magazine), première grande tournée sur le continent américain.

L'année 2011 se termine avec l'annonce de la Box Invasion 2011 : le nouvel album, un DVD de trois heures, un casque WeSC-Joachim Garraud exclusif, un masque, un tee-shirt, des stickers, une space lampe, un calendrier, une clé USB.

Joachim Garraud en conférence à Music Expo 2011.

En 2011, Joachim Garraud fait la une de DJMag au Mexique, la revue spécialisée dans les musiques électroniques et DJs. Afin de développer des outils, il signe un partenariat avec Serato (en)[2] dans le cadre de ses « Live improvisés » grâce à la technologie Scratch Live & Video SL. We are the future, le premier clip issu du nouvel album de Joachim Garraud Invasion 2011 est tourné durant deux soirées (à Dijon et à Paris) au cours desquelles les Space Invaders avaient été invités à venir avec des panneaux représentant les phrases du refrain. Joachim Garraud produit Perry Farrell. Musicien, chanteur, acteur et réalisateur, il est le fondateur de groupes de rock alternatif comme Jane's Addiction et Porno for Pyros. Il est aussi le créateur du festival Lollapalooza. Un album contenant onze titres est produit par Joachim Garraud. À mi-chemin entre Pet Shop Boys, Curiosity Killed the Cat (en) et OMD, l'album sort courant 2011. La Box Invasion 2011, lancée fin décembre 2010, génère déjà près de 4 000 ventes dans quinze pays à partir de mi-mars 2011.

Il lance sur Kickstarter le projet « Producer Box »[3], une unité de stockage à fins pédagogiques, sorte de banque de sons qu'il a accumulé durant 25 ans de carrière, contenant également des outils informatiques et applications ou encore des tutoriels en vidéos[1].

Inox Festival[modifier | modifier le code]

L'inox festival est un rassemblement de musique électronique.

Inox Electronic Festival Toulouse (2002-2014)[modifier | modifier le code]

Joachim Garraud est présent depuis la seconde édition de l'Inox Electronique Festival de Toulouse en 2003, il est depuis présent a toutes les éditions chaque année consécutif. En 2015 suite a un changement de programmation et de style en underground, Joachim Garraud est absent de cette édition.

Inox Park 2009-[modifier | modifier le code]

L'Inox Park débute en 2009 ; « la première année, on a perdu beaucoup d'argent » précise Joachim Garraud[4]. Le DJ-producteur est le créateur de L'inox Park et donc est présent à toutes les éditions et clôture en fin de soirée. Il supervise également l'ensemble du déroulement de ce festival[4]. Au départ créé à Toulouse comme « Inox Electronic Festival », l’événement se déplace à Chatou sur l'Ile des Impressionnistes[5] sous le nom de « Inox Park » ou parfois « Inox Paris ». Il a lieu au mois de septembre et la programmation reste éclectique, de l'EDM à la techno ou la hard trance[5]. Si jusqu'à l'édition 2013, les organisateurs réunissent quelques grands DJ mondiaux, la programmation 2014 n’atteint pas le même niveau et entraine nombre de polémiques sur les réseaux sociaux[5]. Malgré tout le festival s'améliore en terme d’organisation et également avec l’adjonction d'une scène supplémentaire, au nom d'« Invaders », même si l'ensemble de ces scènes sont, finalement, assez tristes pour ce qui est des décors et des moyens techniques[5]. Les sets de Quentin Mosimann, Joachim Garraud, Uppermost ou Blasterjaxx restent plus particulièrement remarqués cette année là pour leurs qualité[6]. Au total, environ 19 000 personnes assistent à l'événement[7].

L'année suivante, le festival voit Steve Angello, Carnage ou Bob Sinclar parmi d'autres[8].

Inox Festival Strasbourg (2010-2011) annulé[pas clair][modifier | modifier le code]

Joachim Garraud est présent notamment lors des deux premières éditions de l'Inox Festival à Strasbourg. Le 7 novembre 2010 aux alentours de h 30, devant plus de 8 000 personnes.

Podcasts[modifier | modifier le code]

Joachim Garraud propose deux podcasts gratuits qui ont aussi contribué à sa notoriété : « ZeMixx » et « Live DJ Videos ». Le premier, ZeMixx, est un mix hebdomadaire d'une heure de nouveautés dont de nombreuses produites par Joachim Garraud.

L'autre est un ensemble de vidéos des différents événement musicaux auxquels Joachim Garraud a participé.

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Singles et remixes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rambaud - DJ Mag 2015, p. 17
  2. Rambaud - DJ Mag 2015, p. 15
  3. Rambaud - DJ Mag 2015, p. 16
  4. a et b Gomez - DJMag 2014, p. 23
  5. a, b, c et d Gomez - DJMag 2014, p. 22
  6. Gomez - DJMag 2014, p. 22 et 23
  7. « Chatou : onze interpellations en marge du festival électro », sur leparisien.fr,‎ (consulté le 12 février 2016)
  8. Pauline Macocco, « Inox Park 2015 : de Bob Sinclar à Joachim Garraud, découvrez le line-up à couper le souffle », sur funradio.fr,‎ (consulté le 12 février 2016)
  9. Ludovic Rambaud, « Joachim Garraud 'Cut This S...' », sur djmag.fr,‎

Source[modifier | modifier le code]

  • Micke Gomez, « Inox Park : 5 ans déjà », DJ Magazine (Belgique), Lyon, no 6,‎ septembre - octobre 2014, p. 22 à 23 (ISSN 2271-006x) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Ludovic Rambaud, « Joachim Garraud : le sens du partage », DJ Mag, no 12,‎ décembre 2015 - janvier 2016, p. 14 à 17 (ISSN 2271-006X) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]