Joachim Garraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joachim Garraud
Naissance (53 ans)
Nantes, France
Activité principale Disc jockey, remixeur, producteur
Genre musical acid house, new beat, techno, electro house, complextro
Années actives 1989 à aujourd'hui
Labels Gumprod
Ultra Records
Dim Mak Records
Zemixx
Space Invaders Music
UndGrdMusic
Site officiel joachimgarraud.com

Joachim Garraud, né le à Nantes[1], est un DJ français, remixeur et producteur de musique électronique.

DJ et Producteur aux multiples casquettes et couleurs musicales, il sera amené à collaborer avec des artistes aussi divers que David Guetta, Jean-Michel Jarre, Bob Sinclar, Cassius, Deep Dish ou Laurent Garnier.

Il a joué dans des festivals comme Lollapalooza au Chili et à Chicago, Coachella[2] en Californie, Electric Zoo à New-York, Exit Festival en Serbie ou Tomorrowland en Belgique…

Joachim est également producteur du festival Elektric Park (anciennement Inox Park) à Chatou dans les Yvelines, sur l'île des impressionnistes avec une capacité d'accueil de 20.000 personnes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joachim Garraud

1989 : Arrivée à Paris, il sera DJ au “Boy”, club accueillant les 1eres soirées Techno. Il produira également pour la radio Maxximum. 1991 : Mixe dans les 1ers festivals de musique électronique comme à Moscou (Gagarine Party avec 30 000 personnes), Manchester ou la Techno Parade de Berlin avec plus d'1 Million de personnes dans les rues. 1992 : Création du studio Square Prod à Paris.

1996 : Rencontre avec Jean-Michel Jarre

1999 : Co-production du show de Jean-Michel Jarre aux pyramides du Caire

Fin des années 90's : Joachim Garraud et David Guetta décident de s’associer pour créer de la musique ensemble.

2001 : Leur 1er titre “Just A Little More Love” est N°1 à Ibiza

2e single "Love Don't Let Me Go", 1er titre house classé aux USA et extrait de l'album "Just a little more love" qui sort sur le label Gumprod monté ensemble.

2004 : Co-production de l’album Guetta Blaster qui sera double disque d’or. Co-composition et co-production de la musique du film People (Jet Set 2)

2005 : Création du label F**k Me I’m Famous.

2006 : 1er DJ français à se lancer dans le podcasting[réf. nécessaire] avec iTunes d'Apple et collaborations avec Pioneer DJ.[3]

2007 : 200 000 ventes pour Love Is Gone, co-composé et co-produit avec Fred Rister. Sortie de son single Street's Sound sur Joia Records, même label que la Swedish House Mafia[pertinence contestée]. Élu meilleur DJ aux trophées de la nuit et meilleur DJ Electro House aux FG DJ Awards. Co-production de l'album Aero de Jean-Michel Jarre.

Il est parrain de la Techno Parade à Paris cette même année.

2008 : 500 000 exemplaires vendus pour l'album Pop Life et participation (ainsi que Tiësto, Carl Cox, Martin Solveig et David Guetta) à la soirée Unighted organisée par Cathy Guetta au Stade De France. Sortie la même année de son album Invasion. Il est également élu 2 x meilleur producteur français par Only For DJ's magazine.

2010 : Création du festival Elektric Park

2011 : Résidence au Space Ibiza et association avec le label Toolroom pour la compilation Ibiza 2011[4]. Sortie de son 2e album solo "Invasion 2011". 27e place au classement mondial des DJ par le magazine de référence DJ Mag.

2012 : Production de l'album Kind Heaven de Perry Farrell.

2015 : Co-production de l'album Electronica de Jean-Michel Jarre[5].

2016 : Co-production de l'album de Vitalic, Voyager[6]. Sortie de son album solo 96/24.

2017 : Sortie de son album de musique expérimentale : O.V.P (Oscillation Vibration Pulsation) composé d'une seule piste de 39 minutes et 39 secondes.

2018 : Création du label UndGrdMusic[7]

2020 : Création du bus LAGoodVibe, 1er studio d'enregistrement solaire mobile 100 % autonome.

2021 : Création du label UndGrdMelodic. Sortie d'O.V.P 2 accompagné d'un double vinyle collector.

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Singles et remixes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Joachim Garraud Biography », sur Joachim Garraud (consulté le )
  2. « Joachim Garraud @ COACHELLA festival » (consulté le )
  3. « Joachim Garraud presents PIONEER S-DJ 05 » (consulté le )
  4. (en) Toolroom Records Ibiza 2011 Vol.1 (2011, 256 kbps, File) (lire en ligne)
  5. « Jean-Michel Jarre - Electronica 1 - The Time Machine », sur Discogs (consulté le )
  6. « Vitalic - Voyager », sur Discogs (consulté le )
  7. UndGrdMusic, « Sorties musicales », sur UndGrdMusic (consulté le )
  8. Ludovic Rambaud, « Joachim Garraud 'Cut This S...' », sur djmag.fr,

Source[modifier | modifier le code]

  • Micke Gomez, « Inox Park : 5 ans déjà », DJ Magazine (Belgique), Lyon, no 6,‎ septembre - octobre 2014, p. 22 à 23 (ISSN 2271-006x) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Ludovic Rambaud, « Joachim Garraud : le sens du partage », DJ Mag, no 12,‎ décembre 2015 - janvier 2016, p. 14 à 17 (ISSN 2271-006X) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]