Mac DeMarco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mac DeMarco
Description de cette image, également commentée ci-après
Mac DeMarco en 2019
Informations générales
Nom de naissance Vernor Winfield McBriare Smith IV[1]
Naissance (30 ans)
Duncan,
Drapeau de la Colombie-Britannique Colombie-Britannique
Drapeau du Canada Canada
Activité principale Chanteur, auteur-compositeur-interprète, producteur
Genre musical Rock indépendant, rock psychédélique, jangle pop, Lo-fi
Instruments Guitare, Chant, Piano, basse, batterie et percussions
Années actives Depuis 2008
Labels Captured Tracks, Royal Mountain, Voltage Controlled Recordings, Third Man Records, Easy Eye Sound, Unfamiliar, Mac's Record Label
Influences Shuggie Otis, Steely Dan, Weezer, Jonathan Richman
Site officiel www.mac-demarco.com

McBriare Samuel Lanyon "Mac" DeMarco, né Vernor Winfield McBriare Smith IV le à Duncan (Colombie-Britannique), connu sous le nom de Mac DeMarco, est un auteur-compositeur-interprète multi-instrumentiste et un producteur de musique canadien. Après avoir fait partie du groupe Makeout Videotape, il produit cinq albums solo, Rock and Roll Night Club, 2, Salad Days, This Old Dog et Here Comes The Cowboy. En 2015, il enregistre un album instrumental intitulé Some Other Ones.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Mac DeMarco naît à Duncan de Vernor Smith III et Agnes DeMarco et grandit à Edmonton, en Alberta, au Canada. À sa naissance, il porte le nom de Vernor Winfield McBriare Smith IV en hommage à son arrière-grand-père qui était ministre des chemins de fer et des téléphones en Alberta[2]. À 5 ans, alors que son père quitte la famille, sa mère change son nom en McBriare Samuel Lanyon DeMarco[2]. Il effectue son collège à l'école McKernan. C'est durant ces années-là qu'il apprend à jouer de la guitare en prenant des leçons de sa grand-mère[3]. Pendant son lycée, il fait partie de plusieurs groupes de musiques de styles différents : rock indépendant, RnB alternatif et post-punk[4]. Il commence à fumer des cigarettes pendant son adolescence, ce qui devient plus tard une grande partie de son image[5]. Après l'obtention de son diplôme de fin d'études à Edmonton, en 2008, il déménage à Vancouver[6].

Premier album solo[modifier | modifier le code]

Mac DeMarco en concert à Seattle en 2012.

En 2009, Mac DeMarco sort un album auto-produit, Heat Wave, sous le nom de scène Makeout Videotape. L'album est édité en 500 exemplaires et se vend entièrement[4]. Il est rejoint par Alex Calder et Jen Clement et signe chez Unfamiliar Records. La même année, Makeout Videotape suit le groupe Japandroids en tournée[6]. En 2011, Mac DeMarco s'installe à Montréal et commence à enregistrer en tant qu'artiste solo. À défaut de trouver du travail en tant que musicien, il participe à des expériences médicales pour de l'argent et travaille comme constructeur routier[6]. En début d'année 2012, le label Captured Tracks annonce la signature de Mac DeMarco et il sort un LP intitulé Rock and Roll Nightclub[7]. L'album de quatre pistes propose des sketches et des chants au ralenti[7].

2 et Salad Days[modifier | modifier le code]

Rock and Roll Night Club est bien reçu par Captured Tracks, qui accepte de publier un nouvel album[8]. Cet album, intitulé 2, sort en automne 2012 et est très apprécié par la critique, notamment par Pitchfork et le New Musical Express[9],[10]. En , l'album est nommé pour le Prix de musique Polaris 2013[11]. La chaîne de distribution américaine Target achète les droits d'une de ses musiques, Moving Like Mike, pour une publicité[7]. Cela lui offre une certaine indépendance financière et lui permet de faire une tournée[7]. En , il publie un album de chansons en concert intitulé Live at Russian Recording[12].

En , DeMarco annonce la sortie de son nouvel album, Salad Days, en dévoilant le premier single Passing Out Pieces[13]. DeMarco fait sa première apparition dans un talk-show le sur le plateau de Conan, où il interprète Let Her Go, tiré de Salad Days[14]. L'album sort le , et reçoit à nouveau la désignation « meilleure nouvelle musique » par Pitchfork[15],[16]. Une série de 45 tours inédits est aussi proposée sous forme de souscription[17]. En 2014, il collabore avec Tyler, The Creator pour l'émission d'Adult Swim Loiter Squad, et apparaît également brièvement dans un segment de The Eric Andre Show[18],[19],[20].

En , DeMarco annonce la sortie d'un prochain album intitulé Another One. Le , DeMarco sort un album entièrement instrumental de neuf titres intitulé Some Other Ones, qu'il décrit comme une « bande-son pour barbecue »[21]. Plus tard le même jour, il organise une soirée d'écoute à New York pour que les fans puissent écouter Another One. Il propose alors des hot-dogs en échange de dons à une banque alimentaire[22]. Le , Captured Tracks sort le premier single de Another One, intitulé The Way You'd Love Her[23]. L'album sort le , et DeMarco dévoile en plus une vidéo montrant l'enregistrement de Another One sur YouTube[24]. DeMarco décrit l'album comme une collection de chansons d'amour : « C'est un peu comme chaque angle de ce que quelqu'un pourrait ressentir s'il avait des sentiments étranges dans sa poitrine »[25]. Another One reçoit un accueil généralement favorable de la part des critiques musicaux, avec une note de 75100 sur Metacritic[26]. Still in Rock classe cet album comme le troisième meilleur de 2015[27].

This Old Dog[modifier | modifier le code]

Le , DeMarco annonce son troisième album studio, intitulé This Old Dog en sortant deux singles, This Old Dog et My Old Man. L'album sort le et reçoit un accueil très favorable, avec une moyenne de 81100 sur Metacritic[28],[29]. Le 10 octobre 2017, DeMarco apparaît dans l'émission de Charlie Rose, où ils discutent du nouvel album, ainsi que de la relation de DeMarco avec son père, qui a influencé le titre My Old Man[30]. En conclusion de l'interview, DeMarco interprète des versions acoustiques de This Old Dog, ainsi que de Still Together[31].

Pour sa tournée 2018, DeMarco s'associe à l'organisation à but non lucratif Plus1, qui verse un dollar pour chaque billet de concert vendu à Girls Rock Camp Alliance dont le but est de « responsabiliser les filles, les jeunes transgenres et les jeunes gens de sexe différent grâce à l'éducation musicale et au mentorat »[32]. La même année, DeMarco annonce avoir créé son propre label, Mac's Record Label, et quitte ainsi Captured Tracks. Ses albums sont dès lors distribués par Caroline, un service de distribution de Universal Music Group[33].

Here Comes the Cowboy[modifier | modifier le code]

En , DeMarco annonce son quatrième album studio, Here Comes the Cowboy, et dévoile le premier single de l'album, Nobody. L'album sort le et devient ainsi la première production de DeMarco avec son label, Mac's Record Label. Une controverse naît lorsqu'il est souligné en ligne que l'album de DeMarco partage un titre similaire à Be the Cowboy de Mitski, sorti en 2018, album qui comporte également un titre nommé Nobody. Selon Pitchfork, DeMarco n'a « jamais écouté l'album de Mitski et n'a appris l'existence de son album et du titre de la chanson qu'après avoir déterminé son propre titre d'album et son single »[34]. Mitski a répondu à la controverse sur Twitter en déclarant : « Je suis sûr à 100% que Mac & moi sommes allés pêcher dans la même partie de l'inconscient collectif »[35]. L'album reçoit des critiques mitigées de la part des critiques et du public lors de sa sortie, mais marque la première apparition de DeMarco dans le Top 10 du Billboard 200 américain, à la 10e place[36].

Style[modifier | modifier le code]

Mac DeMarco mentionne Shuggie Otis, Steely Dan, Weezer et Jonathan Richman comme ses artistes favoris[37]. Ses compositions à base de guitare sont qualifiées de pop décalée[8]. Il s'inspire aussi d'artistes japonais comme Haruomi Hosono[38]. Il utilise une guitare qu'il a achetée pour 30 dollars canadiens quand il avait seize ans avec des pédales d'effets, il estime qu' « aucun musicien sérieux ne l'aurait jamais utilisée »[8]. Durant ses concerts, Mac DeMarco fait participer le public avec des blagues grivoises[39]. Il est souvent considéré comme un artiste déjanté[40],[41].

Discographie[modifier | modifier le code]

Au total, Mac DeMarco a publié six album studio, deux albums live, trois compilations, cinq extended plays (EP), trois singles et 17 clips. DeMarco fait partie de plusieurs groupes dans sa jeunesse mais ne publie aucun album[1]. Il prend ensuite le nom de scène Makeout Videotype et sort en 2009 son premier EP, Heat Wave[42]. L'année suivante, DeMarco est rejoint par Alex Calder et Jen Clement, et sort deux EP, Eating Like a Kid et Bossa Yeye, et un album studio, Ying Yang, tous auto-produits et distribués par le label Unfamiliar Records[4],[43].

En 2011, DeMarco recommence à enregistrer en solo et signe chez Captured Tracks[44]. Son EP Rock and Roll Night Club sort début 2012 et est bien reçu par les critiques de musique contemporaine[45]. Son deuxième album studio, 2, suit plus tard la même année. 2 est salué par la critique et atteint la 26e place du classement Billboard Heatseekers[46],[47]. Il est suivi du troisième album studio de DeMarco, Salad Days, en 2014, qui est également salué par la critique et atteint la 90e place du classement des albums britanniques et la 30e place du Billboard 200[48]. DeMarco sort un EP intitulé Some Other Ones et le mini-LP Another One à l'été 2015[49],[50]. Another One reçoit des critiques positives et atteint la 24e place du classement des albums britanniques[51]. Aux États-Unis, il atteint respectivement la 1re et 25e place aux classements Billboard rock et 200 et se vend à 13 000 exemplaires au cours de la première semaine[52]. This Old Dog, le quatrième album de DeMarco, est sorti à l'été 2017 et est salué par la critique[29]. Le cinquième album de DeMarco, Here Comes the Cowboy, sort en 2019 et reçoit des critiques mitigées bien qu'il se place à la 10e place du Billboard 200[36],[53].

DeMarco publie également 2 Demos, Salad Days Demos, Another (Demo) One et This Old Dog Demos, qui comportent tous les premières versions studios de ses albums sous forme de maquette non-retravaillées[54]. DeMarco prévoit également de sortir deux démos pour son album Here Comes The Cowboy, intitulées Here Comes the Cowboy Demos et Other Here Comes the Cowboy Demos[55]. En 2015, DeMarco publie Some Other Ones, un album entièrement instrumental[21]. Enfin, Live And Acoustic: Vol. 1 et Live at Russian Recording, deux albums live, sortent en 2013 respectivement pour les labels Captured Tracks et Jurassic Pop[56],[57].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)Mac DeMarco: 'I live like a scumbag, but it's cheap', The Guardian, Hermione Hoby, le 22 mars 2014, consulté le 19 avril 2020
  2. a et b (en-CA) François Marchand, « A more sensitive Mac DeMarco returns home to Edmonton », sur Edmonton Journal, (consulté le 11 juin 2020)
  3. (en) « We Interviewed Mac DeMarco's Mum », sur Kombini
  4. a b et c (en-GB) Lee Thomas-Mason·March 19 et 2019, « Get to know 'Makeout Videotape', Mac DeMarco's first band », sur Far Out Magazine, (consulté le 11 juin 2020)
  5. (en) SSENSE, « Mac DeMarco’s Slacker Wisdom », sur ssense, (consulté le 11 juin 2020)
  6. a b et c (en-US) « Mac DeMarco », sur AllMusic (consulté le 11 juin 2020)
  7. a b c et d (en) Daniel Cook, « Mac DeMarco: Alluringly Sleazy », sur NPR.org (consulté le 11 juin 2020)
  8. a b et c (en) « Interview: Mac DeMarco », sur web.archive.org, (consulté le 11 juin 2020)
  9. (en) « Mac DeMarco: 2 », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  10. (en-GB) « Mac Demarco - '2' », sur NME Music News, Reviews, Videos, Galleries, Tickets and Blogs, (consulté le 11 juin 2020)
  11. (en) « Mac DeMarco, Metric, Metz longlisted for Canada's Polaris Music Prize », sur NME, (consulté le 11 juin 2020)
  12. Evan Minsker, « Un album live de Mac DeMarco en écoute intégrale », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 11 juin 2020)
  13. (en) Evan Minsker, « Mac DeMarco Details New Album Salad Days, Shares "Passing Out Pieces" », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  14. (en) Evan Minsker, « Mac DeMarco Performs "Let Her Go" on "Conan" », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  15. « Mac DeMarco : deux nouveaux titres de l'album "Salad Days" en écoute », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 11 juin 2020)
  16. (en) « Mac DeMarco: Salad Days », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  17. (en)Mac DeMarco Announces 7" Subscription Series, Evan Minsker, Pitchfork, 1er mars 2014.
  18. (en) Corban Goble, « Mac Demarco Details Tyler, the Creator Collaboration: "Probably Extremely Offensive" », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  19. (en) « Tyler, The Creator and Mac DeMarco Lust For Grandmas in New “Loiter Squad” Skit », sur The FADER, (consulté le 11 juin 2020)
  20. « Vidéo : Mac Demarco attaqué et torturé sur le plateau de The Eric André Show », sur Konbini - All Pop Everything : #1 Media Pop Culture chez les Jeunes (consulté le 11 juin 2020)
  21. a et b (en-GB) « Mac DeMarco releases instrumental album 'Some Other Ones' », sur NME Music News, Reviews, Videos, Galleries, Tickets and Blogs, (consulté le 11 juin 2020)
  22. (en) Evan Minsker, « Mac DeMarco Throwing Listening Party and BBQ in Brooklyn Tomorrow », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  23. « "The Way You'd Love Her", le nouveau morceau de Mac DeMarco », sur Greenroom, (consulté le 11 juin 2020)
  24. « Mac DeMarco est de retour », sur Konbini - All Pop Everything : #1 Media Pop Culture chez les Jeunes (consulté le 11 juin 2020)
  25. (en) « Mac DeMarco Explains His Mini-Album Of Love Songs, Track By Track », sur NPR.org (consulté le 11 juin 2020)
  26. (en) « Another One by Mac DeMarco » (consulté le 11 juin 2020)
  27. « Best of 2015 : Best LPs - 20 to 1 », sur Still in Rock - A Garage Rock, Slacker, Post-skate Webzine (consulté le 11 juin 2020)
  28. (en-US) Daniel Kreps et Daniel Kreps, « Mac DeMarco Announces New LP 'This Old Dog,' Sets Spring Tour », sur Rolling Stone, (consulté le 11 juin 2020)
  29. a et b (en) « This Old Dog by Mac DeMarco » (consulté le 11 juin 2020)
  30. (en) Braudie Blais-Billie, « Mac DeMarco Chats, Performs “This Old Dog” on “Charlie Rose”: Watch », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  31. (en-US) « Mac DeMarco », sur Charlie Rose (consulté le 11 juin 2020)
  32. « Mac DeMarco Starts Record Label & Announces First Solo Tour », sur Billboard, (consulté le 11 juin 2020)
  33. « Mac DeMarco lance son nouveau label, le bien nommé Mac's Record Label », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 11 juin 2020)
  34. (en) Madison Bloom, « Mac DeMarco Announces New Album Here Comes the Cowboy, Shares Video for New Song “Nobody”: Watch », sur Pitchfork (consulté le 11 juin 2020)
  35. (en-GB) Far Out Staff·March 6 et 2019, « Mitski responds to claims Mac DeMarco copied her », sur Far Out Magazine, (consulté le 11 juin 2020)
  36. a et b « Logic Scores Third No. 1 Album on Billboard 200 Chart With "Confessions of a Dangerous Mind" », sur Billboard, (consulté le 11 juin 2020)
  37. (en)Guest Lists Mac DeMarco, Evan Minsker, Pitchfork, 10 octobre 2012.
  38. DIFFUS, « Mac DeMarco about John Lennon, Coldplay and Weezer | WHAT I LOVE », (consulté le 19 août 2018)
  39. (en)Live Review Mac DeMarco The Scala, London, October 28, Kevin EG Perry, NME, 15 novembre 2013.
  40. (en)Live Review Mac DeMarco Birthdays, London, November 19, Kevin EG Perry, NME, 29 novembre 2012.
  41. (en)Mac DeMarco, Cam Lindsay, Exclaim!, novembre 2012
  42. (en) « Mac DeMarco: Farts, Weird Vibes and Lots of Pinball », sur Red Bull (consulté le 11 juin 2020)
  43. « Sketchy days with Mac DeMarco », sur www.redbull.com (consulté le 11 juin 2020)
  44. (en-CA) « Makeout Videotape's Mac DeMarco Delivering Solo EP for Captured Tracks », sur exclaim.ca (consulté le 11 juin 2020)
  45. (en) « Rock and Roll Night Club by Mac DeMarco » (consulté le 11 juin 2020)
  46. (en) « Mac DeMarco — Chart history », sur Billboard (consulté le 11 juin 2020)
  47. (en) « 2 by Mac DeMarco » (consulté le 11 juin 2020)
  48. (en) « Salad Days by Mac DeMarco » (consulté le 11 juin 2020)
  49. « Some Other Ones, by Mac DeMarco », sur Makeout Videotape (consulté le 11 juin 2020)
  50. (en-GB) « Mac DeMarco adds second London Roundhouse date », sur NME Music News, Reviews, Videos, Galleries, Tickets and Blogs, (consulté le 11 juin 2020)
  51. (en) « Another One by Mac DeMarco » (consulté le 11 juin 2020)
  52. « Disturbed & Mac DeMarco Notch No. 1s on Rock Charts », sur Billboard, (consulté le 11 juin 2020)
  53. (en) « Here Comes the Cowboy by Mac DeMarco » (consulté le 11 juin 2020)
  54. « Another (Demo) One, by Mac DeMarco », sur Mac DeMarco (consulté le 11 juin 2020)
  55. « Mac DeMarco annonce deux démos pour l'album “Here Comes the Cowboy” », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 11 juin 2020)
  56. « Critique de l'album Live & Acoustic : vol 1 de Mac Demarco § Albumrock », sur www.albumrock.net (consulté le 11 juin 2020)
  57. « Live at Russian Recording, by Mac DeMarco », sur Jurassic Pop (consulté le 11 juin 2020)