Lorde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lorde
Description de cette image, également commentée ci-après

Lorde au Laneway Festival 2014 à Sydney (Australie).

Informations générales
Nom de naissance Ella Yelich-O'Connor
Naissance (18 ans)
Auckland
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Activité principale Auteure-Compositrice-Interprète
Genre musical Rock alternative
Indie Pop
Hip-Hop
Synthpop
Electro
Pop
Instruments voix, guitare
Années actives Depuis 2009
Labels Universal Music
Republic/Lava
Site officiel (en) Site officiel
Logo

Lorde (prononcé /lɔɹd/), est une auteure-compositrice-interprète et guitariste néo-zélandaise, née le à Auckland (Nouvelle-Zélande).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ella Yelich-O'Connor nait le 7 novembre 1996 à Auckland en Nouvelle-Zélande[1]. Elle est repérée à l'âge de 12 ans par Scott Maclachlan après qu'il l'ait vue chanter dans une vidéo pour un spectacle de son école[2]. MacLachlan lui fait signer un contrat chez Universal à l'âge de treize ans et elle commence à écrire des chansons en s'accompagnant de sa guitare[3],[4].

Elle rencontre le succès[5] dès mars 2013 avec son premier EP The Love Club EP, dont est extraite Royals, « pépite pop, sobre et limpide[réf. nécessaire] ». La chanson se classe numéro 1 dans plus de 15 pays (États-Unis, Canada, France, etc.) et dans les classements musicaux mondiaux, surtout le Billboard Hot 100 pendant plus de 8 semaines[6] et apparait dans le premier épisode de la saison 5 de la série télévisée américaine Vampire Diaries, tout comme sa chanson The Love Club, qui apparait dans la même série. Elle publie en septembre 2013 l'album Pure Héroine[6].

Elle écrit ses textes et elle collabore aux mélodies avec Joel Little, un compatriote[6].

Sa reprise du titre Everybody Wants to Rule the World de Tears for Fears est présente sur la bande originale de Hunger Games : L'Embrasement et est utilisée lors de la présentation du jeu Assassin's Creed Unity pour son trailer lors de l'E3 2014. Elle est également présente dans le teaser de Dracula Untold[réf. nécessaire].

Elle participe à la bande originale de la première partie de Hunger Games : La Révolte avec son titre Yellow Flicker Beat. Elle est également la directrice artistique de la bande originale du film[Quand ?][7].

Ses artistes de référence sont Billie Holiday, Sam Cooke, Etta James et Otis Redding. A l'instar de ses parents, elle admire aussi Cat Stevens, Neil Young et Fleetwood Mac à ses débuts. Les autres artistes qui inspirent Lorde sont notamment Lana Del Rey, James Blake, Yeasayer, Animal Collective, Bon Iver, Radiohead, Jamie Woon, Arcade Fire, Kurt Vonnegut, Laurie Anderson, Kanye West et Prince[réf. nécessaire].

Sollicitée dans de nombreuses entrevues, elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense des autres artistes tels Nicki Minaj, Drake, Lana Del Rey[8], Taylor Swift et Miley Cyrus[8], même si elle dément régulièrement sur son compte Twitter les propos qui lui sont attribués[pertinence contestée]. Une polémique[9] a également été lancée par la blogueuse Veronica Flores[10], celle-ci qualifiant les paroles de Royals de racistes, dont la critique serait uniquement focalisée sur les rappeurs afro-américains.

Depuis octobre 2013, Lorde est la compagne du photographe britannique James Lowe[11],[12],[13].

Autres[modifier | modifier le code]

Lorde apparait dans les épisodes 2, 3, 9 et 10 de la saison 18 de South Park sous les traits de Randy March.

Discographie[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2013: The Love Club EP

Albums[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Shahlin Graves, « Interview: Inside the mind of... Lorde », Coupdemain magazine,‎ (lire en ligne).
  • (en) Tom Cardy, « Lorde: NZ's newest pop star », The Dominion Post,‎ (lire en ligne).
  • (en) Caitlin White, « Taking Flight: 16-Year-Old Ella Yelich-O'Connor VS. Lorde, popstar », Pigeons and Planes,‎ (lire en ligne).
  • (en) Jess Etheridge, « Singer now on centre stage », Stuff.co.nz,‎ (lire en ligne).
  • (en) Keith Caulfield, « Chart Moves: Lorde's 'Love' Rises, Cody Simpson Surges, the Supremes Return to Billboard 200 », Billboard,‎ (lire en ligne).
  • Bayon, « Lorde «Pure Héroine» », Libération,‎ , p. 27 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :