Mon Laferte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mon Laferte
MX TV GESTOS MON LAFERTE (49651087132) (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Norma Monserrat Bustamante LaferteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Norma Monserrat Bustamante LaferteVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Monserrat, Mon LaferteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domicile
Mexique (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement
Tessiture
Soprano spinto (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instrument
Label
Warner Music Group (2003)
indépendante (2011 – 2015)
Universal Music Group (2015 – aujourd'hui)
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Discographie
Mon Laferte discography (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Norma Monserrat Bustamante Laferte, connue sous le nom de Mon Laferte (née à Viña del Mar, région de Valparaiso, le ) est une chanteuse et auteure-compositrice chilienne. Sa carrière musicale commence dans les bars à Valparaíso, cependant, elle connait la gloire dans son pays quand elle rejoint le programme de musique pour la jeunesse Rojo, fama contrafama (TVN). Elle est le premier artiste au Chili à obtenir un certificat Vevo en 2017, dépassant les 100 millions de vues sur Youtube avec sa vidéo Tu falta de querer (« Ton manque d'amour »)[1]. Cette même année, elle fait sa première apparition au Festival de Viña del Mar dans sa ville natale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa jeunesse (1983-2003)[modifier | modifier le code]

L’enfance de Mon est marquée par l'abandon de son père à l'âge de six ans, le rejet de sa mère et la pauvreté de son foyer. Une partie de son adolescence, elle vit avec sa mère et sa sœur cadette. L'amour de la musique naît de sa grand-mère maternelle, chanteuse de boléros.

Laferte quitte l'école à 13 ans parce qu'elle obtient une bourse dans un conservatoire de musique. Cependant, elle préfère partir en tournée avec deux musiciens locaux pour se produire dans des bars et des petites salles de Viña del Mar et de Valparaíso pour gagner de l'argent.

À 18 ans, grâce à un ami qu'elle rencontre dans la rue, elle réussit à apparaître pour la première fois à la télévision nationale[2].

Rojo, fama contra fama (2003-2007)[modifier | modifier le code]

À 20 ans, elle fait partie de la deuxième saison de Rojo, fama contra fama, une émission de téléréalité chilienne où la vie privée des participants est également exposée. Elle enregistre un album intitulé La chica de Rojo sous le nom de Monserrat Bustamante et joue dans le film Rojo, la película[2].

Premières années au Mexique (2007-2014)[modifier | modifier le code]

En 2007, elle décide de voyager au Mexique avec son petit ami du moment, dans l’espoir de repartir à zéro. La relation ne fonctionne pas et deux ans plus tard, ils se séparent.

En 2009, on lui diagnostique un cancer de la thyroïde, la forçant à se retirer de la scène.

Lorsqu'elle se rétablit, elle sort Desechable, son premier album sous le nom de Mon Laferte, en . Suivit de la tournée Gira Desechables avec 36 dates dont 23 au Mexique, 11 au Chili, 1 en Argentine et 1 au Pérou entre et .

En octobre 2011, elle participe à la clôture de la Marche pour la diversité sexuelle à Santiago du Chili avec le Mouvement d'intégration et de libération homosexuelle[3].

En 2014, après la publication de son deuxième album, Tornasol, elle tombe en dépression en raison d'une autre rupture. Pour se faire connaître, elle veut faire le tour du pays, mais elle n'a pas d'argent. Comme elle a déjà accumulé une base de fans sur les réseaux, elle ouvre un compte sur Gofundme.com et réussit à collecter plus de 9000 dollars américains[2]. Suivit de la tournée Gira Tornasol avec 68 dates dont 45 au Mexique, 17 au Chili, 2 aux États-Unis, 2 au Guatemala et 2 au Pérou entre et .

Volume 1, la révélation (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Mon Laferte, vol. 1 a été fait avec des « clous ». Son groupe fait partie d'autres projets et il ne l'aide à produire le projet que pendant son temps libre. Les paroles de cet album sont devenues des « hymnes d'amour et de chagrin », y compris Tu falta de querer (« Ton manque d'amour »), une chanson dédiée à un ancien petit ami qui l'a trompée, provoquant sa dépression[2].

Au début de 2015, l'album est devenu viral sur les réseaux, surprenant la presse internationale. À partir de là, la chanteuse commence à avoir de nombreuses opportunités. elle réussit à faire des tournées dans de nombreux pays d'Amérique latine et à se produire dans l'un de ses lieux de rêve, l'Auditorium national du Mexique[2]. Suivit de la tournée Mon Laferte Vol.1 Tour avec 61 dates, dont 49 au Mexique, 8 au Chili, 2 aux États-Unis et 2 au Pérou, entre et .

Elle repart en tournée accompagnée du chanteur mexicain Caloncho, Mon La Fruta Tour, avec 40 dates, dont 30 au Mexique, 9 aux États-Unis et 1 au Chili, entre et . En , Mon Laferte, vol. 1 est réédité avec l'enregistrement du concert de Laferte au Lunario, l'Auditorium Nacional à Mexico, et une nouvelle chanson Bonita. De plus, Mon Laferte, vol. 1, un album fait maison, a été nominé pour deux Latin Grammy Award. Le , elle est reçoit 2 récompenses aux MTV Millennial Awards : « artiste ayant eu le plus de succès » et « vidéo de l'année » pour "Tu falta de querer"

Elle enchaîne avec la tournée Si Tour Me quisieras, avec 23 dates, dont 11 aux États-Unis, 10 au Mexique, et 2 au Chili, entre et .

Le samedi , elle se présente pour la première fois de sa carrière à l'édition 2017 du Festival international de la chanson de Viña del Mar en tant que grande invitée vedette, où elle reçoit la plus haute distinction du concours: la Mouette d'Argent et d'Or, devant plus de 15 000 personnes[4]. L'euphorie du public est telle qu'ils demandent à l'organisation du festival d'octroyer la Mouette de Platine, qui n'a été donnée que deux fois dans l'histoire du festival (Luis Miguel en 2012 et Isabel Pantoja au nom de Juan Gabriel en 2017)[5]. Parce qu'il n'a pas été accordé (car le prix reconnaît la trajectoire), le public empêche la réalisation normale de l'événement pendant plus de 20 minutes, interrompant ainsi l'attribution du concours international, car ils demandent le prix et le retour sur scène de l’artiste. C’est la première fois dans l’histoire du festival que le public réclame la Mouette de Platine à un artiste. Elle devient Reine du Monstre lors de ce festival (prix attribué entre le public sur Facebook et la presse). Le elle obtient une certification Vevo pour sa vidéo «Tu falta de querer» passant les 100 millions de vues sur Youtube[1].

Amárrame, la consécration (2017-...)[modifier | modifier le code]

À partir de mi-2016, la chanteuse chilienne commence à travailler sur son quatrième album studio La trenza, qui sort le et qui comprend une valse péruvienne intitulée "Yo te qui"[6]. Suit de la tournée Amárrame Tour avec 95 dates, dont 48 au Mexique, 22 au Chili, 12 aux États-Unis, 3 en Equateur, 2 en Espagne, 2 en Colombie, 1 au Pérou, 1 en Argentine, 1 au Costa Rica, 1 au Guatemala, 1 Canada et 1 au Paraguay, entre et . En avril et , elle accompagne le chanteur colombien Juanes en tournée Amarte Tour pour 15 dates aux États-Unis et 1 date au Canada. Le , elle est nommée artiste mexicaine de l'année" aux MTV Millennial Awards.

Le sort l’album Norma alors qu'elle est en tournée en Europe pour 6 dates : Vigo, Madrid, Londres, Berlin, Paris et Barcelone.

Discographie[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Monserrat Bustamante[modifier | modifier le code]

Avec le groupe Abaddon[modifier | modifier le code]

Avec le groupe Mystica Girls[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Mon Laferte[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) Mon Laferte - Tu falta de querer, MonLaferteVevo (Youtube. Consulté le .
  2. a b c d et e (es) « La vida antes de Mon Laferte - Niu », Niu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (es) Mon Laferte]NombreMon LaferteNacimiento2 de mayo de 1983Viña del mar et Chile, « Mon Laferte - EcuRed », sur www.ecured.cu (consulté le )
  4. (es) El Mercurio S.A.P., « Mon Laferte revoluciona a la Quinta Vergara y público pide gaviota de platino | Emol.com », Emol,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (es) Cooperativa.cl, « Mon Laferte despertó al Monstruo en Viña 2017 », Cooperativa.cl,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Last Night in Orient- LNO, « Mon Laferte - Yo Te Qui », sur Last Night in Orient (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]