Death Cab for Cutie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Death Cab for Cutie
Description de cette image, également commentée ci-après
Death Cab for Cutie au Toronto Urban Roots Fest en 2016.
Informations générales
Surnom Death Cab
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif[1], rock indépendant[1], indie pop[1],[2],[3], emo
Années actives Depuis 1997
Labels Atlantic Records, Barsuk Records, Fierce Panda, Sub Pop, Grand Hotel van Cleef
Site officiel www.deathcabforcutie.com
Composition du groupe
Membres
  • Ben Gibbard
  • Nick Harmer
  • Jason McGerr
  • Dave Depper
  • Zac Rae
Anciens membres
  • Nathan Good
  • Michael Schorr
  • Chris Walla

Death Cab for Cutie est un groupe de rock indépendant américain, originaire de Bellingham, dans l'État de Washington. Formé en 1997[4], le groupe tire son nom d’une chanson satirique des Bonzo Dog Doo-Dah Band, dans leur album Gorilla. La chanson en question a également été jouée dans le film des Beatles, Magical Mystery Tour, pendant un strip-tease.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1997–2002)[modifier | modifier le code]

Death Cab For Cutie a d’abord été un projet solo de Ben Gibbard pendant qu’il était guitariste pour le groupe Pinwheel. En tant que Death Cab for Cutie, il a d’abord enregistré une cassette intitulée You Can Play These Songs with Chords (littéralement Vous pouvez jouer ces chansons avec des accords), étonnamment apprécié[5]. C’est à ce moment que Gibbard décide de fonder véritablement un groupe complet. Il recrute Christopher Walla, qui avait aussi enregistré Songs With Chords en tant que guitariste, Nicholas Harmer pour la basse et Nathan Good comme batteur. La formation sort d’abord Something About Airplanes, lors de l’été 1998.

En 2000 suit We Have the Facts and We're Voting Yes. Nathan Good quitte le groupe pendant l’enregistrement de We Have Facts. Sa contribution à The Employment Pages et à Company Calls Epilogue est conservée, mais c'est Gibbard qui joue de la batterie pour le reste de l’album. On entend pour la première fois le nouveau batteur, Michael Schorr sur The Forbidden Love EP, datant d’automne 2000. Le suivant, l’année suivante, est intitulé The Photo Album. L'édition limitée de l’album contient trois pièces bonus, qui sont ensuite regroupées sur The Stability EP

Transatlanticism (2003)[modifier | modifier le code]

En 2003, un autre changement de batteur est nécessaire. Jason McGerr, de Eureka Farm, remplace Schorr. On l’entend sur l’album suivant, Transatlanticism qui sort en octobre 2003. L'album reçoit d'ailleurs des critiques favorables et devient le meilleur album côté ventes : 225 000 copies vendues pendant sa première année. En plus, des pièces de l’album sont jouées dans les trames sonores de Newport Beach, Six Feet Under, Serial noceurs, Mean Creek, Les Experts : Miami, How I Met Your Mother et dans Californication. De son côté, Ben Gibbard se lance dans le projet électronique The Postal Service avec la sortie du premier album : Give Up.

La chanson Transatlanticism apparait dans la bande son des séries Six Feet Under et Heroes.

Plans (2004–2006)[modifier | modifier le code]

Au printemps 2004, le groupe enregistre un album live intitulé The John Byrd EP, appelé ainsi à cause de leur ingénieur de son. L’EP, sort sous l’étiquette Barsuk Records, en mars 2005, officialisant leur contrat avec eux.

En novembre 2004, Death Cab for Cutie signe un contrat « à long terme et planétaire » avec Atlantic Records, laissant Barsuk et leur réputation de groupe indie pop derrière[6]. À ce propos, Gibbard affirme que rien n’allait changer excepté qu’à la place de Barsuk tenant un 7, il y aurait la lettre “A” sur les deux côtés de la pochette de l’album à venir. Un changement majeur dans la philosophie de Gibbard, selon qui les labels majeurs « sont faits pour nous baiser et prendre notre argent[7]. » Après la signature du contrat avec Atlantic, le groupe est encore nerveux et encourage ses fans à télécharger leurs chansons sur Internet[8].

Les deux premiers singles du groupe étiqueté en tant qu’Atlantic Records sont Soul Meets Body et Crooked Teeth. L’album studio sort en août 2005. Plans est acclamé par la critique comme les fans et reçoit une nomination pour les Grammy Award dans la catégorie Best Alternative Album de 2005. La formation sort un DVD de tournée appelé Drive Well, Sleep Carefully en 2005. Une version live de la chanson Photobooth est utilisée pour la bande annonce du jeu pour Xbox 360 Project Gotham Racing 3.

Au début 2006, le groupe annonce la sortie de Directions, onze courts-métrages inspirés des chansons de l’album Plans, chacun réalisé par une personne différente. Ces vidéos sont révélés un à la fois sur le site web du groupe et un DVD est disponible depuis le 11 avril 2006. ITunes Store commence à vendre les vidéos, formatées pour iPod en mars. Lance Bangs, P.R. Brown, Ace Norton, Jeffrey Brown, Lightborne, Autumn de Wilde, Rob Schrab, Laurent Briet and Monkmus, ainsi que Aaron Stewart-Ahn font partie des réalisateurs qui ont contribué au projet. Dans le premier tome de la trilogie Ghostgirl, de Tonya Hurley, l'une des héroïnes, une gothique dénommée Scarlet, avoue que I Will Follow You into the Dark est une de ses chansons préférées. La chanson I Will Follow You into the Dark est également utilisée dans l'épisode 2 de la saison 8 de Srubs.

Narrow Stairs (2007–2009)[modifier | modifier le code]

Death Cab for Cutie lors d'une prise de photo.

Le 18 mars 2008, le groupe sort I Will Possess Your Heart le premier single de Narrow Stairs, leur septième album studio. Le morceau se décline en deux versions : la version de l'album et celle destinée aux radios nationales, beaucoup moins longue. L'album, quant à lui, sort le 13 mai 2008 dans le monde entier et remporte dès sa sortie un franc succès, en se plaçant à la première place du Billboard 200 le 31 mai de la même année. Le groupe entame alors une tournée particulièrement longue, passant par deux fois en Europe.

Toujours en tournée nationale, un EP est annoncé officiellement le 16 mars 2009. Intitulé The Open Door, il contiendra cinq chansons et sortira en version électronique le 31 mars 2009. Il faudra attendre le 14 avril pour l'apercevoir dans les magasins du monde entier. En 2009, le groupe réalise également la chanson Meet Me on the Equinox qui sera la bande originale du film Twilight, chapitre II : Tentation.

Codes and Keys (2010–2012)[modifier | modifier le code]

Le , le groupe annonce la sortie d'un nouvel album portant le nom de Codes and Keys au cours du printemps. Ce septième album est publié le 31 mai 2011[9]. Ben Gibbard et Nick Harmer considèrent qu'il y a moins de morceaux de guitare comparé aux précédents albums[10].

En mars 2011, Ben Gibbard joue un nouveau morceau des Death Cab for Cutie à un concert solo à San Francisco, dont le titre sera révélée ; Codes and Keys. La liste des pistes est révélée sur le site web du groupe le 15 mars 2011[11]. Au début de l'an 2011, le site npr.org classe l'album Transatlanticism parmi les 50 albums les plus importants de la décennie. Le groupe et annoncé pour l'Ottawa Bluesfest du 17 juillet 2011, mais la scène s'est effondré à cause de mauvaises conditions météorologiques[12].

En 2012, le groupe tourne à l'international passant par l'Australie, la Nouvelle-Zélande puis l'Asie du Sud-Est[13]. En avril et mai, le groupe tourne aux États-Unis avec les membres de Magik*Magik Orchestra, qui ont collaboré sur les morceaux de Codes and Keys[14]. Après avoir participé au Bunbury Music Festival de Cincinnati, le groupe joue à plusieurs festivals estivaux en Europe.

Kintsugi (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Le 13 août 2014, après 17 ans au sein de Death Cab for Cutie, le guitariste Chris Walla annonce son intention de se séparer du groupe. Il explique alors qu'il souhaite « ...continuer à faire de la musique, à produire des disques, et à pécher par excès de bienveillance et de beauté autant que possible. » La dernière prestation de Chris Walla avec Death Cab for Cutie se tint le 13 septembre 2014 au festival musical Rifflandia à Victoria, au Canada.

Style musical[modifier | modifier le code]

Le style musical de Death Cab for Cutie est catégorisé rock indépendant[1],[15],[16], indie pop[1],[2],[3], emo[17],[18],[19],[20] et rock alternatif[1]. Les premiers morceaux de Death Cab sur You Can Play These Songs with Chords sont décrits par Rolling Stone d'« émotion à travers un manque d'émotion[21]. » Pitchfork remarque aussi que la cassette est en « ultra-lo-fi »[22].

Apparitions[modifier | modifier le code]

Le nom du groupe est cité lors de la saison 1 de la série américaine Brothers and Sisters, mais la version française, sans doute à cause d'une erreur de traduction ou du doubleur, transforme le nom de Death Cab for Cutie en Death Cab for Chili.

Le groupe est aussi cité dans la série Californication où la fille de Hank dit les écouter sur son ipod, ainsi que dans la série NewPort Beach, où celui-ci est le groupé préféré de Seth.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • The Forbidden Love (2000)
  • The Stability (2002)
  • Studio X Sessions (2004)
  • The John Byrd (2005)
  • The Open Door (2009)

Albums virtuels[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Position Single Release Album
US Hot 100 US Modern Rock UK Singles Chart
2002 Stability Stability EP Stability EP
2002 A Movie Script Ending A Movie Script Ending The Photo Album
2002 I Was a Kaleidoscope I Was a Kaleidoscope The Photo Album
2002 We Laugh Indoors We Laugh Indoors The Photo Album
2003 The New Year The New Year Transatlanticism
2004 The Sound of Settling #37 The Sound of Settling Transatlanticism
2004 Title and Registration Title And Registration Transatlanticism
2005 Soul Meets Body #60 #5 Soul Meets Body Plans
2006 Crooked Teeth #10 #69 Crooked Teeth Plans
2006 I Will Follow You Into the Dark #28 #66 I Will Follow You Into the Dark Plans
2008 I Will Possess Your Heart I Will Possess Your Heart Narrow Stairs

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2011 - Live at the Mt Baker Theatre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Andrew Leahey, « Death Cab for Cutie », AllMusic, (consulté le 19 août 2011)
  2. a et b (en) « Death Cab for Cutie: Codes and Keys | Music Review », Slant Magazine (consulté le 19 août 2011)
  3. a et b (en) « CD review: Death Cab for Cutie », Las Vegas Weekly (consulté le 19 août 2011)
  4. (en) « Zooey Deschanel and Ben Gibbard Split », ibtimes.com, (consulté le 13 novembre 2011).
  5. Rob Mitchum, « You Can Play These Songs with Chords Review », Pitchfork, (consulté le 27 avril 2008).
  6. (en) Carolyn Horwitz, « Death Cab For Cutie Signs To Atlantic », Billboard, (consulté le 28 avril 2008).
  7. AversionSchild Aversion.com: Get the Facts, par Matt Schild, en date du 14 octobre 2006
  8. (en) Bendery, Jennifer, « Movin' on Up (Without Sellin' on Out): An Interview with Jason Castro », PopMatters, (consulté le 26 avril 2008).
  9. (en) « official website », deathcabforcutie.com, (consulté le 15 février 2011)
  10. (en) « Progress Report: Death Cab For Cutie », Stereogum, (consulté le 16 décembre 2010).
  11. (en) « Hear Ben Gibbard Play New Death Cab Song », TwentyFourBit, (consulté le 16 décembre 2010).
  12. (en) « Ottawa Bluesfest stage collapse 'a freak situation' », CBC News, (consulté le 26 août 2011).
  13. (en) « Death Cab For Cutie Tour dates », official band website (consulté le 6 janvier 2012)
  14. (en) « A Magikal Death Cab Tour », Pollstar (consulté le 21 janvier 2012).
  15. Mark Beaumont, « Death Cab for Cutie – review | Music », The Guardian, Londres,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « » Album Review: Death Cab For Cutie – Codes and Keys », Reviewedmusic.com (consulté le 19 août 2011).
  17. (en) « Ben Gibbard Can't Define 'Emo,' Either », Spinner, (consulté le 19 août 2011).
  18. (en) « Watch: Death Cab Play "VH1 Storytellers" », Pitchfork (consulté le 19 août 2011)
  19. Nick Catucci, « Death Cab for Cutie Makes the Most Emo Video in History – Vulture », Nymag.com, (consulté le 19 août 2011)
  20. (en) Jim DeRogatis, « Album review: Death Cab for Cutie, "Codes and Keys" (Atlantic) », WBEZ (consulté le 26 août 2011)
  21. (en) Jenny Eliscu, « Death Cab for Cutie – You Can Play These Songs with Chords », Rolling Stone, (consulté le 21 juillet 2008)
  22. (en) Rob Mitchum, « Death Cab for Cutie: You Can Play These Songs with Chords », Pitchfork, (consulté le 21 juillet 2008).

Liens externes[modifier | modifier le code]