The Killers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Killers.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les films, voir Les Tueurs.
The Killers
Description de cette image, également commentée ci-après
The Killers en concert en 2006. De gauche à droite : Dave Keuning, Ronnie Vannucci Jr., Brandon Flowers, et Mark Stoermer.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Post-punk (revival), rock alternatif, rock indépendant, new wave, heartland rock
Années actives Depuis 2002
Labels MCA Records, Inc., Island Records, Lizard King Records
Site officiel www.thekillersmusic.com
Composition du groupe
Membres Brandon Flowers
Dave Keuning
Mark Stoermer
Ronnie Vannucci Jr.
Anciens membres Dell Neal
Matt Norcross
Brian Havens

The Killers est un groupe de rock alternatif américain, originaire de Las Vegas dans le Nevada. Formé en 2002, il se compose de Brandon Flowers, David Brent « Dave » Keuning, Mark Stoermer et Ronald « Ronnie » Vannucci Jr.

Leur musique est influencée par des références incontournables des années 1980 et des années 1990 comme Depeche Mode, Magnum, Oasis, David Bowie, Duran Duran, The Cars, New Order ou encore The Smiths. Leur premier album Hot Fuss (2004) est un succès mondial. Le groupe sort son second opus Sam's Town (2006). S'ensuit une compilation de nouvelles chansons, d'inédites et de faces B intitulée Sawdust (2007). La vente cumulée de ces 3 albums atteint les 12 millions d'exemplaires et assoit les Killers comme une valeur sûre de la scène internationale. Ils reviennent sur les devants de celle-ci avec la sortie de leur album Day and Age le 24 novembre 2008. Puis, après une interruption de quatre ans, au cours laquelle Brandon et Ronnie ont tous deux sorti un album solo, ils reviennent avec Battle Born.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prémices (2001–2003)[modifier | modifier le code]

Tout commence en 2001, lorsque Brandon Flowers est abandonné par son premier groupe Blush Response pour avoir refusé de suivre le reste de la formation à Los Angeles[1]. Après leur départ, il lit un journal local nommé "Las Vegas Weekly" et tombe sur une annonce du futur guitariste Dave Keuning dans laquelle il fait part de son désir de former un groupe qui aurait notamment dans ses influences Oasis. En citant ce groupe, Brandon y voit un signe du destin et les deux hommes se rencontrent. Le courant entre eux passe très vite et les deux musiciens composent rapidement leur premier hit Mr. Brightside. Ils se mettent alors en quête d'un batteur et d'un bassiste pour compléter la formation. Après plusieurs auditions, ils trouvent Ronnie Vannucci Jr. et Mark Stoermer aptes à remplir ces rôles. Le quatuor est désormais formé et leur choix concernant le nom du groupe se porte sur "The Killers" : un nom inscrit sur la grosse caisse d'un groupe fictif mis en scène dans le clip vidéo Crystal de New Order.

Le groupe joue pour la première fois dans un bar de Las Vegas The Ritual. Tout en écumant les salles de la ville, ils retiennent l'attention d'un représentant britannique de Warner Bros à qui ils offrent leur démo. Ne donnant pas suite à leur rencontre, le représentant montre malgré tout cette démo à un ami travaillant pour le label anglais Lizard King, chez qui ils signeront finalement.

Hot Fuss (2003–2006)[modifier | modifier le code]

Flowers et Keuning en 2005.

Le , la chanson Mr. Brightside est utilisée pour l'émission de Zane Lowe à la BBC Radio 1 au Royaume-Uni[2]. The Killers voyagent jusqu'à Londres pour y jouer. Le 29 septembre 2003, Mr. Brightside est publié dans le pays aux formats CD et vinyles et est positivement accueilli par la presse spécialisée[3]. En conséquence du buzz généré au Royaume-Uni, quelques labels (major) américains commencent à s'intéresser au groupe et ce dernier est invité au ASCAP CMJ Music Marathon de New York[4]. Ils finiront par signer au label Island Def Jam[5]. Le groupe termine l'enregistrement de Hot Fuss en novembre 2003 avec Jeff Saltzman.

Les Killers sortent leur premier album Hot Fuss le chez Lizard King Records, puis aux États-Unis et en France le 15 juin de la même année chez Island Records et Universal[6]. Le succès ne se fait pas attendre : la presse spécialisée félicite l'album[7], et ce dernier devient numéro un des charts en Angleterre, en Irlande et en Australie, une 7e place aux États-Unis, et l'album se hissera même en 8e position dans les charts hexagonaux[8]. Le groupe s'illustre surtout avec leurs deux premiers singles Somebody Told Me et Mr. Brightside, véritables cartons au Royaume-Uni et en Amérique du Nord. En avril 2005, l'album est certifié triple-disque de platine par la RIAA[9].

Leur succèdent All These Things that I've Done et Smile Like You Mean It. De plus, le buzz est alimenté par des couvertures, sujets et interviews de magazines comme Magic, revue pop moderne, Les Inrockuptibles, Rolling Stone ou encore NME qui encensent leur premier opus. Le support télévisuel n'est pas en reste : le clip de Somebody Told Me et Mr. Brightside sont en fortes rotations sur MCM, M6 Music Rock ou MTV pour ne citer qu'eux. C'est à cette même période que les quatre garçons font une apparition dans la seconde saison de la série américaine Newport Beach dans laquelle ils jouent leur propre rôle. En juillet 2005, ils font une apparition remarquée au concert du Live 8 où ils interprètent All These Things That I've Done dont le leitmotiv « I've got a soul but I'm not a soldier » sera repris par U2, Coldplay et Robbie Williams pendant leur performance. Le , Bono invite Brandon Flowers sur une scène de Las Vegas durant leur Vertigo Tour pour y chanter In a Little While, un titre qui figure sur leur dixième album, All That You Can't Leave Behind. Finalement, Hot Fuss s'écoulera à près de sept millions d'exemplaires dans le monde dont trois millions aux États-Unis et à 150 000 exemplaires en France[réf. nécessaire]. En Angleterre, l'album connaît une belle longévité puisqu'il figure régulièrement dans le top 100 hebdomadaire.

Sam's Town et Sawdust (2006–2008)[modifier | modifier le code]

Le deuxième album du groupe Sam's Town, est publié le en Europe et le 3 octobre 2006 aux États-Unis[10],[11]. Cet opus, qualifié par Brandon Flowers lui-même comme « l'un des meilleurs albums de ces vingt dernières années », connaît un accueil moins dithyrambique ; ce qui n'empêche pas les ventes de s'emballer[12]. En une semaine d'exploitation, Sam's Town se vend à plus de 706 000 exemplaires en s'illustrant en tête des charts anglais, irlandais et canadiens[13]. Il obtient notamment une honorable 2e place dans leur pays mais une décevante 30e place en France[réf. nécessaire]. Toutefois, la barre symbolique du million d'exemplaires est rapidement franchie en janvier 2007. De cet album sont extraits quatre singles dont le premier When You Were Young accroche la 5e place sur les plateformes de téléchargement en Angleterre, puis, à sa sortie physique, il s'octroie la seconde place. Puis Bones lui succède au mois de novembre. Sa sortie est surtout remarquée par son clip vidéo réalisé par Tim Burton. Viennent enfin en février Read My Mind et en juin For Reasons Unknown.

Au milieu de leur tournée mondiale, le groupe s'arrête à Londres pour y enregistrer une chanson de Noël A Great Big Sled - dont l'intégralité des bénéfices reviennent à Product Red - mais également une session acoustique dans les mythiques Studios Abbey Road. Il y jouent plusieurs titres de leur dernier album mais également un titre qui a fait le succès de Dire Straits, Romeo and Juliet. Cette reprise figurera parmi les dizaines de chansons qui composeront Sawdust. Le , cette compilation voit le jour. Elle comprend des faces B, des nouvelles chansons ainsi que des inédites et des reprises. Le premier single est Tranquilize une collaboration avec Lou Reed sortie en octobre 2007. La compilation se compose entre autres de Shadowplay, une reprise du groupe Joy Division qui sera utilisée comme bande-son du film consacré à la vie du leader Ian Curtis, Control[14], Leave the Bourbon on the Shelf qui clôt la trilogie du meurtre avec Midnight Show et Jenny Was a Friend of Mine, mais aussi Move Away utilisée comme bande-son de Spider-Man 3. Un mois après la sortie de Sawdust, le groupe sort leur deuxième chanson de Noël Don't Shoot Me Santa dont les fonds seront une fois de plus reversés à Product Red.

Au terme de ces deux années où le groupe aura participé à plus de 200 concerts et festivals confondus, plus de 5,5 millions d'exemplaires de Sam's Town se sont vendus dans le monde. Quant à Sawdust, il affiche une vente supérieure à un million d'exemplaires.

Day and Age (2008–2010)[modifier | modifier le code]

The Killers en 2009.

Ils publient leur single Human en octobre 2008, single décrit par Brandon Flowers comme un « mélange entre Johnny Cash et les Pet Shop Boys. » La chanson devient un succès international[15]. Day and Age, le troisième album du groupe, est publié le en Europe et le 25 novembre 2008 dans le reste du monde. Produit par Stuart Price qui a déjà travaillé avec le groupe sur le Thin White Duke remix de Mr. Brightside et sur Sawdust -, le premier single s'intitule Human et est sorti le 23 septembre 2008. L'album atteint la sixième place du Billboard 200[16]. Par la sutie, le groupe sort comme chaque année pour la troisième fois, une chanson de Noël en décembre 2008, il s'agit de Joseph, Better You Than Me, une collaboration avec Elton John. Sortiront également de l'album les singles Spaceman, The World We Live In et A Dustland Fairytale. Day and Age compte un peu plus de rois millions d'albums dans le monde dont un million vendu en Europe.

Le groupe effectue la tournée Day and Age qu'ils effectuent sur tous les continents à l'exception de l'Antarctique, et jouent aux festivals Lollapalooza et Coachella pour la prmeière fois. La tournée nommée comme l'une des 50 meilleures effectuées en 2009[17]. En juillet 2009, ils publient Hotel California des Eagles sur la compilation Rhythms del Mundo Classics. Le live Live From The Royal Albert Hall sort en novembre en DVD et CD. Ils publient également A White Demon Love Song sur la bande originale de Twilight, chapitre II : Tentation. Leur chanson de Noël annuelle de 2009 est Happy Birthday Guadalupe, disponible le 1er décembre.

Beaucoup de fausses rumeurs circulent sur Internet à propos du départ de l'un des membres du groupe pour une carrière solo, mais l'information a été démentie. Cependant, après l'apparition d'un mystérieux compte à rebours sur le site Internet des Killers, Brandon Flowers confirme la sortie prochaine d'un album solo intitulé Flamingo. Le groupe a cependant déclaré que cette parenthèse n'est que temporaire. Le groupe devrait sortir un album de reprises prochainement. De son côté, le batteur Ronnie Vannucci Jr. s'est associé à deux membres de Keane pour prendre part au supergroupe Mt. Desolation. En 2010 encore, le groupe propose une nouvelle chanson de Noël qui a pour titre Boots.

Battle Born (2011–2015)[modifier | modifier le code]

Brandon Flowers en 2012.

Le groupe revient en concert en 2011 en tête d'affiche du Lollapalooza à Santiago, au Chili, le 2 avril 2011[18]. Ils jouent aussi à la fermeture du concert Top of the Mountain à Ischgl, en Autriche, le 30 avril 2011[19]. Ils jouent en tête d'affiche du Hard Rock Calling pour la deuxième fois ay Hyde Park, à Londres, le 24 juin 2011[20]. Le groupe entre en studio en 2011 après une pause de trois ans pour enregistrer un cinquième disque, Battle Born, leur quatrième album studio.

Le 10 juillet 2012, le premier single de l'album fait son apparition sur la toile et à la radio, Runaways. La chanson sort par la suite sur des plates-formes de téléchargement comme iTunes le 17 juillet en Amérique, tandis qu'elle sortira en Grande-Bretagne uniquement le 9 septembre. Le 26 juillet 2012, le clip est mis en ligne et récolte un million de vues en seulement quatre jours. Le 22 juin 2013, le groupe joue son plus gros concert en date, avec une capacité maximum de 90 000 spectacteurs au Wembley Stadium[21]. En septembre 2013 est publié Shot at the Night, morceau inédit précédant la compilation Direct Hits.

Le 11 septembre 2013, le groupe tweete une image comprenant un code en morse. Il se traduit par The Killers Shot at the Night. Le 16 septembre 2013, exctement dix jorus après leur concert à Londres, The Killers publient Shot at the Night, produit par Anthony Gonzalez. Ils révèlent aussi la sortie d'une compilation, intitulée Direct Hits, publiée le 11 novembre 2013[22],[23].

Wonderful Wonderful (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Ils enregistrent les chansons de Noël The Cowboy's Christmas Ball (2011), I Feel It in My Bones (2012) Christmas in L.A. (2013), Joel the Lump of Coal (2014), Dirt Sledding (2015), et I'll Be Home for Christmas (2016). Le , ils publient Don't Waste Your Wishes, un album reprenant leurs différents morceaux parus pour Noël depuis 10 ans. Ils ne publient cependant plus de chanson de Noël pour 2017 et les années suivantes[24].

L'album Wonderful Wonderful est annoncé pour le . Un premier extrait, The Man, est publié le [25]. La chanson comprend notamment des extraits échantillonnés de titres de Kool and the Gang (Spirit of the Boogie) et de David Bowie (Fame). Le groupe annonce sa participation au 2017 AFL Grand Final de Melbourne, en Australie, le 30 septembre 2017[26].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie des Killers.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations et albums live[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  •  : Somebody Told Me
  • 2004 : Mr Brightside
  • 2004 : All These Things That I've Done
  •  : Smile Like You Mean It
  •  : When You Were Young
  • 2006 : Bones
  • 2006 : A Great Big Sled
  •  : Read My Mind
  • 2007 : For Reasons Unknown
  • 2007 : Tranquilize (feat. Lou Reed)
  • 2007 : Shadowplay
  • 2007 : Don't Shoot Me Santa
  •  : Human
  • 2008 : Joseph, Better You Than Me (feat. Elton John et Neil Tennant)
  •  : Spaceman
  • 2009 : The World We Live In
  • 2009 : A Dustland Fairytale
  • 2009 : Happy Birthday Guadalupe
  •  : Boots
  •  : The Cowboy's Christmas Ball
  •  : Runaways
  • 2012 : Miss Atomic Bomb
  • 2012 : Here With Me
  • 2012 : I Feel It In My Bones
  •  : Shot At the Night
  • 2013 : Just Another Girl
  • 2013 : Christmas in L.A.'
  •  : Joel the Lump of Coal'
  •  : Dirt Sledding
  •  : I'll Be Home for Christmas
  •  : The Man

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alan Sculley, « Brandon Flowers Speaks », (consulté le 15 mars 2013).
  2. (en) « Radio 1 – Zane Lowe – Tracklisting », BBC (consulté le 6 septembre 2010).
  3. (en) « The Killers: Mr Brightside », NME, .
  4. (en) « ASCAP Bands Rock the 2003 CMJ Music Marathon! », ASCAP.
  5. (en) Mike Kalil, « In Depth: Killers Rising », Los Angeles Review Journal,
  6. (en) « Let's-start-a-band ad in newspaper created Killers », The Seattle Times, (consulté le 26 avril 2008)
  7. (en) « Reviews for Hot Fuss by The Killers », Metacritic (consulté le 16 juillet 2014).
  8. (en) Nixon, Chris, « Can Killers regain form at UCSD? Stay tuned », The San Diego Union-Tribune, (consulté le 2 mai 2008).
  9. (en) « Thomas Makes Billboard History », Billboard, (consulté le 16 juillet 2014).
  10. (en) Cohen, Jonathan, « The Killers Debut 'Sam's Town' In New York », Billboard, (consulté le 2 mai 2008).
  11. (en) Elizabeth Goodman, « On the Charts: Evanescence Debut at Number One, Killers Defy Weak Reviews », .
  12. (en) « Reviews for Sam's Town by The Killers », Metacritic (consulté le 16 juillet 2014).
  13. (en) Bracelin, Jason, « Killers' second album strikes higher chord », Las Vegas Review-Journal, .
  14. (en) Ben Rayner, « Celine takes a chance », Toronto Star, (consulté le 2 mai 2008).
  15. (en) Trendell, Andrew, « "Human" by The Killers voted 'most baffling lyric' », Gigwise, .
  16. e (en) « Day & Age — The Killers », Billboard, .
  17. (en) « 2009 Year End Top 50 Worldwide Concert Tours », Pollstar
  18. (es) « The Killers, Jane's Addiction y Kanye West encabezan el primer show internacional de Lollapalooza », Puntoticket.com (consulté le 13 septembre 2015).
  19. (de) « Ischgl – Fulminanter Saisonabschluss mit "The Killers" », Ischgl.com (consulté le 13 septembre 2015).
  20. (en) Adam Bychawski, « The Killers to headline London's Hard Rock Calling – ticket details », NME, (consulté le 17 août 2011).
  21. (en) Mark Beaumont, « The Killers – review », The Guardian, Londres,‎ (lire en ligne).
  22. (en) Kyle McGovern, « The Killers Team With M83 for One Glistening 'Shot at the Night' », Spin,
  23. (en) Kim Carr, « The Killers are red-faced after releasing greatest hits album », Daily Star, .
  24. (en) « The Killers Say They’re “Finished” With Releasing Christmas Songs », sur musicfeeds.com, (consulté le 8 décembre 2017).
  25. (en) (en) Ian Gittins, « The Killers review – snake-hipped showman delivers synth-rock glory », The Guardian, (ISSN 0261-3077, consulté le 9 juillet 2017)
  26. (en) « AFL locks in Grand Final entertainment, NRL close to confirming its entertainment », sur FoxSports, (consulté le 8 juin 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :