Laize-la-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laize-la-Ville
Laize-la-Ville
Vue partielle du village de Laize-la-Ville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Évrecy
Intercommunalité Communauté de communes Vallées de l'Orne et de l'Odon
Statut Commune déléguée
Maire délégué Dominique Rose
2017-2020
Code postal 14320
Code commune 14349
Démographie
Gentilé Laiziens ou Laizois
Population 760 hab. (2015)
Densité 432 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 56″ nord, 0° 22′ 52″ ouest
Altitude Min. 15 m
Max. 74 m
Superficie 1,76 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Laize-Clinchamps
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Laize-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Laize-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Laize-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Laize-la-Ville

Laize-la-Ville est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 760 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en plaine de Caen. Son bourg est à 8,5 km au nord-ouest de Bretteville-sur-Laize, à 11 km à l'est d'Évrecy et à 12 km au sud de Caen[1].

Le village est bâti sur le flanc du vallon de la Laize, origine du nom de la commune. C'est un affluent de l'Orne.

À proximité immédiate de la commune, se trouve le site géologique appelé le synclinal de May[2].

Communes limitrophes de Laize-la-Ville[3]
Clinchamps-sur-Orne May-sur-Orne Fontenay-le-Marmion
Clinchamps-sur-Orne Laize-la-Ville[3] Fontenay-le-Marmion
Fresney-le-Puceux
Boulon Boulon Fresney-le-Puceux
Boulon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Lesiam vers 1034[4]. Le toponyme est emprunté à l'hydronyme de la rivière qui contourne le bourg[4]. Le second élément a été ajouté pour différencier le village de la rivière[5].

Le gentilé est Laizien ou Laizois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une église est mentionnée dans un texte antérieur à 1066. La paroisse Notre-Dame de Laize, l'ancien nom du village, figure dans une charte de l'abbaye de Barbery en 1273. L'église Notre-Dame actuelle est datée du (XIIe et XVIIIe siècles).

Le , la commune est libérée par le régiment canadien Fusiliers Mont-Royal de Montréal lors de l'opération Totalize. La rue principale porte le nom de ce régiment libérateur et la place municipale, où se déroule la fête annuelle de la Saint-Matthieu, le nom de place du 8-août.

Laize-la-Ville est connue dans toute l'Europe sur le plan minéralogique[réf. nécessaire]. En effet, cette ville abritait autrefois une célèbre mine de barytine bleue de qualité. Le secteur minier y est aujourd'hui fermé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1959 René Goutard    
1959 1966 Pierre Coudère    
1966 1989 Alain Geffroy-Lemoine    
1989[6] Mars 2014 André Prévert SE Cadre commercial
Mars 2014[7] En cours Dominique Rose SE Officier de gendarmerie en retraite
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10],[Note 2].

En 2015, la commune comptait 760 habitants, en augmentation de 22,78 % par rapport à 2010 (Calvados : 1,56 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
227159205203212215195223231
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
235225209206185185193177175
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
142154135156175168191152161
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
213190203244347319428619760
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame (XIIe et XVIIIe siècles).
  • Partie restante d'un ancien bâtiment construit en 1701, peut être une chanoinerie, propriété privée, dont sa porte est surmontée d'un pot à feu.
  • Ferme de style normand construite au début du XXe siècle. Deux petits épis de faîtage surmontent la toiture à quatre pans en tuiles percée de deux lucarnes. Cette ferme est une propriété privée qui possède son propre château d'eau ayant la particularité d'être à colombages.
  • Une ancienne grange dîmière.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football Club Laize-Clinchamps fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[13].

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • La fête de la Saint-Matthieu se déroule chaque année au mois de septembre et accueille des manèges et une foire à tout.
  • Un Club de l'amitié organise diverses activités au cours de l'année telles que des randonnées promenades, le réveillon de la saint Sylvestre, la coutume du Mardi gras, des voyages et un repas dansant. Il propose des sections « gym douce » et « country ».


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Lithothèque de Normandie : site de Laize-la-Ville
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 156
  6. « André Prévert sacré maire honoraire par son successeur », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 avril 2015)
  7. « Dominique Rose a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 avril 2015)
  8. « Laize-la-Ville (14320) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 mai 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .
  13. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – FC Laize-Clinchamps » (consulté le 19 avril 2015)

Autres sources[modifier | modifier le code]

  • Archives municipales
  • « Laize-la-Ville », dans Louis Le Roc'h Morgère, Bernard Gourbin, Philippe Bernouis, et al., Le Patrimoine des communes du Calvados, coll. « Le Patrimoine des communes de France », éd. Flohic, Paris, 2001, 1715 p. (ISBN 2-84234-111-2)