Concerto pour violoncelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un concerto pour violoncelle est une œuvre concertante pour violoncelle solo et un ensemble instrumental, habituellement un orchestre.

Ce type de pièce a été composé depuis la période Baroque, mais contrairement au violon, le violoncelle a dû faire face à la concurrence de la viole de gambe (voir les œuvres de Marin Marais), instrument plus ancien et mieux établi. Ainsi, peu de concertos majeurs pour violoncelle ont été composés avant le XIXe siècle aux exceptions notables des concertos de Vivaldi, de C.P.E. Bach, d'Haydn et de Boccherini. La pleine reconnaissance du violoncelle comme instrument solo est venue durant la période romantique avec les concertos de Schumann, Lalo, Saint-Saëns et Dvořák. À partir de ce moment-là les concertos pour violoncelle sont devenus de plus en plus fréquents. Les compositeurs du XXe siècle ont fait du violoncelle un instrument courant pour les concertos aux côtés du piano et du violon. Parmi les concertos pour violoncelle notables de la première moitié du XXe siècle, se ressortent ceux d'Elgar, de Prokofiev, de Barber et d'Hindemith. La plupart des compositeurs en activité après la Seconde Guerre mondiale (Chostakovitch, Ligeti, Britten, Dutilleux, Lutoslawski et Penderecki entre autres) en ont composé au moins un.

Une considération particulière dont doivent tenir compte les compositeurs avec le violoncelle (ainsi qu'avec tous les instruments graves) est le problème de la projection. Contrairement aux instruments comme le violon, dont les aigus se projettent facilement par-dessus l'orchestre, les notes graves du violoncelle ont tendance à se perdre dans l'orchestre quand il ne joue pas solo ou presque solo. Ainsi les compositeurs doivent délibérément réduire la partie de l'orchestre quand le violoncelle joue dans les graves.

Liste de concertos pour violoncelle[modifier | modifier le code]

Sélection d'autres œuvres concertantes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]