John Fernström

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John Fernström
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
LundVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Sankt Pauli mellersta kyrkogård (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genres artistiques

John Axel Fernström (né le à Yichang, en Chine – mort le (à 63 ans) à Lund) est un compositeur et chef d'orchestre suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'un missionnaire et a passé les dix premières années de sa vie dans la mission en Chine. Il fait ses études musicales au conservatoire de Malmö (1913-1915), puis travaille le violon au conservatoire de Copenhague avec Max Schlüter (1917-1921 et 1923-24) et avec Issay Barmas à Berlin (1921-1922). Il étudie la composition à Copenhague avec Peter Gram (1923-1930).

Il a dirigé l'orchestre de la radio de Malmö (1939-1941) et de l'école municipale de musique de Lund (1948-1961). En 1953 il a été élu à l'Académie royale de musique. Il a écrit un ouvrage autobiographique : Confessions (Jubals son och Blodsarvinge), paru en 1967.

Par ailleurs il s'est intéressé à la peinture qu'il a apprise à Paris. Il a aussi écrit dans sa jeunesse une centaine de poèmes qui n'ont pas été publiés.

Œuvre[modifier | modifier le code]

John Fernström a composé douze symphonies, huit quatuors à cordes, de la musique de chambre, des concertos (dont deux concertos pour violon, un concerto pour basson et un pour clarinette), deux opéras[réf. nécessaire] et de nombreuses chansons et œuvres chorales.

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Achnaton Op. 25a (1931)
  • Isissytrarnas bröllop op. 58 (1942)
  • Livet en dröm (La vie est un rêve) op. 83 (1946)

Musique symphonique[modifier | modifier le code]

  • Symphonie no 1 op. 4 (1920)
  • Symphonie no 2 op. 10 (1924)
  • Symphonie no 3 Exotica op. 15 (1928)
  • Symphonie no 4 op. 20 (1930)
  • Symphonie no 5 op. 27 (1934)
  • Symphonie no 6 op. 40 (1938)
  • Symphonie no 7 Sinfonietta in forma di sonata de chiesa op. 51 (1941)
  • Symphonie no 8 Amore studiurum op. 56 (1942)
  • Symphonie no 9 Sinfonia breva op. 60 (1943)
  • Symphonie no 10 Sinfonia discreta op. 65 (1945)
  • Symphonie no 11 Utan mask op. 77 (1945)
  • Symphonie no 12 op. 92 (1951)
  • Ostinato pour cordes op. 94 (1952)
  • Concerto pour violon no 1 op. 5 (1925)
  • Concerto pour violon no 2 op. 95 (1952)
  • Concerto pour alto op. 34 (1937)
  • Concerto pour violoncelle op. 49 (1940)
  • Chaconne pour violoncelle et orchestre op. 31c (1936)
  • Concertino pour flûte, chœur de femmes et petit orchestre op. 52 (1942)
  • Concerto pour clarinette op. 30 (1936)
  • Concerto pour basson op. 80 (1946)

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Quatuor à cordes no 1 op. 6 (1920)
  • Quatuor à cordes no 2 en sol mineur op. 9 (1925)
  • Quatuor à cordes no 3 op. 23 (1931)
  • Quatuor à cordes no 4 en mi bémol majeur op. 54 (1942)
  • Quatuor à cordes no 5 op. 81a (1945)
  • Quatuor à cordes no 6 op. 81b (1947)
  • Quatuor à cordes no 7 op. 91 (1950)
  • Quatuor à cordes no 8 op. 93 (1952)
  • Sonate pour violoncelle et piano op. 14 (1925-1928)
  • Sonate pour violon et violoncelle op. 19 (1930)
  • Sonata da chiesa pour violon et orgue op. 41 (1938)
  • Sonatine pour deux violons op. 45a (1940)
  • Sonatine pour deux violons op. 45b (1940)
  • Sonatine n°3 pour deux violons op. 89 (1950)
  • Trio pour violon, alto et violoncelle op. 90 (1950)

Musique chorale et vocale[modifier | modifier le code]

  • Messe en ut mineur pour solistes, chœur et orchestre op. 26 (1934)
  • Stabat mater pour solistes, chœur et cordes op. 33b (1936)
  • Song of the Sea pour soprano et cordes op. 62 (1943)
  • Den mödosamma vä gen, oratotrio profane (1947)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]