Jérôme Pernoo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jérôme Pernoo
Image dans Infobox.
Jérôme Pernoo lors du festival « Les Vacances de Monsieur Haydn ».
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Site web

Jérôme Pernoo, né le 11 mai 1972 à Nantes, est un violoncelliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours musical[modifier | modifier le code]

Jérôme Pernoo apprend le violoncelle avec Germaine Fleury puis Xavier Gagnepain. Après ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris avec Philippe Muller, il obtient le 3e prix du concours Rostropovitch à Paris en 1994 et remporte le concours de Pretoria en 1996.

Il s'est produit avec la plupart des grands orchestres français et étrangers. Il côtoie en récital, avec le pianiste Jérôme Ducros, quelques-unes des scènes musicales les plus prestigieuses comme le Wigmore Hall à Londres, le Théâtre du Châtelet, le Théâtre des Champs-Élysées ou la Cité de la musique à Paris.

En 2008-2009, il assure la création mondiale du concerto pour violoncelle que Guillaume Connesson lui a dédié, avec l'orchestre de l'opéra de Rouen sous la direction de Jérémie Rhorer.

En 2013, il est invité au Carnegie Hall de New York et l'année suivante à la Philharmonie de Berlin.

Il est également le créateur et le directeur artistique du festival Les Vacances de Monsieur Haydn[1], à La Roche-Posay, dont la première édition a lieu en .

En 2015, il crée le Centre de musique de chambre de Paris, en résidence à la salle Cortot à Paris[2].

Il joue un violoncelle baroque et un violoncelle piccolo italiens anonymes du XVIIIe siècle, école de Milan, ainsi qu'un violoncelle moderne fabriqué pour lui par Franck Ravatin.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Après sept ans d'enseignement au Royal College of Music de Londres, il est nommé, en 2005, professeur de violoncelle au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP).

Démêlés avec le CNSMDP[modifier | modifier le code]

En , le CNSMDP le suspend à la suite de « plusieurs signalements [le] mettant en cause dans son rapport avec les élèves » avancés par la société Egaé, fondée par Caroline De Haas[3] Le , cette suspension est levée et Jérôme Pernoo est réintégré.

Selon Marianne, les méthodes employées dans cette enquête interne par la société Egaé portant sur des accusations d'agressions sexuelles le visant suscitent le doute sur l'impartialité des investigations[4],[5].

En septembre 2021, son employeur prononce à son encontre une exclusion temporaire avec retenue de traitement pour un an pour avoir « manqué aux exigences d'exemplarité »[6].

En décembre 2021, le tribunal administratif de Paris décide de suspendre cette sanction disciplinaire, considérant que la sanction était « disproportionnée, privait le professeur de toute ressource financière et portait atteinte à sa réputation »[7]. La décision de justice note également l'« ancienneté de certains faits », le « manque d’impartialité de l’enquête administrative » ainsi que « l’irrégularité de la composition du conseil de discipline »[8].

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site du festival Les Vacances de Monsieur Haydn.
  2. Site du Centre de musique de chambre de Paris.
  3. Laurence Allard, « La société de Caroline De Haas nous répond », sur Le Point, (consulté le ).
  4. Samuel Piquet, « Enquête de Caroline de Haas au Conservatoire de Paris : "Il n'y a pas de présomption d'innocence" », sur marianne.net, 2021-07-21utc14:50:51+0200 (consulté le ).
  5. Lou Fritel, « Le Conservatoire de musique de Paris renonce à licencier le violoncelliste Jérôme Pernoo », lefigaro.fr, 12 septembre 2021.
  6. « Conservatoire de Paris : Jérôme Pernoo exclu pour douze mois », diapasonmag.fr, 10 septembre 2021.
  7. TA Paris, n° 2123315, (lire en ligne)
  8. « Le tribunal suspend la sanction disciplinaire du CNSMDP à l'encontre de Jérôme Pernoo », francemusique.fr, 8 décembre 2021.
  9. Jérôme Pernoo, « Ducros : Encore for cello and piano - Jérôme Pernoo & Jérôme Ducros », (consulté le )
  10. Jérôme Pernoo, « Jérôme Pernoo - Kodály Cello Solo Sonata opus 8 », (consulté le )
  11. Jérôme Pernoo, « Brahms Cello Sonata No. 1 opus 38 in E minor - Jérôme Pernoo & Jérôme Ducros », (consulté le )
  12. Jérôme Pernoo, « Brahms Cello Sonata No. 2 opus 99 in F major - Jérôme Pernoo & Jérôme Ducros », (consulté le )
  13. Jérôme Pernoo, « Brahms Hugarian Dance No. 2 for Cello and Piano - Jérôme Pernoo & Jérôme Ducros », (consulté le )
  14. Jérôme Pernoo, « Piazzolla Grand Tango for Cello and Piano - Jérôme Pernoo & Jérôme Ducros », (consulté le )
  15. Jérôme Pernoo, « Piazzolla Libertango - Jérôme Pernoo & Jérôme Ducros », (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]