André Casanova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Casanova
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance André Marcel Charles Casanova
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 89 ans)
Louveciennes, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur
Maîtres René Leibowitz

André Marcel Charles Casanova, né le dans le 14e arrondissement de Paris et mort le à Louveciennes[1], est un compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Casanova poursuit parallèlement des études de droit et étudie la musique à l'École normale de musique de Paris avec Georges Dandelot. À partir de 1944, il devient le premier disciple de René Leibowitz qui l'initie au dodécaphonisme, technique qu'il abandonnera en 1954 pour composer dans un style plus personnel, à la fois moderne et romantique.

Sa musique a été jouée dans de grands festivals internationaux (Rome, Moscou, Bâle, Strasbourg, Bordeaux etc. ). Il est l'auteur d'une œuvre très diversifiée, comprenant notamment une douzaine de concertos, de nombreuses œuvres pour formation de chambre, cinq opéras et cinq symphonies; son catalogue comprend actuellement 106 numéros d'opus.

Il est mort à Louveciennes le 7 mars 2009 et y repose au cimetière des Arches (partie nouvelle).

Prix[modifier | modifier le code]

  • Lauréat du 1er Concours international de composition Reine Marie-José (1960)
  • Prix de la Fondation Durand décerné par l'Institut (1979).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • 2 Trios, 6 Quatuors à cordes, 3 Quintettes, 1 Sextuor, 1 Septuor.

Musique orchestrale et concertante[modifier | modifier le code]

  • Notturno, Anamorphoses, Métaphonie, Partita, Ephemeris, Elemente
  • Cinq symphonies
  • Concerto pour violon et orchestre
  • Concertino pour piano et orchestre de chambre.

Opéras[modifier | modifier le code]

  • La Clé d'argent, d'après Villiers-de-l'Isle-Adam
  • La Coupe d'or, d'après Ludwig Tieck
  • Le Bonheur dans le crime, d'après Barbey d'Aurevilly
  • Dumala, sur un livret du compositeur d'après Eduard von Keyserling
  • Le Murmure de la mer, sur un livret du compositeur d'après E. von Keyserling.

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Cantate Cavalier seul pour baryton et quatuor à cordes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de décès no 48, Mairie de Louveciennes