Karl Friedrich Abel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abel (homonymie).
Karl Friedrich Abel
Description de cette image, également commentée ci-après

Karl Friedrich Abel à la basse de viole (1765) par Thomas Gainsborough.

Naissance
Köthen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 63 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Compositeur, gambiste
Ascendants Christian Ferdinand Abel
Famille Leopold August Abel

Karl Friedrich Abel (né le à Köthen en Saxe-Anhalt et mort le à Londres) est un gambiste et compositeur allemand de la période pré-classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dernier virtuose de la viole de gambe et compositeur de nombreuses œuvres pour cet instrument, il fut d'abord élève de son père Christian Ferdinand Abel puis probablement de Johann Sebastian Bach. De 1748 à 1758, il était gambiste de la Chapelle de Dresde. Puis il entama une série de concerts qui le menèrent finalement à Londres où il s'installa définitivement, hormis quelques séjours en France et en Allemagne. De 1765 à 1781, Johann Christian Bach s'associa à lui pour fonder les « Bach-Abel Concerts ». Non seulement gambiste virtuose, Karl Friedrich Abel était aussi excellent claveciniste et corniste[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Fichiers audio
Allegro, WKO 205
Réalisé par Phillip W. Serna
Allegro
Réalisé par Phillip W. Serna
Sonate en sol, WKO155
Réalisé par Phillip W. Serna
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Œuvres comportant un numéro d'opus :

  • op 1 : 6 ouvertures ou sinfonias
  • op 2 : 6 sonates pour violon (ou flûte) et basse continue
  • op 3 : 6 sonates en trio pour 2 violons et basse continue
  • op 4 : 6 ouvertures
  • op 5 : 6 ouvertures ou sinfonias
  • op 5 : 6 sonates pour clavecin et violon (ou flûte) et violoncelle (ad libitum)
  • op 6 : 6 sonates pour flûte traversière et basse continue
  • op 6 : 6 concertos pour flûte traversière et orchestre
  • op 7 : 6 symphonies
  • op 8 : 6 quatuors à cordes
  • op 9 : 6 sonates pour violon, violoncelle et basse continue
  • op 10 : 6 symphonies
  • op 11 : 6 concertos pour clavier et orchestre
  • op 12 : 6 quatuors pour flûte traversière et cordes
  • op 13 : 6 sonates pour violon et pianoforte
  • op 14 : 6 ouvertures (?)
  • op 15 : 6 quatuors à cordes
  • op 16 : 4 trios pour 2 flûtes traversière et basse continue
  • op 17 : 6 symphonies
  • op 18 : 6 sonates pour violon et pianoforte

Parmi les œuvres sans numéro d'opus, un concerto pour violon, un concerto pour violoncelle, des sonates pour une ou deux violes de gambe et clavier, des sonates pour viole de gambe seule, diverses autres pièces pour viole de gambe, six sonates pour clavier obligé et hautbois, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Honegger 1970, p. 2 op. cit.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : les hommes et leurs œuvres, Éditions Bordas, coll. « Science de la Musique »,‎ , 1232 p. (ISBN 2-04-010721-5)


Liens externes[modifier | modifier le code]