Giovanni Battista Costanzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Giovanni Battista Costanzi

Naissance
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès (à 73 ans)
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Activité principale violoncelliste, compositeur
Activités annexes Maître de chapelle
Maîtres Giovanni Lorenzo Lulier
Élèves Luigi Boccherini

Giovanni Battista Costanzi (né le à Rome et mort dans cette même ville le ) est un compositeur et un violoncelliste italien. De son vivant, il était généralement connu sous les surnoms de Giovannino del Violoncello ou Giovannino da Roma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Costanzi a probablement été élève de Giovanni Lorenzo Lulier. En 1721, il entre au service du cardinal Pietro Ottoboni, d'abord comme aiuto da camera, puis, en 1737, il succède à Arcangelo Corelli, comme capo d'istrumenti.

En 1727, il fait ses débuts à l'opéra avec L'amor generoso au Teatro Capranica de Rome, mais il obtient son premier grand succès avec son opéra Carlo Magno en 1729, année où il est nommé, grâce toujours aux recommandations du cardinal Ottoboni, maestro di cappella dans les plus importantes églises romaines : en 1729, à Saint-Louis-des-Français, en 1743, à San Marco et à Santa Maria in Vallicella et enfin, en 1755, il devient directeur de la Cappella Giulia à Saint Pierre, où il succède à Niccolò Jommelli. À cette époque, il jouit d'une excellente réputation de musicien qui lui vaut divers honneurs, comme la présidence de la Congregazione di Santa Cecilia à Rome en 1740, 1754 et 1769. Parmi ses élèves se compte le célèbre Luigi Boccherini qui étudie avec lui en 1757.

Costanzi est un des compositeurs les plus prolifiques du XVIIIe siècle, mais seule une petite partie de ses œuvres nous est parvenue. Jusqu'en 1740, il compose surtout de la musique vocale profane, mais, par la suite, il s'est surtout consacré à la musique sacrée. Comme l'a rapporté le compositeur français André-Ernest-Modeste Grétry, il était à Rome en son temps le compositeur de musique sacrée le plus admiré.

Cependant ses compositions les plus importantes concernent la musique instrumentale, notamment ses œuvres pour violoncelle qui ont fait sa renommée. Ses nombreuses sonates et sinfonies pour violoncelle, ou pour duo de violoncelles seuls, ou encore pour duo violon et violoncelle, se conforment parfois au schéma de la sonata da chiesa, mais à l'occasion les mouvements se rapprochent plutôt du schéma de la sonata da camera.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Roma giuliva (livret de Gaetano Lemer, 1721, Rome)
  • La Fenice (cantata per 3 voci, livret de Domenico Lalli, 1726, Venise)
  • L'amor generoso (dramma per musica, livret de Apostolo Zeno/Giuseppe Polvini, 1727, Rome)
  • Carlo Magno (festa teatrale, livret de Pietro Ottoboni, 1728, Rome)
  • Componimento da cantarsi nel giorno onomastico della imperatrice Elisabetta Cristina (1729, Rome)
  • Rasmene (favola drammatica, livret de Giuseppe Polivni, 1729, Rome)
  • L'Eupatra (dramma per musica, livret de Giovanni Faustini, 1730, Rome)
  • La Pertenope (dramma per musica, livret de Silvio Stampiglia, 1734, Rome)
  • La Flora (dramma pastorale, 1734, Rome)
  • Componimento drammatica per comandamento di S. E. il Duca di Saint'Aignon (livret de Niccola Coluzzi, 1737, Rome)
  • Il tionfo della pace (componimento drammatico, livret de Girolamo Melano, 1739, Rome)
  • Il Telemaco (1741, Rome)
  • Il Vesuvio (livret de Antonio Passeri, 1741, Rome)
  • Componimento del giorno natalizio di Don Carlo di Borbone (livret de Gioacchino Pizzi, 1742, Rome)
  • La Nisa (componimento drammatico, livret de Antonio Passeri, 1742, Rome)
  • Cantata a 3 voci, avec des violons, trompettes, hautbois et cors de chasse (livret de Pietro Metastasio, 1743, Rome)
  • Componimento per musica da cantarsi nel giorno natalizio di Maria Amalia Walburga (1743, Rome)
  • L'asilo delle virtù (componimento per musica, 1744, Rome)
  • La speranza della terra (1744, Rome)
  • L'Iride (cantate, 1745, Rome)
  • Enea in Cuma (cantate, 1746, Rome)
  • Intermezzi in musica (livret de Giovanni Battista Palladio, 1746, Rome)
  • Amor prigioniero (azione teatrale, livret de Gioacchino Pizzi, 1752, Rome)

Musique sacrée[modifier | modifier le code]

  • Ave Maria
  • Cantate per Natale (1723)
  • Christus factum est
  • Dixit Dominus en si bémol majeur

Musique instrumentale[modifier | modifier le code]

  • De nombreuses sonates et sinfonies pour violoncelle et basse continue, outre quelques sonates pour duo de violoncelles seuls ou pour duo violon et violoncelle.
  • Six sonates pour violon et violoncelle avec basse continue écrites en collaboration avec Nicola Porpora

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • Les motets Christus factum est et Dixit Dominus, sur le disque Princely Splendor - Choral Works from 18th-century Rome, Harmonia Sacra, dir. Peter Leech, Wyastone Estate (2014)
  • Cantata per Natale, Silvia Frigato, Alessio Tosi, Elena Biscuola ; Ensemble Gambe Di Legno, Fra Bernardo (2015)
  • L'aria Per due pupille belle, tiré de l'opéra L'Eupatra, sur le disque Arias pour Domenico Gizzi, Roberta Invernizzi, soprano ; I Turchini, dir. Antonio Florio, Glossa (2015)
  • Porpora - Constanzi: 6 Cello Sonatas, Adriano Maria Fazio, violoncelle, Katarzyna Solecka, Brilliant Classics (2016)
  • Sonate per violoncello, Giovanni Sollima et Minika Leskovar, violoncelles ; Ariana Art Ensemble, Glossa (2016)
  • Sinfonie per violoncello, Giovanni Sollima et Minika Leskovar, violoncelles ; Ariana Art Ensemble, Glossa (2017)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Giovanni Battista Costanzi » (voir la liste des auteurs).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Maria Lopriore, « Costanzi, Giovanni Battista », dans Enciclopedia Treccani, vol. 30 : Dizionario Biografico degli Italiani, Rome, Istituto dell'Enciclopedia Italiana, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]