Jonathan Harvey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jonathan Harvey
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
LewesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jonathan Dean HarveyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Instruments
Violoncelle, basse (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques

Jonathan Harvey est un compositeur anglais né le à Sutton Coldfield, Warwickshire et mort le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

On a pu dire de lui qu'il était « le plus français des musiciens anglais », en référence à son usage de riches harmonies tournoyantes (à la Messiaen) et sa proximité avec les compositeurs français qui travaillent sur le spectre sonore (comme Tristan Murail ou Gérard Grisey). Mais c'est avant tout Karlheinz Stockhausen qui a fécondé sa pensée musicale (il lui a consacré plusieurs études), et Harvey a souvent rendu hommage à la « vie intérieure » que Stockhausen a su, le premier, insuffler aux sons électroniques. L'influence des écrits religieux et mystiques féconde son inspiration : les textes bouddhistes, la Bible, Steiner. Jonathan Harvey a été joué et chanté par les meilleurs ensembles (Quatuor Arditti, Ensemble intercontemporain, Ensemble Modern, Ensemble l'Itinéraire, Les Métaboles…) et a reçu de nombreuses distinctions, dont le Britten Award en 1993. Il a reçu de nombreux prix pour ses œuvres scéniques.

Il crée en 2007 un opéra sur un livret de Jean-Claude Carrière, Wagner Dream : à l'article de la mort, Richard Wagner hallucine l'opéra qu'il aurait pu écrire sur la vie du Bouddha.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. Écoute de Mortuos plango, vivos voco [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]