Alexander Brott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexander Brott est un violoniste, chef d'orchestre, compositeur et professeur québécois né à Montréal le et décédé à Montréal le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Alexander Brott est né à Montréal le 14 mars 1915, d'un père originaire de Riga en Lettonie et d'une mère originaire d'Odessa en Ukraine[2]. Dès l'âge de douze ans, il offre des entractes musicales dans les cinéma montréalais[2]. En 1934, il poursuit sa formation à New York[2]. Il possède un doctorat en musique du conservatoire de Chicago. En 1943, il épouse la violoncelliste Lotte Goetzel qui adoptera alors le nom Brott[3]. Il auront deux enfants, les musiciens Denis Brott et Boris Brott[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a servi à Montréal comme violon solo et assistant chef d'orchestre pour l'Orchestre symphonique de Montréal[2], à la Faculté de Musique de l'Université McGill, de 1939 jusqu'à sa retraite en 1980, comme professeur, chef d'orchestre-en-résidence et à la tête du département instrumental[4]. En 1939, il fonde l'ensemble de musique de chambre le Quatour de McGill. La même année, cet ensemble donnera naissance à l'Orchestre de chambre McGill dont la fondation sera officialisée en 1953[3]. Il en sera le directeur musicale et, avec Lotte Brott, il s'activera rendre l'orchestre notoire grâce à des tournées internationales et des programmes de concert présentant des solistes de renom dont Maureen Forrester et Marilyn Horne, Glenn Gould, Jean-Pierre Rampal, Isaac Stern et Yo-Yo Ma[5],[3]. En 1964, soutenu par Jean-Drapeau, il participe activement à la création des Concerts populaires de Montréal à l'aréna Maurice Richard[6],[7].

Musicien accompli, Brott compose plus d'une centaine d’œuvres durant sa vie[2]. Ses compositions ont été interprétées à l'international sous la baguette de divers chefs notoires dont Otto Klemperer, Thomas Beecham, Pierre Monteux, Léopold Stokowsky et Charles Dutoît[5]. Il est membre fondateur de la Ligue des compositeurs canadiens[8].

En 2005, il publie ses mémoires sous le titre My Lives In Music[4].

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Visions astrales
  • Martlet's Muse
  • Triangle, circle fo[u]r squares
  • Spheres in Orbit
  • D'un océan à l'autre
  • Concordia Salus

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://archivalcollections.library.mcgill.ca/index.php/alexander-brott-fonds »
  2. a b c d et e Anne Richer, « La personnalité de la semaine », La Presse,‎ , B14 (lire en ligne)
  3. a b c et d Micheal Schulman, « Orchestre classique de Montréal - Nouveau nom pour un ensemble classique », La Scena musicale,‎ , p. 22-25 (lire en ligne)
  4. a et b Canadian Music Centre | Centre de Musique Canadienne, « Alexander Brott: Biographie », sur www.musiccentre.ca (consulté le )
  5. a et b « Alexander Brott – Ordre national du Québec », sur www.ordre-national.gouv.qc.ca (consulté le )
  6. « Alexander Brott », sur Ordre de Montréal, (consulté le )
  7. L'équipe web du VOIR, « 50e édition des Concerts populaires de Montréal : L’Orchestre Métropolitain ouvre le bal », sur Voir.ca (consulté le )
  8. Boris Brott, « Alexander Brott - le créateur », sur www.scena.org (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]