Magnus Lindberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lindberg.
image illustrant un compositeur image illustrant finlandais
Cet article est une ébauche concernant un compositeur finlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet musique classique.

Magnus Lindberg
Description de cette image, également commentée ci-après

Magnus Lindberg lors d'une master class à Trondheim, 2006

Nom de naissance Magnus Gustaf Adolf Lindberg
Naissance (58 ans)
Helsinki, Drapeau de la Finlande Finlande
Activité principale Compositeur, pianiste
Formation Académie Sibelius
Maîtres Einojuhani Rautavaara
Distinctions honorifiques Médaille Pro Finlandia

Magnus Gustaf Adolf Lindberg (né le à Helsinki) est un compositeur finlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la musique à l'Académie Sibelius auprès de Paavo Heininen, puis quitte la Finlande pour Paris en 1981 où il étudie avec Vinko Globokar et Gérard Grisey. Il sera de fait marqué par l'école spectrale, même si on ne peut pas vraiment l'y rattacher. Ses premières œuvres, et en particulier Kraft, sont marquées par une grande violence et une prédominance du rythme.

Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 2001[1]. Il est membre du jury du prix de composition Tōru Takemitsu en 2004

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Action – Situation – Signification (1982)
  • Kraft (1983–1985) pour ensemble instrumental et orchestre symphonique
  • Ur (1986) pour cinq instrumentistes et électronique
  • Kinetics (1988)
  • Marea (1989–1990)
  • Joy (1989–1990) pour ensemble et électronique
  • Duo Concertante (1990–1992) pour clarinette, violoncelle et ensemble
  • Corrente (1991–1992) pour ensemble
  • Concerto pour piano n°1 (1994–1997)
  • Aura (1993–1994)
  • Arena (1994–1995) pour hautbois et orchestre
  • Feria (1995–1997) pour orchestre
  • Related Rocks (1997) pour 2 pianos, 2 percussions et électronique
  • Fresco (1997) pour orchestre
  • Cantigas (1998–1999)
  • Concerto pour violoncelle n°1 (1997–1999)
  • Gran Duo (2000) pour 13 bois et 11 cuivres
  • Jubilees (2000) pour piano
  • Parada (2001) pour orchestre
  • Étude I (2001) pour piano
  • Concerto pour clarinette (2002)
  • Chorale (2001–2002)
  • Concerto pour orchestre (2003)
  • Tribute (2004)
  • Mano e Mano (2004) pour guitare
  • Étude II (2004) pour piano
  • Sculpture (2005) pour orchestre
  • Concerto pour violon n°1 (2006)
  • Konzertstück (2006) pour cello et piano
  • Seht die Sonne (2007) pour orchestre
  • Trio pour clarinette, violoncelle et piano (2008)
  • Graffiti (2008–2009) pour chœur et orchestre
  • EXPO (2009) pour orchestre
  • Souvenir (2010) pour orchestre de chambre
  • Concerto pour piano n°2 (2011–2012)
  • Concerto pour violoncelle n°2 (2013)
  • Era (2013) pour orchestre
  • Vivo (2015) pour orchestre
  • Concerto pour violon n°2 (2015)
  • Fratello (2016) pour piano

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]