Mason Bates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mason Bates
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Genre artistique
Distinctions
Liste détaillée
Prix de Rome américain ()
Berlin Prize (en) ()
Bourse Guggenheim ()
Grammy Awards ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Mason W. Bates (né le ) est un compositeur américain de musique symphonique. Il s'est distingué par ses innovations sur le plan de l'orchestration et sur des formes musicales à grande échelle. Bates est réputé pour l'utilisation de l'électronique au sein des orchestres. Il est un des compositeurs de sa génération les plus joués[réf. nécessaire]. Il a travaillé en étroite collaboration avec l'orchestre symphonique de San Francisco. Actuellement, il est compositeur en résidence au sein de l'orchestre symphonique de Chicago.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bates a été élevé à Richmond, en Virginie où il a fréquenté l'école Saint Christopher. Il est diplômé de l'Université de Columbia, à l'école Julliard, avec un diplôme du Baccalauréat universitaire ès lettres en composition musicale et en littérature anglaise. Il a fait ses études en compagnie de John Corigliano, David Del Tredici et Samuel Adler. Il est diplômé de l'Université de Californie à Berkeley avec un doctorat en composition en 2008 où il a étudié avec Edmund Campion. Il a été DJ et artiste techno à Oakland en Californie.

Des œuvres remarquables de son répertoire sont « Interface liquide » (Liquid Interface), une symphonie sur l'eau commandée par l'orchestre national de symphonie, « Les faces B », (The B-Sides), une suite symphonique commandée par l'orchestre symphonique de San Francisco et « Air rouillé en Caroline » (Rusty Air in Carolina), une œuvre pastorale commanditée par l'orchestre symphonique Winston-Salem. Il a travaillé en étroite collaboration avec des chefs d'orchestre comme Leonard Slatkin, Michael Tilson Thomas, et le compositeur et chef d'orchestre John Adams.

En 2010, Bates a reçu, en 2011, une commande de l'orchestre symphonique You Tube, ensemble composé de musiciens internationaux. Son œuvre Mothership a été jouée par l'orchestre symphonique de Londres et a été diffusée sur You Tube le . L'œuvre est un mélange d'éléments acoustiques et électroniques et contient des sections dédiées à l'improvisation.

Il est actuellement compositeur en résidence pour l'orchestre symphonique de Chicago.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2010-15 Compositeur en résidence pour l'orchestre symphonique de Chicago
  • 2012 Récompense Heinz
  • 2007-2010 Compositeur en résidence pour l'orchestre symphonique de Californie
  • 2008 Membre de Guggenheim
  • 2008 Premier Prix Van Cliburn
  • 2005 Prix Berlin
    • Bourse Charles Ives
    • Membre de l'Académie des arts et des lettres
    • Prix Mémorial Jacob Druckman au Festival de musique Aspen
    • Membre du centre de musique Tanglewood
  • 2004 Prix de Rome

Œuvres[modifier | modifier le code]

Symphoniques[modifier | modifier le code]

  • Garages of the Valley (2014), pour orchestre
  • The Rise of Exotic Computing (2013), pour sinfonietta et ordinateur
  • Attack Decay Sustain Release (2013), fanfare pour orchestre
  • Concerto pour violon (2012), pour orchestre et violon
  • Afterlife (2012), pour mezzo et orchestre
  • Alternative Energy (2011), pour orchestre et musique électronique
  • Mothership (2011), pour orchestre et musique électronique
  • Desert Transport (2010), pour orchestre
  • Sea-Blue Circuitry (2010), pour orchestre et fanfare
  • Mainframe Tropics (2010), pour orchestre
  • The B-Sides (2009), pour orchestre et musique électronique
  • Music from Underground Spaces (2008), pour orchestre et musique électronique
  • Liquid Interface (2007)
  • Rusty Air in Carolina (2006), pour orchestre et musique électronique
  • White Lies for Lomax (2009)
  • Omnivorous Furniture (2004), pour sinfonietta et musique électronique
  • Ode (2001), prélude à la 9e symphonie de Beethoven pour orchestre
  • Icarian Rhapsody (1999), pour orchestre à cordes

Œuvres vocales et de chambre[modifier | modifier le code]

  • Carbide & Carbon (2013), pour ensemble de violoncelles
  • Difficult Bamboo (2013), pour ensemble Pierrot et percussion
  • Mass Transmission (2012), pour orgues, musique électronique et chœurs
  • Bagatelles (2012), pour quatuor à cordes et musique électronique
  • Stereo is King (2011), pour trois percussionnistes et cassette
  • Observer in a Magellanic Cloud (2009), pour chœur
  • Sirens (2009), pour un chœur a capella
  • The Life of Birds (2018), pour flûte, clarinette, violon et violoncelle
  • White Lies for Lomax (2007), pour piano solo
  • Red River (2007), pour violon, clarinette, violoncelle, piano et musique électronique
  • Digital Loom (2005), pour orgue et musique électronique
  • From Amber Frozen (2004), pour quartet à cordes
  • String Band (2002), pour piano trio
  • Mercury Soul (2002), pour clarinette et piano

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Riccardo Muti Conducts Mason Bates and Anna Clyne - Alternative Energy (CSO Resound, 2014)
  • Stereo is King (Innova Recordings, 2014)

- Works for orchestra San Francisco Symphony Michael Tilson Thomas (sfs media 2016)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mason Bates » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]