Paul Glass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Glass
Description de cette image, également commentée ci-après
(photo sur Müller-Schade.com)
Nom de naissance Paul Eugene Glass
Naissance (85 ans)
Los Angeles (Californie)
Nationalité :
Drapeau des États-Unis Américaine (d'origine)
Drapeau de la Suisse Suisse (naturalisé)
Lieux de résidence Carona (Tessin) ...
Activité principale Compositeur
Style Musique classique
Activités annexes Compositeur de musique de film
Pédagogue
Lieux d'activité Lugano (Tessin) ...
Années d'activité 1949 - ...
Éditeurs Müller & Schade AG
Formation Université de Californie du Sud
Université de Princeton
Université de Varsovie ...
Maîtres Boris Blacher, Hugo Friedhofer, Witold Lutosławski, Goffredo Petrassi, Roger Sessions
Élèves Francis Hime, Fabio Tognetti ...

Œuvres principales

- 5 concertos
- 6 symphonies
- Musique du film Bunny Lake a disparu
...

Paul (Eugene) Glass est un compositeur et pédagogue suisse d'origine américaine, né le à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'acteur américain d'origine française Gaston Glass (1899-1965), Paul Glass entame ses études musicales à l'Université de Californie du Sud, auprès de Boris Blacher, Ingolf Dahl (en) et Hugo Friedhofer. Diplômé en 1956, il bénéficie d'une bourse Fulbright qui lui permet de poursuivre sa formation auprès de Goffredo Petrassi à Rome, de Roger Sessions à l'Université de Princeton, et enfin de Witold Lutosławski à l'Université de Varsovie (Institut des Relations Internationales).

Devenu membre de l'ASCAP en 1961, il revient en 1962 aux États-Unis, où il commence à enseigner (un de ses élèves est le compositeur brésilien Francis Hime, né en 1939). Après des passages par l'Angleterre (en 1965) et la France, il s'installe en Suisse en 1973, à Lugano — écart de Carona (canton du Tessin). Il est naturalisé suisse en 1995.

À Lugano, Paul Glass enseigne jusqu'en 1999 la théorie et la composition au sein du Conservatoire de la Suisse italienne (Conservatorio della Svizzera italiana), où il a notamment comme élève le compositeur suisse Fabio Tognetti (né en 1965). Il poursuit ses activités de pédagogue à l'Université Franklin Suisse (Franklin University Switzerland (en)).

Comme compositeur de musique « classique », on lui doit entre autres de la musique de chambre, cinq concertos, six symphonies et des pièces de musique vocale.

Par ailleurs, pour le cinéma, il compose les musiques de onze films, les deux premiers sortis en 1957 (dont The Abductors (en) d'Andrew V. McLaglen, avec Victor McLaglen et Gavin Muir), le dernier en 2009. Mentionnons aussi le film américain Une femme dans une cage de Walter Grauman (1964, avec Olivia de Havilland et James Caan), le film britannique Bunny Lake a disparu d'Otto Preminger (1965, avec Laurence Olivier et Carol Lynley) et le film germano-britannique Une fille... pour le diable de Peter Sykes (1976, avec Richard Widmark et Christopher Lee).

Enfin, Paul Glass travaille à la télévision et signe entre 1963 et 2000 des partitions pour six téléfilms et trois séries[1], dont Night Gallery (quatorze épisodes, 1971-1972).

Compositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Pièces pour instrument solo[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Musique pour orchestre[modifier | modifier le code]

Concertos
Symphonies
  • 1959 : Sinfonia[2] n° 1
  • 1961 : Sinfonia n° 2 Suita Symfonyczna
  • 1986 : Sinfonia n° 3
  • 1992 : Sinfonia n° 4
  • 1999 : Sinfonia n° 5 ad modum missae
  • 2003 : Sinfonia n° 6 Quinto Giorno
Autres pièces pour orchestre
  • 1957 : Eschatos, musique de ballet
  • 1990 : Lamento dell'acqua
  • 1994 : quan shi qu
  • 2001 : Kakapo, musique de ballet pour enfants
  • 2005 : Grandiflora

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • 1968 : 5 chansons pour une princesse errante pour baryton et piano (+ version pour baryton et orchestre, 1992)
  • 1976 : Sahassavagga pour chœur de femmes
  • 1987 : Deh, spiriti miei, quando mi vedete pour chœur a cappella
  • 1988 : Pianto della madonna pour soprano, baryton, chœurs et orchestre
  • 2004 : Vocalizzo (vocalise) pour soprano, flûte, cor anglais, basson, piano, violon et violoncelle

Musiques pour l'écran[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'IMDb ci-dessous lui attribue la musique d'un épisode (2013) du feuilleton Hôpital central : il s'agit probablement d'une confusion (à confirmer) avec son homonyme américain Paul S. Glass.
  2. Symphonie en italien.

Liens externes[modifier | modifier le code]