Jean-Louis Florentz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Louis Florentz
Naissance
Asnières-sur-Seine, France
Décès (à 56 ans)
Paris, France
Activité principale Compositeur
Style Musique classique contemporaine
Activités annexes ethnomusicologue
photographe
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Pierre Schaeffer
Olivier Messiaen
Antoine Duhamel
Enseignement Kenyatta University College de Nairobi
Conservatoire national supérieur de musique de Lyon
Site internet Association Jean-Louis Florentz

Œuvres principales

Magnificat - Antiphone pour la Visitation (1980)
Debout sur le Soleil 1990)
Asmarâ (1992)
Le Songe de Lluc Alcari (1994)
Les Jardins d'Amenta (1997)
L’Anneau de Salomon (1997-99)
L'Enfant des Iles (2002)

Jean-Louis Florentz est un compositeur français né à Asnières-sur-Seine, le et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Pierre Schaeffer et d'Olivier Messiaen, il obtient, en 1978, le Prix de composition Lili Boulanger, suivi de divers prix de la SACEM et de l'Institut de France. Ses voyages incessants en Afrique lui permettent d’étudier l’ethnomusicologie et la linguistique. Il était un ami d'Olivier Latry, organiste de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Sa musique possède un fort pouvoir évocateur, foisonnant, luxuriant, en gardant une clarté toute française ; son œuvre se place dans la mouvance d’Henri Dutilleux.

Il meurt d'un cancer en 2004.

Il était membre de l'Académie des beaux-arts depuis 1995. Michaël Levinas lui succède en 2009 et prononce son éloge sous la Coupole le 15 juin 2011.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ti'ndé (op. 1, 1975-1976), pour alto et petit orchestre
    Commande du Ministère de la Culture
  • Ténéré - Incantation sur un verset coranique (op. 2, 1977-1978), pour orchestre
    Commande du Ministère de la Culture
  • Magnificat - Antiphone pour la Visitation (op. 3, 1979-1980), pour ténor, chœur mixte et orchestre.
    Commande du Festival d’arts sacrés de la Ville de Paris.
  • Les Marches du Soleil (op. 4, 1981-1983), pour orchestre. Commande de Radio France
  • Laudes - Kidân za-nageh (op. 5, 1983-1985), 7 pièces pour orgue. Durée 32 min. Commande de « Ars organorum »
    • I. Dis-moi ton nom…
    • II. Prière pour délier les charmes
    • III. Harpe de Marie
    • IV. Chant des fleurs
    • V. Pleurs de la Vierge
    • VI. Rempart de la croix
    • VII. …Seigneur des lumières
  • Chant de Nyandarua (op. 6, 1985), pour 4 violoncelles. Durée 15 min - Commande de Radio France
  • Asun, Conte symphonique sur l’Assomption de Marie (op. 7, 1986-1988), pour soprano, ténor, baryton, chœur mixte, chœur d’enfants et orchestre. Durée 50 min. Commande de Radio France. 7 tableaux :
    • I. L’Aube sur le lac Tana, en Éthiopie
    • II. L’Ange à la Palme
    • III. La Forêt des Arcanes
    • IV. L’Autel de l’Eau (Prière de Marie au Golgotha)
    • V. L’Arche de Miséricorde
    • VI. Colonnes de Soleil
    • VII. Porte de la Lumière
  • Debout sur le Soleil (op. 8, 1990), chant de résurrection pour orgue. Durée 25 min
    Commande de Radio France
  • Asmarâ (op. 9, 1991-1992), pour chœur mixte à cappella. Durée 17 min
    Commande du Conseil général de Savoie et du Ministère de la Culture
  • Le Songe de Lluc Alcari (op. 10, 1992-1994), pour violoncelle et orchestre. Durée 32 min
    Commande de « Musique nouvelle en liberté » et du Ministère de la Culture pour l’Orchestre de Paris
  • Second Chant de Nyandarua, litanies pour 12 violoncelles. Durée 13 min
  • L’Ange du Tamaris, pour violoncelle solo, durée 11 min 30 s environ
  • Les Jardins d’Amenta, conte symphonique pour grand orchestre, durée 32 min
    Commande de l’Orchestre national de Lyon
  • L’Anneau de Salomon (Opus 14A, 1997/1998 - 1er avril 1999), danse symphonique pour orchestre seul. Durée 25 min
    Commande de l’Orchestre national de Lyon
  • La Croix du Sud (op. 15, 1999-2000), poème symphonique pour orgue. Durée 17 min
    Commande de l’Association Renaissance des grandes orgues de la Basilique Saint-Rémi de Reims
  • L’Enfant des îles (op. 16, 2001 - 10 mars 2002), poème symphonique pour grand orchestre. Durée 33 min
    Commande de l’Orchestre national des Pays de la Loire
  • L’Enfant noir, conte symphonique pour Grand-Orgue en 14 tableaux, 1er tableau : Prélude (2002), durée min
    Commande des Concours internationaux de la Ville de Paris et de « Musique nouvelle en liberté ».
  • Qsar Ghilâne ou le Palais des Djinns (op. 18, 2003), poème symphonique pour orchestre. Durée 22 min
    Commande de l’Ensemble orchestral de Paris et du Ministère de la Culture

Hommages[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix d’orgue de l’École supérieure des beaux-arts d'Angers qui attribue chaque année depuis 2002 une récompense distinguant le meilleur jeune espoir parmi les organistes, a été renommé Grand Prix Florentz ou Grand prix d'orgue Jean-Louis Florentz en 2005 à la suite de la mort de l'artiste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Magnificat – Antiphone pour la Visitation / Les Laudes, I. Caley par Michel Bourcier (orgue), Ensemble vocal Michel Piquemal, Ensemble orchestral de Paris, Armin Jordan (dir.) – Erato/MFA 2292-45432-2.
  • Debout sur le Soleil / Les Laudes par Michel Bourcier (orgue) – Koch/Schwann 3-6407-2H1.
  • Les Jardins d’Amènta / Le Songe de Lluc Alcari / L’Ange du Tamaris par Yvan Chiffoleau, Yves Potrel (violoncelles), Orchestre national de Lyon, Emmanuel Krivine, Günter Herbig (dir.) – MFA/Radio France – MFA 216023
  • L’Enfant des îles / L’Anneau de Salomon par l'Orchestre national des Pays de la Loire, Hubert Soudant (dir.) - Forlane 16832
  • Intégrale de l'œuvre pour orgue par Michel Bourcier, Olivier Latry et Béatrice Piertot
  • Asun, Requiem de la Vierge par Françoise Pollet, chœur et orchestre de Radio-France, Claude Bardon (dir.), 1988 (live)
Pièces spéparées
  • Chants de Nyandarua par P. Boufil, M. Bardon, F. Dariel, C. Tricoire (violoncelles) dans 133 violoncelles pour Pablo Casals – Vogue VG 651-645007 (live)
  • L’Ange du Tamaris par Dominique de Williencourt (violoncelle) dans Musique française pour violoncelle - Triton TRI 2021
  • L’Ange du Tamaris par Arto Noras (violoncelle) - Arion ARN 68414
  • Asmarâ dans French Choral Music par le Netherlands Chamber Choir, Ed Spanjaard (dir.) - Globe/Codaex GLO 5215

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Incidences de la bio-acoustique dans la composition musicale », Journal de Psychologie, n° 1-2, janvier-juin 1983
  • « La question du timbre et les vibratos harmoniques dans les Laudes, op. 5 pour orgue », L’Orgue n° 218, avril-juin 1991. Également disponible dans Contemporary Music Review, vol. 8, part 1, 1993
  • « L’espace symphonique et la liturgie éthiopienne dans Debout sur le Soleil, op. 8, pour orgue », L’Orgue, n° 221, janvier-février-mars 1992
  • « Incidences et traditions musicales éthiopiennes dans Asmarâ, op. 9 », Intemporel, bulletin de la Société nationale de musique n° 26, avril-juin 1998
  • « L’Église orthodoxe éthiopienne de Jérusalem. L’Assomption à Däbrä Gännät, Monastère du Paradis, Jérusalem-Ouest », Ocora/Radio-France C 560027/028 (2CD)
Entretiens
  • « Entretien avec Jean-Louis Florentz », Zodiaque n° 163, janvier 1990, atelier du Cœur-Meurtry, abbaye Sainte-Marie-de-la-Pierre-qui-vire
  • Myriam Soumagnac, « avec Jean-Louis Florentz », par Intemporel, bulletin de la Société nationale de musique n° 12, oct.-déc. 1994
  • « Les hommes en vert, cinq questions à Jean-Louis Florentz », La Lettre de l’Académie des beaux-arts, no 15, été 1998
Analyses

Liens externes[modifier | modifier le code]