Aulis Sallinen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aulis Sallinen
Description de cette image, également commentée ci-après

Aulis Sallinen à Helsinki en 2009.

Naissance (82 ans)
Salmi, Drapeau de la Finlande Finlande
Activité principale Compositeur
Formation Académie Sibelius
Maîtres Joonas Kokkonen
Enseignement Académie Sibelius
Distinctions honorifiques Médaille Pro Finlandia

Aulis Sallinen est un compositeur finlandais né le à Salmi (Finlande, aujourd’hui en Russie)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa ville natale est conquise par l’Union soviétique à l’issue de la guerre de Continuation alors qu’il n’a que 9 ans. Il étudie d’abord le violon et le piano. Il se passionne autant pour le jazz que pour la musique classique. Très créatif, il improvise dès l’adolescence avant de se consacrer à la composition.

En 1960, il est admis à l'Académie Sibelius, avec notamment Joonas Kokkonen comme professeur.

Son diplôme obtenu, il devient professeur à l'Académie Sibelius, puis fait partie du comité directeur de l’Orchestre symphonique de la radio finlandaise. Dix ans plus tard, il dirige l’association des compositeurs finlandais.

En 1981, le gouvernement finlandais le nomme « professeur des arts vivants » et lui octroie un traitement qui lui permet de se consacrer à la composition.

En 1955, Aulis Sallinen épouse Pirkko Ainikki Holvisola (1935–1997) et ils auront quatre enfants. Sa seconde épouse est la soprano Maija Lokka[2].

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Œuvres symphoniques[modifier | modifier le code]

  • Symphonie nº 1 (1971)
  • Symphonie nº 2 « Dialogue symphonique » (1972)
  • Symphonie nº 3 (1975)
  • Concerto pour violoncelle, op. 44 (1977)
  • Symphonie nº 4, op. 49 (1979)
  • Ombres, op. 52 (1982)
  • Musique de chambre pour violoncelle et cordes « Danses nocturnes de Don Juan Quichotte » (1983)
  • Symphonie nº 5 « Washington Mosaics », op. 57 (1985-1987)
  • Musique de vie et de mort, pour baryton, chœur et orchestre (1995)
  • Symphonie nº 6 From a New Zealand Diary op. 65 (1989-1990)
  • Symphonie nº 7 The Dreams of Gandalf op. 71 (1995-1996)
  • Symphonie nº 8 « Fragments automnals » (2001)

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Ratsumies (« Le Cavalier »), op.32 (1974)
  • Punainen viiva (« La ligne rouge »), op.46 (1978)
  • Kuningas lähtee Ranskaan (« Le Roi se rend en France »), op. 53 (1983)
  • Kullervo, op.61 (1988)
  • Palatsi (« Le Palace »), op. 68 (1991-1993)
  • Kuningas Lear (« Le roi Lear »), op. 76 (1999)

Œuvres pour orchestre de chambre[modifier | modifier le code]

  • Musique de chambre I op. 38 (1975)
  • Musique de chambre II op. 41 (pour alto solo et orchestre à cordes) (1976)
  • Musique de chambre III Don Juanquihoten yölliset tanssit op. 58 (pour violoncelle et pour orchestre à cordes) (1986)
  • Musique de chambre IV (pour piano et orchestre à cordes) (2000)
  • Musique de chambre V Barabbas muunnelmia op. 80 (pour accordéon et orchestre à cordes) (2000)
  • Musique de chambre VI 3 invitations au voyage op. 88 (Solo pour quatuor à cordes et orchestre à cordes) (2005-2006)
  • Musique de chambre VII Cruseliana op. 93 (quintette à vent et cordes) (2008)
  • Musique de chambre VIII Paavo Haavikko In Memoriam op. 94 (pour violoncelle et cordes) (2008-2009)
  • Sunrise Serenade op. 63 (2 trompettes, piano et orchestre à cordes) (1989)
  • Kamarikonsertto op. 87 (violon, piano et orchestre de chambre) (2004-2005)
  • Concert pour clarinette, alto et orchestre de chambre op. 91 (2006-2007)
  • concerto pour cor anglais et orchestre de chambre (2010)

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fi) Erkki Arni, Ratsumies, Viiva ja Kuningas eli kuvauksia Aulis Sallisen oopperoiden synnystä ja vaiheista, Savonlinna, Savonlinnan oopperajuhlien kannatusyhdistys, (ISBN 951-99554-1-0)
  • (fi) Aulis Sallinen, Sadepäivän kirjoituksia, Helsinki, WSOY, (ISBN 951-0-30370-4)
  • (fi) Aulis Sallinen, Säveltäjä, Helsinki, Auditorium Kustannus, (ISBN 978-952-7043-26-4)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) Anne Sivuoja-Gunaratnam, « Sallinen, Aulis (1935 - ) », Suomalaisen Kirjallisuuden Seura, (consulté le 31 août 2017)
  2. (sv) « Sallinen, Aulis
. », Biografiskt Lexikon för Finland

Liens externes[modifier | modifier le code]