Sviatoslav Knouchevitski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sviatoslav Knouchevitski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Genre artistique
Distinctions
Prix StalineVoir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Prix Staline
Artiste émérite de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (d)
Ordre du Drapeau rouge du Travail
Médaille pour le Mérite au Travail (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sviatoslav Nikolaïevitch Knouchevitski (en russe : Святослав Николаевич Кнушевицкий ; 24 décembre 1907 ( dans le calendrier grégorien), Petrovsk, Moscou) est un violoncelliste soviétique russe.

Il est particulièrement connu pour son partenariat avec David Oïstrakh et Lev Oborine dans un célèbre trio fondé en 1940 et dans lequel il a joué jusqu'à sa mort. Après Mstislav Rostropovich et Daniil Shafran, il est considéré comme le plus grand violoncelliste russe du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sviatoslav Knouchevitski est né à Petrovsk[1] le 24 décembre 1907 ( dans le calendrier grégorien)[2], mais étudie au Conservatoire de Moscou avec Semyon Kozolupov[3],[4],[5] jusqu'à sa médaille d'or. Il rejoint l'orchestre du Théâtre Bolchoï en 1929, devenant solo principal dès 1943[6]

En 1933, Knouchevitski gagne le premier prix du concours musical de l'Union[7]. En 1940, il rejoint en tant que partenaire le violoniste David Oïstrakh et le pianiste Lev Oborine dans un célèbre trio, souvent appelé le Trio Oistrakh, avec qui il se produit en concerts et réalise de nombreux et grands enregistrements dans plusieurs pays. Il participe également à un quatuor à cordes avec Oistrakh, Pyotr Bondarenko et Mikhail Terian[4],[8], connu sous le nom de Quatuor Beethoven[2]. Ses interprétations de sonates avec Oistrakh, sont considérées à l'égal des duos postérieurs de Sviatoslav Richter et Mstislav Rostropovitch[7].

En 1941, Knouchevitski est intégré à l'équipe du Conservatoire de Moscou et devient professeur en 1950. De 1954 à 1959, il y est responsable des classes de violoncelle et de contrebasse[2]. Parmi ses élèves on trouve notamment Stefan Popov, Mikhail Khomitser et Yevgeny Altman[7], et le contrebassiste Rodion Azarkhin[9].

Trois compositeurs ont écrit et dédié pour lui, des concertos pour violoncelle :

D'autres compositeur comme Sergueï Vassilenko et Alexandre Goedicke ont aussi écrit pour lui[2]. Son répertoire comprenait le grand courant d'œuvres pour concerto, des œuvres de chambre et de petites pièces et arrangements, jusqu'aux contemporains et plus rarement des œuvres de Richard Strauss, telles sa sonate pour violoncelle ou les suites pour violoncelle seul de Max Reger.

Il a reçu le prix d'État d'URSS (prix Staline) en 1950 et le titre d'artiste émérite de la fédération en 1956[2].

Sviatoslav Knouchevitski était un alcoolique[6], qui tout au long de sa vie avait un style de vie frénétique, ce qui a contribué à sa mort prématurée à l'âge de 55 ans, en 1963, à Moscou.

Famille[modifier | modifier le code]

Son frère, Victor (1906–1974) est violoniste et dès 1936 chef d'orchestre d'un ensemble réputé de jazz russe, L'Orchestre d'État de Jazz de l'URSS[2],[4]

Son épouse, Natalia Spiller (1909–1995), est une soprano, soliste au Théâtre du Bolshoi pendant plus de trente ans. Elle était une favorite Staline et a souvent chanté au Kremlin. Elle enseignait à l’Institut Gnessin, de 1950 à 1976[4],[12].

Enregistrements (sélection)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]