Chronologie du Haut Moyen Âge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente une chronologie sélective du Haut Moyen Âge[1].

Cette chronologie fait suite à la chronologie de l'Empire romain d'Occident.

La période charnière des grandes invasions y est présentée dans la frise chronologique.

Mausolée de Théodoric le Grand. Édifié à Ravenne, il constitue le seul exemple parvenu jusqu'à nous de l'architecture des Ostrogoths.

Délimitation[modifier | modifier le code]

Quoique les évènements jusqu'à 476 soient rattachés à l'empire romain d'Occident, un rappel est nécessaire pour situer le contexte. La fin du Haut Moyen Âge est objet de débats interprétatifs.

Grandes invasions[modifier | modifier le code]

Bataille du Lechfeld Première expédition de Charlemagne contre les Avars Exarchat de Ravenne Bataille de Guadalete Asparoukh Constantinople Slaves Exarchat de Ravenne Clovis Ier Domaine royal de Soissons Romulus Augustule Sac de Rome (455) Bataille de la Nedao Bataille des champs Catalauniques (451) Royaume vandale d'Afrique Bretagne (province romaine) Sac de Rome (410) Magyars État croate médiéval Grande-Moravie Règne de Samo Bulgares Onoghour Avars Empire hunnique Âge des Vikings âges sombres de l'île de Bretagne Al-Andalus Royaume wisigoth Vandales Goths Royaume lombard Exarchat de Ravenne Carolingiens Mérovingiens Koubrat Théodoric le Grand Bède le Vénérable Grégoire Ier Attila Constantin Ier (empereur romain) Charlemagne Valentinien III Tétrarchie Grandes invasions


Chronologie[modifier | modifier le code]

De 376 à 476[modifier | modifier le code]

Le Ve siècle, redéfini de 376 à 476, constitue un siècle de transition.

Fin du Ve siècle[modifier | modifier le code]

VIe siècle[modifier | modifier le code]

VIIe siècle[modifier | modifier le code]

VIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Fin du Haut Moyen Âge (historiographie médiévale)

IXe siècle et Xe siècle[modifier | modifier le code]

Siècle de transition, peut être considéré en dehors du Haut Moyen Âge. L'époque médiévale y acquiert ses caractéristiques (légendes fondatrices distinctes du corpus de la culture latine, structure sociétale, coutumes de guerre et de pouvoir).

Les troubles et aléas ne finissent pas pour autant, mais le pouvoir finira par redevenir hégémonique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle est sélective car géographiquement contrainte, et concerne le devenir des premiers royaumes donnant le contexte de leur évangélisation.
  2. PALANQUE (J.R.) dans un article : La date du transfert de la Préfecture des Gaules de Trèves à Arles estime que la date est plus ancienne : 395 (voir sur Gallica, page 359)
  3. Cf. Édit d'Honorius et Théodose (418 - Arles) donné le 15 avant les calendes de Mai ; reçu à Arles le 10 avant les calendes de Juin, les augustes Honorius, consul pour la 12e fois, et Théodose pour la 8e
  4. source : Maurice Griffe
  5. Cette défaite n'est connue que par la Chronica Gallica de 511 où il est rapporté (no.649) : Antimolus a patre Anthemio imperatore cum Thorisario, Everdingo et Hermiano com. stabuli Arelate directus est, quibus rex Euricus trans Rhodanum occurrit occisisque ducibus omnia vastavit
  6. Il aurait fait alliance avec Alaric, roi des Wisigoths ?
  7. le calendrier julien continue, c'est le point relatif qui change.
  8. (1285 de l'ère romaine).
  9. 753e année de l'ère romaine, avec une marge d'erreur de 4 à 7 ans. NOTE : l'adoption de cette datation en Occident ne commence pas avant Charlemagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]