Gundoland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gundoland
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Maire du palais
Neustrie
-
Biographie
Décès
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Fratrie

Gundoland est un maire du palais de 613 à après 630

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est peut-être frère de Landéric, son prédécesseur, car les deux sont mentionnés comme oncles (avunculus) de Sainte Aldegonde[1], mais le terme d'avunculus peut être pris par son sens d'« oncle » et non par son sens littéral « oncle maternel », auquel cas il peut y avoir d'autres conclusions[2].

Il est également mentionné dans la chronique de Frédégaire :

« La trente-quatrième année du règne de Clotaire [617], le roi Agon envoya vers ce prince trois nobles députés lombards, Agiulf, Pompège et Gauton, pour le prier de remettre à sa nation les douze mille sous d’or qu’elle payait tous les ans aux Francs ; et avec adresse ces députés donnèrent secrètement trois mille sous d’or, dont mille à Warnachaire, mille à Gondeland, et mille à Chuc ; ils offrirent en même temps à Clotaire trente-six mille sous d’or. Le roi remit le tribut aux Lombards, et s’unit avec eux par serment d’une amitié éternelle. »

— Frédégaire, chronique

Il meurt entre 630 et 635 et Ega lui succède comme maire du palais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vita Aldegundis Abbatissæ Malbodiensis 2, MGH SS rer. Merov. VI, p. 86
  2. (en) Charles Cawley, « Merovingian Nobility », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le 14 mars 2016).