Massacre de Cannstatt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le massacre de Cannstatt, qui a eu lieu en 746, est l'assassinat de la quasi-totalité des nobles du peuple germanique des Alamans. Cannstatt, anciennement castrum, était l'une des principales localités du duché d'Alémanie fondé par les Mérovingiens. Le carolingien Carloman, maire du palais d'Austrasie, y convoqua une assemblée et fit assassiner la majorité des dirigeants alémaniques sous le prétexte qu'ils auraient participé au soulèvement du duc Theudebald (Thibaud) et du duc Odilon de Bavière.

On ignore si l'armée alémane fut vaincue par ruse ou lors d'une bataille rangée et jugée ensuite lors d'une audience régulière. Il est certain que les Carolingiens réussirent alors à soumettre toute la noblesse alémane. Une certaine Beata put empêcher les Francs de s'approprier son domaine familial en le léguant à saint Gall.

Saint Gall ?[modifier | modifier le code]

Il semble y avoir une confusion à ce sujet. On distingue en effet :

  • St-Gal II, élu évêque de Clermont-Ferrand lui aussi, mais en 573 ; la confusion est fréquente avec St-Gall d'Hibernie, auquel on attribue par erreur certains écrits.

Dans les deux premiers cas, au vu des dates, il semble improbable qu'un legs puisse avoir eu lieu en faveur d'un "Saint Gall". Il pourrait s'agir sans doute d'un legs en faveur de l'abbaye;


De nos jours Cannstatt est un quartier de Stuttgart en Allemagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]